AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.14 /5 (sur 151 notes)

Nationalité : Maroc
Né(e) à : Kénitra , le 05/01/1971
Biographie :

Rachid Benzine, né en 1971 à Kénitra au Maroc est un islamologue.

Arrivé en France à l'âge de sept ans, il devient plus tard champion de France de kickboxing en 1996. Avant de s'orienter vers des études d'Histoire et d'islamologie.

Il a enseigné à l'Institut d'études politiques d'Aix en Provence, dans le cadre du Master "Religions et société", et a été chercheur associé à l'observatoire du religieux. Il a également donné des cours à la faculté catholique de Louvain La neuve et à la faculté de théologie protestante de Paris.

Rachid Benzine est notamment codirecteur de la collection Islam des lumières aux éditions Albin Michel.
Écrivain prolixe, il s'attache à penser un islam en phase avec notre temps et s'investit également dans le dialogue islamo-chrétien.
+ Voir plus
Source : Wikipedia, Le Monde des Religions
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

"Dans les yeux du ciel", Rachid Benzine - éditions du seuil


Citations et extraits (142) Voir plus Ajouter une citation
Roggy   24 février 2018
Nour, pourquoi n'ai-je rien vu venir ? de Rachid Benzine
La haine est la colère des lâches.
Commenter  J’apprécie          310
fanfanouche24   20 février 2020
Ainsi parlait ma mère de Rachid Benzine
Mes parents et moi nous avons vécu ensemble mais jamais en même temps. (p. 14)
Commenter  J’apprécie          202
Emylit23   21 juin 2020
Ainsi parlait ma mère de Rachid Benzine
Ma mère m'a demandé de tirer les rideaux pour voir danser les flocons. "Tu vois, mon fils, ces flocons? C'est les oreillers des anges...ils viennent me chercher", a-t-elle soufflé. J'ai souri. La poésie de ma mère m'étonnerait toujours, elle qui n'avait jamais écrit pouvait parfois sortir des phrases qui me laissaient muet. "Non, maman, ils viennent juste te bercer", lui ai-je répondu, pour masquer mon émotion.
Commenter  J’apprécie          180
Bazart   28 décembre 2019
Ainsi parlait ma mère de Rachid Benzine
Ma mère n'a jamais vraiment compris le français.Alors quand un médecin ou un employé de la sécurité sociale ou un professeur d'école lui posait une question, elle a toujours répondu invariablement " oui" sans se soucier davantage des effets de sa réponse. Cela nous a valu des ennuis avec la terre entière, la police, les impôts, les services sociaux, la banque les hôpitaux et toutes les administrations .
Commenter  J’apprécie          160
Bazart   08 janvier 2020
Ainsi parlait ma mère de Rachid Benzine
"Ma plus grande richesse dans la vie est d'avoir pu l'aimer"
Commenter  J’apprécie          140
hcdahlem   18 mai 2020
Ainsi parlait ma mère de Rachid Benzine
Elle n’avait jamais vraiment compris le français. Le simple fait qu’on lui adressait la parole était pour elle un honneur. Elle baissait toujours la tête avec respect. Réfugiée dans une parenthèse enchantée, elle oubliait tout ce qui avait façonné ses souffrances de petite immigrée mal dégourdie et de veuve élevant seule ses cinq enfants. Par sa parole, par sa présence, elle renvoyait ses fils à leurs origines marocaines. Aujourd’hui, elle a quatre-vingt-treize ans et elle vit encore à Schaerbeek avec le célibataire de la fratrie: un professeur de lettres qui lui fait sa toilette et lui lit "La peau de chagrin de Balzac". Cette mère qui ne sait ni écrire ni lire, a survécu à toutes ses morts hypocondriaques, a aimé ses enfants et ses patronnes, s’est produite sur la plus grande scène du monde: sa cuisine. Le malentendu est aussi vieux que le monde. Est-ce qu'une femme analphabète, seule, innocente, naïve, indulgente, « faite pour servir les siens » est une mère adorée pour ses faiblesses ou sa force?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
AuroraeLibri   30 mai 2016
Les Nouveaux penseurs de l'islam de Rachid Benzine
Sans doute le fait de vouloir approcher de manière scientifique le texte coranique représente-t-il la démarche la plus audacieuse des nouveaux penseurs, celle qui peut susciter le plus d'appréhensions chez les croyants de l'islam. Cette Parole divine peut-elle faire l'objet d'analyses qui ne soient pas pas tributaires d'une attitude de piété et de foi? Peut-on aborder le Coran comme on aborde n'importe quel autre texte de la littérature mondiale ? (...)

Les nouveaux penseurs prennent ainsi en compte les interrogations qui surgissent parmi les intelligences modernes concernant le Coran. Comment, se demandent certains, est-il possible d'avoir accès à la compréhension d'un texte si complexe, témoignant d'un univers culturel radicalement différent du nôtre ? Les nouveaux penseurs répondent en utilisant la méthode historico-critique, qui se propose de réduire la distance temporelle existant entre le texte et le lecteur, en opérant une étude historique et critique du Coran et en tentant de situer le texte dans son contexte de production. (....)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Farinet7   21 janvier 2017
Nour, pourquoi n'ai-je rien vu venir ? de Rachid Benzine
Si nous voulons dépasser tout cela, il nous faut créer des ponts et pas des murs. On ne se sécurise pas dans une forteresse : on y meurt assiégé. Qu'il s'agisse des murs que la Hongrie est en train de bâtir pour interdire l'entrée de l'Europe aux réfugiés ou de ceux qu'Israël construit depuis longtemps pour refouler les Palestiniens, ils ne dureront pas éternellement. Le seul destin d'un mur, c'est l'effondrement. De lui-même et de tout ce qu'il était censé préserver.
Commenter  J’apprécie          81
Rachid Benzine
kuroineko   16 mars 2018
Rachid Benzine
Le but du religieux est d'être dans une quête, et non dans une certitude. Le contraire de la connaissance, ce n'est pas l'ignorance, mais les certitudes. Cependant, de nombreuses personnes veulent à tout prix des certitudes.



Entretien pour Le Monde des Religions n°86, novembre-décembre 2017
Commenter  J’apprécie          81
Farinet7   21 janvier 2017
Nour, pourquoi n'ai-je rien vu venir ? de Rachid Benzine
La culture est un pont. Elle permet, par le partage d'émotions, de franchir les frontières symboliques et physiques, de dire combien nous sommes profondément les "mêmes" dans notre humanité.
Commenter  J’apprécie          80

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-49859

'Le procès', Orson WELLES (1962)

Joseph K
l'avocat
le prêtre
le bourreau

12 questions
6 lecteurs ont répondu
Thèmes : acteur français , filmographie , catholique , james bond , adapté au cinémaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..