AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.74/5 (sur 905 notes)

Nationalité : Inde
Né(e) à : Calcutta , le 29/07/1956
Biographie :

Chitra Banerjee Divakaruni, née Chitralekha Banerjee, est une écrivaine et une poétesse indienne.

Elle quitte son pays pour les États-Unis en 1976. Elle obtient un doctorat en 1985 à l'Université de Californie à Berkeley. En 1987 elle publie son premier recueil de poèmes "Dark Like the River".

Récompensée à de multiples reprises pour ses romans et poèmes (dont le American Book Award en 1996 pour "Mariage Arrangé"), elle est désormais un auteur reconnu dont l’œuvre a été traduite en plus d’une dizaine de langues. Elle assure la présidence d’une association de défense des femmes du Sud-Est asiatique.

En parallèle à son métier d'écrivain elle enseigne la littérature à l'Université de Houston au Texas.

Elle vit avec son mari et ses deux fils à Houston.

site officiel : http://www.chitradivakaruni.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/chitradivakaruni
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Chitra Banerjee Divakaruni   (15)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

An Interview with Chitra Banerjee Divakaruni


Citations et extraits (175) Voir plus Ajouter une citation
Vous n'êtes pas obligés de brosser toutes vos dents, seulement celles que vous voulez garder.
Commenter  J’apprécie          310
Curcuma
Quand vous ouvrez la caisse qui trône près de la porte d’entrée, vous le sentez immédiatement, bien que votre cerveau ait besoin de quelques instants avant de reconnaitre cette senteur subtile, légèrement amère comme la peau et presque aussi familière.
Effleurez-en de la main la surface, et la poudre jaune et soyeuse collera aux coussinets de votre paume et au bout de vos doigts. De la poussière d'aile de papillon.
Puis portez votre main à votre visage. Frottez-vous-en les joues, le front, le menton. N'hésitez pas. Depuis des millénaires, depuis que le monde est monde, les épouses - et celles qui aspirent à devenir des épouses - ont fait ce même geste. Cela effacera les taches et les rides, éliminera l'age et la graisse. Pendant des jours, votre peau rayonnera d'un éclat jaune pâle, doré.
Commenter  J’apprécie          220
Ma robe s’est installée autour de moi comme les pétales d’un lotus blanc, et à travers la fenêtre, la main du soleil se glisse chaude comme une permission sur mon visage. La voiture glisse uniment telle une bête de la jungle, avec le même silence et la même vélocité.
Commenter  J’apprécie          210
En est-il toujours ainsi quand on s’avance en territoire interdit, que certains appellent péché ? Le premier pas lacère, sang et os, déchire les poumons. Le second aussi met à la torture mais déjà, la douleur s’atténue. Avec le troisième, elle passe sur nos corps comme un nuage de pluie. Bientôt, insensibles, nous ne nous y arrêterons plus.
Commenter  J’apprécie          200
Parfois, je me demande si ce que l'on appelle la réalité, une nature objective et inaltérable, existe. Ou si tout ce que nous éprouvons a déjà été transformé par ce que nous avons imaginé. Ou encore, si c'est nous qui, à force de l'imaginer, l'avons fait advenir.
Commenter  J’apprécie          190
Raven, tu n'es guère différent des autres hommes attirés par la haute cambrure d'un pied, la courbe d'une hanche, la façon dont un diamant brille d'un éclat moite contre la gorge soyeuse d'une femme.
Commenter  J’apprécie          190
Les mots sont trompeurs. On en a parfois besoin pour exprimer la blessure qui s'infecte au-dedans. Si on ne le fait pas, elle se gangrène et vous tue. C'était ainsi entre Sonny et moi, c'est pour ça que nous n'arrivions pas à faire avancer nos vies - ensemble ou séparément - avant de parler. Mais parfois les mots peuvent réduire un sentiment en morceaux.
Commenter  J’apprécie          161
Raven, ce soir je mettrai sur le bord de ma fenêtre de l'amritanjan, baume brûlant, feu et glace. Qui te fera exsuder la douleur et ce qui est parfois pire, le souvenir de la douleur que nous autres, humains, ne semblons pas pouvoir empêcher de nous étreindre.
Commenter  J’apprécie          160
Quand le ciel devient d'un rouge meurtrier, que la pollution se mêle au soleil couchant, et que le palmier malingre qui se dresse près de l'arrêt de bus jette son ombre mince et déchiquetée en travers de mon seuil, je sais qu'il est temps de fermer.
Commenter  J’apprécie          160
Du kheer aujourd’hui ça faisait si longtemps, il en reste encore après que Père et Frère Aîné se sont servis, assez même pour Mère qui mange toujours après tout le monde. Du kheer avec des amandes et des raisins secs et des cosses d’elaichi croquantes parce que la vieille femme à l’épicerie a dit qu’elles étaient en solde quand elle nous a vues les regarder. Je trempe ma bouche dans sa douceur, le blanc du lait me souligne les lèvres ; c’est comme au Nouvel An, et comme au Nouvel An, je peux faire tous les souhaits que je veux. Alors je fais des souhaits, une maison, une grande maison à deux étages avec des fleurs devant et pas de vêtements qui pendent aux fenêtres, et plein de chambres pour que nous ne soyons plus deux par lit, plein de salles de bain pour prendre de longs longs bains et assez d’eau chaude aussi. ...
Et pour moi, pour moi, des tas et des tas de poupées Barbie, Barbie avec une chemise de nuit et Barbie dans une robe de bal et Barbie en maillot de bain, de hauts talons argentés et du rouge à lèvres, et une vraie poitrine. Barbie avec une taille si fine et des cheveux si dorés et surtout une peau si blanche, et oui, même si je sais que je devrais pas, je dois être fière comme dit Mère d’être indienne, je fais un souhait pour avoir cette peau américaine, ces cheveux américains, ces yeux américains bleus si bleus que personne ne me regardera plus jamais fixement sauf pour s’écrier : « Vow ! Génial ! »
Commenter  J’apprécie          143

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Chitra Banerjee Divakaruni (1184)Voir plus

Quiz Voir plus

Quel est le bon titre des livres de Franz Kafka ?

La … de Chine ?

Muraille
Forteresse
Falaise
Clôture

10 questions
30 lecteurs ont répondu
Thème : Franz KafkaCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..