AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.38 /5 (sur 12 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Charleroi , 1952
Biographie :

Daniel Simon (1952 à Charleroi en Belgique - ) est un dramaturge belge.

Il vit son enfance dans la région flamande de Bruxelles, puis à l'internat en Gaume, habite au Grand-Duché de Luxembourg et se marie à Liège dans les années 1970. A cette époque, dans le sillage de l'après-68, il effectue de nombreux voyages et travaille comme animateur culturel et éditeur pendant une dizaine d'années. Il aborde le théâtre comme comédien-animateur et se met à écrire des scénarios pour enfants.

Formation d’enseignant en français, histoire puis conclut une licence en études théâtrales (Centre d'études théâtrales de l'UCL en 1986).

Il travaille encore comme directeur de centre culturel, journaliste et éditeur artisanal (sérigraphie, typo, offset,…) de 1972 à 1995.

De 1990 à 2009, professeur d'histoire et de philosophie du théâtre dans la section scénographie de l'Institut supérieur Saint-Luc (Bruxelles), puis professeur en recherches documentaires (stylisme, décoration d'intérieur), formateur et expert dans le domaine de la communication (Université de Mons Fucam, Ateliers des Fucam), collaborateur au Centre de sociologie du théâtre de l’Université libre de Bruxelles, animateur d'ateliers d'écriture, conférencier, conseiller culturel pour de nombreuses associations et institutions en Belgique et à l’étranger, metteur en scène et écrivain.

Il crée et anime le Théâtre de la Menterie (théâtre jeune public) de 1986 à 1990 à Bruxelles où il crée sa première pièce, Ventre de papier, qui est traduite en flamand, arabe, portugais et connaît de nombreuses mises en scène.

A été conseiller littéraire au Théâtre national de Belgique de 1989 à 1990.

Directeur artistique de la compagnie théâtrale des Zygomars (théâtre jeune public, Namur) de 1995 à 2000.

Directeur de la compagnie Théâtre Traverse (théâtre pour adultes, Bruxelles) depuis 1992, devenue Traverse (création, animation, formation, production depuis 2000). Il collabore à de nombreux projets artistiques et culturels en Europe et principalement avec le Portugal. Rejoignant sa passion de l’édition, il propose à Pierre Bertrand, le directeur des éditions Couleur livres de créer et d’animer la collection et la revue des récits de vie Je depuis janvier 2006.
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Mahpee   14 février 2015
À côté du sentier de Daniel Simon
Il lisait peu, de rares livres occupaient son temps, il préférait pianoter les infos sur Internet, ça convenait à son esprit inconstant, ça glissait lentement sur tout, ça n'accrochait pas, ça occupait et ne remplissait rien... Il était informé et ne savait évidemment que faire de ces flux permanents si ce n'est de reproduire les lieux communs de son temps. Il observait, annotait l'Histoire et vérfiait chaque jour l'éternité des bassesses serties dans de somptueux discours de bénitiers new tendance. Les jeunes n'échappaient pas à la volupté des clichés et s'y donnaient à coeur joie, construits dans la bêtise du gavage et des rebellions sponsorisées.
Commenter  J’apprécie          220
Bookycooky   10 mars 2015
À côté du sentier de Daniel Simon
Elle devait se rendre à une réunion professionnelle ,ca voulait dire que pendant deux heures des femmes et des hommes d'importance allaient prendre leur violent mépris pour de l'intelligence et leur veulerie pour du courage.(Julia)
Commenter  J’apprécie          110
Mahpee   14 février 2015
À côté du sentier de Daniel Simon
Julia m'écrivait qu'elle avait enfin pris l'avion pour ce Grand Nord auquel elle rêvait, qu'elle avait revendu tout ce qu'elle possédait. Elle se disait heureuse et consciente que cet abandon des obsessions vides de la cinquantaine était la seule chose à faire. C'était une répétition confortable de la vieillesse, une façon de se défaire lentement.
Commenter  J’apprécie          100
Mahpee   23 février 2015
À côté du sentier de Daniel Simon
Elle était impressionnée par la lenteur des pauvres, par leur resistance au pire et par l'évidence de notre commune humanité qu'ils nous martelaient en silence à la face. Et comme l'époque confondait allègrement pauvreté et misère, comme elle confondait tout, de peur de devoir connaître le réel et donc la désaffection des idées toutes faites, des émotions précuites et des passions ligths, on parlait de la pauvreté comme d'une maladie infectieuse, une peste ancienne remise à jour, une fatalité du temps.
Commenter  J’apprécie          50
Azor   23 février 2015
À côté du sentier de Daniel Simon
Il regardait le grouillement, les masses, les coulées d'humanité se déverser un peu plus chaque jour autour des métropoles exsangues. Il voyait chacune, chacun, un à un, une à une, il les voyait dispersés sur la terre, il les regardait comme s'il s'observait dans un miroir : la grossièreté des traits, l'empâtement du visage, les rides, les balafres du temps, c'était lui, c'était eux. Dans le prisme de la compassion, il saisit une idée qui voletait en lui et se mit à creuser.
Commenter  J’apprécie          40
Le_Comptoir_de_l_Ecureuil   08 février 2017
Autobiographie rêvée de Daniel Simon
Il aimait entrer dans cette bulle comme dans une caverne où il faisait apparaître de formidables monstres qu'il maîtrisait pas à pas. La ménagerie s'est agrandie au fil du temps et la caverne a rétréci.
Commenter  J’apprécie          30
M-Morgane-A   09 février 2015
À côté du sentier de Daniel Simon
Cet amour n'était pas une histoire simple, plutôt une sorte de refuge à perpétuité qu'ils avaient décidé d'établir l'un dans l'autre, une fusion infantile pour se soustraire au présent et à la fin.
Commenter  J’apprécie          30
Le_Comptoir_de_l_Ecureuil   08 février 2017
Autobiographie rêvée de Daniel Simon
Il plaçait ses personnages, construits à partir d'un mot, d'une lumière, d'une couleur entrevue la veille. Un chien aboyait, des enfants jouaient dans la rue plus loin et il en faisait matière, tout s'imbriquait, il laissait faire, ça s'associait librement devant ses yeux et il n'en dormait pas souvent. Le matin, tout était prêt, il écrivait dans son cahier bleu ses histoires et ses questions sans réponses.
Commenter  J’apprécie          20
M-Morgane-A   15 février 2015
À côté du sentier de Daniel Simon
L'écrivain ne savait plus qui, de lui ou de ce qu'il prétendait être, écrivait ses histoires. Il ne s'y retrouvait plus. Il ne s'y retrouvais plus. Il se confondait de plus en plus souvent la mort de ses personnages avec le temps qui prenait tant et tant de place en lui. Il avait peur, il remettait sans cesse sa vie au lendemain au nom de simagrées qu'on aimait le voir faire.
Commenter  J’apprécie          20
M-Morgane-A   09 février 2015
À côté du sentier de Daniel Simon
Elle était partie. Loin. Du côté des étoiles comme disaient ses amis. Au pays du crabe comme il grommelait en s'endormant. Les mois passaient et Tom Mills sombrait. La figure de son tendre amour effaçait le monde autour de lui. Il vivait un pas de côté, absent des rythmes légers de la vie. Il travaillait mais passé souvent plusieurs jours enfermé, espérant mourir d'un coup, comme on est désintégré dans les films de science fiction.

Il s'habituait à ça aussi, et il se mit à mourir de moins en moins souvent. Il entendait toujours son magnifique rire traverser la pièce, la voyait endormie sur le canapé; sa peau lui manquait, sa peau mate et chaude, son unique contrefort dans la vie. Il passait ses journées à scruter ses photos, écouter les enregistrements, aspirer en boucle les vidéos. Il tournait en rond, il s'éloignait de son centre, sans l'avoir décidé, il avait accepté l'idée de s'éteindre."
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Poèmes gruyère :))

(Le Corbeau et le Renard) - Maître Corbeau, sur un arbre ......... , Tenait en son bec un fromage. Maître Renard, par l'odeur alléché, Lui tint à peu près ce langage : Et bonjour, Monsieur du Corbeau. Que vous êtes ........ ! que vous me semblez ......... ! Sans mentir, si votre ramage Se rapporte à votre plumage, Vous êtes le ......... des hôtes de ces bois

élevé - beau - bien - roi
perché - joli - beau - phénix
feuillu - noir - joli - meilleur
sec - haut - loin - phénix

6 questions
61 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , poésieCréer un quiz sur cet auteur