AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.11 /5 (sur 22 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Auteur de livres jeunesse, Christian Ponchon vit de sa plume depuis 1998. Il se consacre à l'écriture d'ouvrages de vulgarisation scientifique pour les enfants, de contes et de récits. Outre l'écriture, Christian Ponchon adore les chats... et le tango argentin, qu'il danse plusieurs fois par semaine.

Christian Ponchon a beaucoup contribué à la collection Récits Express pour laquelle il écrit des histoires pleines de mystères telles que :
- La dernière photo
- Enquête en haute mer
- Motus et babouches cousues
- Partie de poker à Nightingale House
- Une disparition bien mystérieuse

Source : Amazon
Ajouter des informations
Bibliographie de Christian Ponchon   (12)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (10) Ajouter une citation
florencem   10 février 2013
Une lettre pour Lily ... la licorne ! de Christian Ponchon
Vois-tu facteur, certains prennent leur bain assis, d'autres prennent leur bain couchés... Moi, je prends mon bain... de boue !
Commenter  J’apprécie          60
stefmx   18 avril 2014
Partie de poker à Nightingale House de Christian Ponchon
Je m’appelle James Watson. Watson, ça vous dit quelque chose,

non ? Pas vraiment ?

Et si je vous dis : « élémentaire mon cher Watson ». Ah ! ça y est.

Attendez, attendez ! Je ne suis pas celui auquel vous pensez, le

célèbre docteur Watson, le plus fidèle compagnon du non

moins célèbre détective Sherlock Holmes.

Non ! je suis seulement son petit-neveu...
Commenter  J’apprécie          40
Cielvariable   30 janvier 2019
Partie de poker à Nightingale House de Christian Ponchon
Je m’appelle James Watson. Watson, ça vous dit quelque chose, non ? Pas vraiment ?

Et si je vous dis : « élémentaire mon cher Watson ». Ah ! ça y est.

Attendez, attendez ! Je ne suis pas celui auquel vous pensez, le célèbre docteur Watson, le plus fidèle compagnon du non moins célèbre détective Sherlock Holmes.

Non ! je suis seulement son petit-neveu. J’ai douze ans, bientôt treize, et je vis à Dublin, en Irlande.

Vous connaissez certainement le dicton : Bon sang ne saurait mentir ? Eh bien ! figurez-vous qu’il y a quelque temps, plus précisément en avril de cette année 1934, alors que j’étais en vacances à Wexford, une ville irlandaise située au sud de Dublin, je fus amené à résoudre ma première enquête policière. Et sans fausse modestie, je crois bien que mon grand-oncle n’aurait pas désavoué la manière dont j’ai réussi à dénouer cette affaire.
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   26 janvier 2019
Enquête en haute mer de Christian Ponchon
– Les… chaussures… les chaussures…



– Du calme, James, dit une grosse voix. Tu dois te reposer.



J’ouvris péniblement les yeux. Dans une sorte de brouillard épais, j’entrevis la face burinée du capitaine O’Connors. Il était penché sur moi.



– Heureusement que tu as la tête dure comme du bois, mon garçon.



Sans répondre, je jetai un coup d’œil rapide autour de moi. Je reconnus ma cabine. J’étais allongé sur ma couchette, bordé jusqu’au cou, un oreiller me soutenant le dos.



– Notre moussaillon en sera quitte pour une grosse bosse, reprit O’Connors en regardant par-dessus son épaule.



– Une bosse ? murmurai-je d’une voix empâtée, en m’efforçant de rassembler mes souvenirs.



– Aussi grosse qu’un œuf de pingouin, dit la voix d’Owen.



Le grand Gallois se tenait derrière le capitaine O’Connors. Il avait posé son poing sur son crâne.



– Grosse comme ça, ajouta-t-il avec un rire sonore.



J’essayai de me redresser.



– Qu’est-ce qui s’est passé ?



– Allons, ne t’agite pas ainsi, dit le capitaine en me plaquant d’une main ferme contre mon matelas. Tu as dû te cogner.



– Ça arrive quand on n’a pas le pied marin, rajouta Owen.



Et il rit de plus belle.



– Mais comment suis-je arrivé ici ?



– C’est Oliver qui t’a ramené, dit encore O’Connors. C’est lui qui t’a découvert.



– Oliver ?



– Oui, reprit une voix douce et traînante que je reconnus immédiatement, tu gisais inanimé, dans… dans l’entrepont.



Oliver. C’était bien lui, il se tenait à l’écart, à moitié dissimulé par les larges épaules d’Owen. Pendant une fraction de seconde, son regard rencontra le mien. Une image me revint alors en mémoire. Oliver, recroquevillé contre le mur de sa cabine. Oliver, les yeux sans vie. Et maintenant… il était là. Bien vivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lego   04 janvier 2019
Une lettre pour Lily ... la licorne ! de Christian Ponchon
Victor déchire délicatement l'enveloppe et en sort la lettre mystérieuse. Il la tourne et la retourne entre ses mains. Sur le papier, il n'y a pas un mot. Juste un dessin, un dessin de poisson...
Commenter  J’apprécie          30
stefmx   09 avril 2014
La dernière photo de Christian Ponchon
L’homme prit l’argent et le fourra dans la main calleuse de la vieille Martha.

– Voilà ! dit-il, je ne crois pas que tu y perdes.

La vieille regardait l’argent d’un air suspicieux.

– C’est un appareil pas ordinaire, lâcha-t-elle...
Commenter  J’apprécie          20
Enya75   21 juillet 2020
Partie de poker à Nightingale House de Christian Ponchon
Tout a vraiment commencé un mardi matin. J'étais arrivé à Nightingale House, une petite pension de famille tenue par Grand'Ma, mon ancienne nourrice. Ici, d'ailleurs, tout le monde l'appelle Grand'Ma.

A l'heure du petit déjeuner, ce mardi matin donc, les pensionnaires de Grand'Ma étaient réunis dans la salle à manger. Pour la plupart, ce sont des habitués que je connais depuis des années, à part une nouvelle, Miss Rose, une vieille fille entre deux âges, souple comme une lame de couteau, douce comme une toile émeri. Pas aimable, si vous voyez ce que je veux dire, jamais un sourire.

Bref, au total huit personnes, toutes en vacances dans l'un des plus beaux paysages d'Irlande, près de la Pointe Carnsore qui s'ouvre sur la Mer Celtique.
Commenter  J’apprécie          00
stefmx   18 avril 2014
Enquête en haute mer de Christian Ponchon
Quelqu’un m’avait assommé. Purement et simplement assommé.

Pourquoi ? Ce n’était pas difficile à deviner, j’étais certainement

à deux doigts de découvrir la clé de l’énigme !

Ce qui était plus compliqué, c’était : « qui » ?
Commenter  J’apprécie          10
stefmx   09 avril 2014
Une disparition bien mystérieuse de Christian Ponchon
Peut-être le nom de celui ou celle qu’il présumait être le meurtrier. Mais pourquoi cette mise en scène, alors qu’il lui suffisait de dire clairement vers qui allaient ses soupçons ?
Commenter  J’apprécie          10
stefmx   18 avril 2014
Motus et babouches cousues de Christian Ponchon
Comment suis-je devenu Ali Pacha, le prince le plus puissant

du monde ? Généralement, quand on me pose cette question, je

réponds avec un petit sourire énigmatique : « motus et babouches

cousues ». Et je n’en dis pas plus...
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

L'argot français (1).

L'artiche = ...

la frime
l'artichaut
l'argent
le journal

10 questions
1494 lecteurs ont répondu
Thèmes : argot , vocabulaire , langue françaiseCréer un quiz sur cet auteur