AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.34 /5 (sur 132 notes)

Né(e) : 1967
Biographie :

Susan Abulhawa est née en 1967 en Palestine, de parents réfugiés de la guerre des Six-Jours.

Élevée en partie au Koweït, en Jordanie et dans la partie occupée de Jérusalem-Est, elle vit maintenant aux États-Unis.

Les Matins de Jénine est son premier roman ; il a remporté le Best Book Award 2007 dans la catégorie Fiction historique.

Source : www.pocket.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Susan Abulhawa, "Mornings in Jenin" (Les Matins de Jénine) (en anglais)

Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
Fleitour   16 juillet 2017
Le bleu entre le ciel et la mer de Susan Abulhawa
La vie avait creusé en elle des trous et des tunnels,

et laissée un immense silence hérissé de dents et de griffes

qui la déchiraient de l'intérieur.

P 149.
Commenter  J’apprécie          214
nadiouchka   18 mai 2017
Le bleu entre le ciel et la mer de Susan Abulhawa
Je vais souvent à Beit Daras. Toujours à la rivière, où Mariam et moi occupons un espace de bleu infini. Nous avons écrit une chanson tous les deux, à moins que nous en soyons souvenus ; que nous en ayons hérité, en quelque sorte.

Oh, trouve-moi

Je serai dans ce bleu

Entre le ciel et la mer

Où se concentre désormais le temps

Et nous sommes l’éternité

Qui s’écroule comme la rivière

P.249
Commenter  J’apprécie          180
litolff   01 janvier 2013
Les matins de Jénine de Susan Abulhawa
Moins de quinze centimètres séparaient David et Youssef, et dans cet espace se tassèrent une vingtaine d'années, une guerre, deux religions, un holocauste, une nakba, deux mères, deux pères, une cicatrice et un secret qui, tel un papillon, battait lentement des ailes.
Commenter  J’apprécie          180
nadiouchka   12 juin 2017
Le bleu entre le ciel et la mer de Susan Abulhawa
Chaque fois, il leur apportait des petits cadeaux et leur racontait les histoires du Caire. Au cours d’une de ces visites, il leur expliqua ce qui se passait au Koweït, où le pétrole faisait sortir de terre de nouvelles villes et de nouvelles industries, et où une nouvelle société de Bédouins payait les Palestiniens pour tout faire, construire leurs bâtiments, travailler dans leurs hôpitaux et leurs écoles…….

P.76
Commenter  J’apprécie          160
nadiouchka   05 juin 2017
Le bleu entre le ciel et la mer de Susan Abulhawa
- Nos compatriotes font littéralement sortir du sable le nouveau Koweït, expliqua-t-il à Nazmiyé. Tu devrais voir ça ! Mon mentor conçoit des plans pour tout le pays. Et c’est à un Palestinien encore que l’on doit d’avoir posé les bases de la force militaire koweïtienne, tandis qu’un autre s’est occupé de la police. Les médecins et les chirurgiens qui comptent sont tous palestiniens ; on en trouve dans presque tous les ministères de l’Éducation à l’Intérieur.

Mamdouh marqua une pause, avant d’annoncer fièrement :

- Je vais être architecte.

P.79
Commenter  J’apprécie          150
nadiouchka   10 mai 2017
Le bleu entre le ciel et la mer de Susan Abulhawa
- Tu es la personne la plus incroyable que j’aie connue, ma grande sœur. N’oublie jamais à quel point tu es unique, ni combien nous t’aimons. Nous serons toujours ensemble.

(…)

- Tout ce qui arrive était prévu et devait arriver. Un jour, tout cela finira. Il n’y aura plus d’heures, plus de soldats, plus de pays. Les pires douleurs aussi bien que les plus grands bonheurs seront réduits à néant.

P.59
Commenter  J’apprécie          140
nadiouchka   11 mai 2017
Le bleu entre le ciel et la mer de Susan Abulhawa
Nazmiyé tira sa sœur par le bras. Mariam rangea ses affaires dans son écritoire, en reprenant l’étrange ritournelle que Nazmiyé l’avait déjà entendue chanter.

Oh, trouve-moi

Je serai dans ce bleu

Entre le ciel et la mer

Où se concentre désormais le temps

Et nous sommes l’éternité

Qui s’écroule comme la rivière.

P.45
Commenter  J’apprécie          130
Susan Abulhawa
Fleitour   14 juillet 2017
Susan Abulhawa
Nous étions enfermés a Gaza.

La misère était partout

dans les rues, elle se putréfiait sous le soleil...

p 393
Commenter  J’apprécie          140
litolff   02 janvier 2013
Les matins de Jénine de Susan Abulhawa
Une semaine après le massacre de Sabra et de Chatila, le magazine Newsweek décida que le fait le plus important des sept jours écoulés était la mort de la princesse Grâce de Monaco.
Commenter  J’apprécie          110
litolff   02 janvier 2013
Les matins de Jénine de Susan Abulhawa
Notre chagrin s'enracine tellement dans le deuil que la mort est pour nous un parent et, si nous préférons l'accueillir le moins souvent possible, elle n'en appartient pas moins à la famille. Notre colère est une fureur que les Occidentaux ne peuvent pas comprendre. Notre tristesse pourrait tirer des larmes à une pierre. Et notre façon d'aimer ne fait pas exception, Amal.
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La IIe Guerre Mondiale en 20 questions de plus !

Quelle bataille mit fin à la progression de l'AfrikaKorps de Rommel ?

El Galzaoui
El Gazala
Bir Hakeim
El Alamein

20 questions
17 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre mondialeCréer un quiz sur cet auteur

.. ..