AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.43 /5 (sur 419 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Brooklyn, New York , le 08/05/1989
Biographie :

Etaf Rum est une écrivaine américaine.

Elle est issue d'une famille d'immigrés palestiniens. Après un mariage arrangé, elle déménage en Caroline du Nord. À 19 ans, elle donne naissance à une fille, puis, deux ans plus tard, à un garçon.

Etaf Rum fait ses études à l'Université d'État de Caroline du Nord où elle obtient un B.A en langue et littérature anglaise, un B.S. en philosophie et un M.A. en littératures américaine et britannique.

En 2019, elle publie un premier roman aux accents autobiographiques, "Le Silence d'Isra" ("A Woman is No Man").

Elle vit avec ses enfants à Rocky Mount, en Caroline du Nord, et enseigne la littérature.

son site : https://etafrum.com/
Twitter : https://twitter.com/EtafRum
Instagram : https://www.instagram.com/etafrum/?hl=fr
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Etaf Rum   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Cette semaine, la librairie Point Virgule a sélectionné pour vous trois romans parus en poche qui ont la particularité de mettre en scène des personnages principaux féminins. - Les Optimistes, Rebecca Makkai, 10/18, 9,60 € - Le silence d'Isra, Etaf Rum, Pocket, 8,20 € - Les fleurs sauvages, Holly Ringland, Le Livre de Poche, 8,70 €


Citations et extraits (80) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24   24 mai 2020
Le Silence d'Isra de Etaf Rum
- Les Contes des mille et une nuits. C'est celui que je préfère. (...)



- C'est plein de génies et de vizirs, des choses qui n'existent pas. Je préfère les histoires qui parlent de la vraie vie.



-Mais ça parle de la vraie vie, insista Isra. ça parle de la force et de la ténacité des femmes. Personne ne demande à Schéhérazade d'épouser le roi. C'est elle qui se propose, au nom de toutes les femmes, afin de sauver toutes les musulmanes en âge de se marier. Ces histoires qu'elle raconte pendant mille et une nuits, c'est la résistance. Sa voix est une arme, qui illustre le pouvoir extraordinaire des histoires en général, et la force des femmes en tant qu'individus. (p. 134)
Commenter  J’apprécie          180
fanfanouche24   31 mai 2020
Le Silence d'Isra de Etaf Rum
Elle avait enfin compris. La vie n'était rien de plus qu'une méchante blague pour les femmes. Une blague qui était loin de la faire rire.

"tu sais ce que c'est ton problème ? reprit Sarah.

-Dis-moi.

-Tu ne lis plus.

Je n'ai pas le temps de lire.

- Eh bien, tu devrais en trouver, du temps. ça te ferait beaucoup de bien. " (...)

-Alors lis en secret, comme moi. Ce n'est pas comme ça que tu faisais, en Palestine ?

-Si." Isra se laissa brièvement séduire par cette idée, avant de la rejeter, et sa propre soumission à l'ordre familial la frappa. (p. 208)
Commenter  J’apprécie          160
fanfanouche24   25 mai 2020
Le Silence d'Isra de Etaf Rum
Mais à présent qu'elle s'était remise à lire, elle découvrait une nouvelle forme d'amour. Un amour qui naissait au fond d'elle-même, un amour qu'elle éprouvait lorsqu'elle lisait toute seule à la fenêtre. Et grâce à cet amour, elle commençait à croire , pour la première fois de toute son existence, qu'en fin de compte, elle valait quelque chose. (p. 278)
Commenter  J’apprécie          160
fanfanouche24   26 mai 2020
Le Silence d'Isra de Etaf Rum
-ça n'a rien d'étrange, répliqua Sarah. Ce sont les personnes les plus seules qui aiment le plus lire.

- C'est pour ça que tu aimais lire ? Parce que tu te sentais seule ?

- Quelque chose dans ce goût-là. Sarah regarda de nouveau par la fenêtre. " ça été très dur de grandir dans cette famille, d'être traitée différemment de mes frères parce que j'étais une fille, de me réveiller tous les jours en sachant que mes perspectives d'avenir étaient si limitées. (...) c'était bien plus que de la solitude. Je me dis parfois que c'était aussi l'opposé, la sensation qu'il y avait trop de monde autour de moi, trop de liens imposés: il y avait aussi en moi un désir d'isolement pour pouvoir réfléchir par moi-même. (p. 231)
Commenter  J’apprécie          110
SeriallectriceSV   05 décembre 2020
Le Silence d'Isra de Etaf Rum
INCIPIT

Je suis née sans voix, par un jour nuageux et froid à Brooklyn. Personne ne parlait jamais de ce mal. Ce n'est que des années plus tard que j'ai su que j'étais muette, lorsque j'ai ouvert la bouche afin de demander ce que je désirais : j'ai alors pris conscience que personne ne pouvait m'aider. Là d'où je viens, le mutisme est la condition même de mon genre, aussi naturel que les seins d'une femme, aussi impératif que la génération à venir qui couve dans son ventre. Mais jamais nous ne vous l'avouerons, bien entendu. Là d'où je viens, on nous apprenait à dissimuler notre condition. On nous apprenait à nous réduire nous-mêmes au silence, on nous apprenait que notre silence nous sauverait. Ce n'est que maintenant, bien des années plus tard, que je sais que tout cela est faux. Ce n'est que maintenant, en écrivant cette histoire, que je sens venir ma voix.
Commenter  J’apprécie          90
fanfanouche24   24 mai 2020
Le Silence d'Isra de Etaf Rum
Isra ne mit pas longtemps à comprendre que la vie de Farida était quasi identique à celle de Mama. Elle passait ses journées à cuisiner et à nettoyer (...) Lorsque ses fils étaient là, elle les choyait comme s'ils étaient des poupées de porcelaine et non des hommes. (p. 103)
Commenter  J’apprécie          100
fanfanouche24   25 mai 2020
Le Silence d'Isra de Etaf Rum
La peur a cela de particulier qu'elle bouleverse notre sens des priorités. (p. 196)
Commenter  J’apprécie          110
fanfanouche24   23 mai 2020
Le Silence d'Isra de Etaf Rum
Isra baissa les yeux. Elle savait que Mama avait raison, mais elle ne parvenait pas à s'imaginer vivre en Amérique. Le problème c'est qu'elle n'avait pas non plus l'impression d'être à sa place en Palestine, où les gens menaient des existences prudentes, suivant les traditions à la lettre afin de ne pas être ostracisés. (p. 23)
Commenter  J’apprécie          90
fanfanouche24   25 mai 2020
Le Silence d'Isra de Etaf Rum
Isra se demanda ce qui avait pu rendre Farida aussi forte. Elle avait dû subir quelque chose de bien pire que des coups, songea -t-elle. La vie avait fait d'elle une vraie guerrière. (p. 242)
Commenter  J’apprécie          90
perlipopette   06 mars 2022
Le Silence d'Isra de Etaf Rum
Isra se dit alors pour la première fois de sa vie que c'était en vérité pour cette raison que les violences sur les femmes étaient si communes. Ce n'était pas qu'à cause de l'absence d'une police à proprement parler, mais parce que les femmes étaient éduquées dans la croyance qu'elles étaient des créatures honteuses et sans valeur qui méritaient d'être battues, éduquées à être totalement dépendantes des hommes qui les battaient. A cette simple pensée, Isra eu envie de pleurer. Elle avait honte d'être une femme, honte pour elle, honte pour ses filles.
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2872 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur cet auteur