AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.02 /5 (sur 84 notes)

Nationalité : France
Biographie :

http://www.florenceguiraud.com/

Florence Guiraud est diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris et de l'école Nationale de Toulouse. Elle débute sa carrière dans la publicité et dans la presse puis devient graphiste au bureau de design de la SNCF. Elle choisit ensuite d'être professeur de dessin à l'école de photo Louis Lumière de Paris. Depuis 1992, elle illustre et écrit des ouvrages pour la jeunesse et anime des ateliers dans des écoles primaires et maternelles.
Le style très réaliste de Florence Guiraud lui a permis d'illustrer avec beaucoup de précision de nombreux documentaires. Depuis quelques temps déjà, elle diversifie son approche de l'illustration en proposant de nouvelles techniques et un style plus personnel qu'elle applique dans des albums. "Avec le noir et blanc, la gravure et la linogravure en particulier, je laisse mes idées les plus personnelles s’installer sur le papier."
+ Voir plus
Source : http://www.ricochet-jeunes.org/auteurs/recherche/3331-florence-guiraud
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Un conte musical original et ludique pour aider les enfants à grandir, à maîtriser et à apprivoiser leurs sentiments. Interprété par Charlotte Grenat, Zina Tamiatto et Marie Emmanuel Remires Illustré par Florence Guiraud


Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
milamirage   07 juin 2012
Le petit roi qui voulait qu'on lui dise non de Florence Guiraud
Soudain il aperçoit une petite fille qui cueille

des mûres dans un buisson.

Le petit roi descend

de son cheval et

lui demande :

" Est-ce que je peux

te donner un baiser ?

- NON ! "

répond la petite fille.

Le petit roi est tout surpris.
Commenter  J’apprécie          120
milamirage   06 juin 2012
Le petit roi qui voulait qu'on lui dise non de Florence Guiraud
C'est un petit roi,

et tout le monde lui obéit.

Tout le monde fait

ce qu'il dit.

Tout le monde lui dit OUI.

Mais ce petit roi-là

en a assez.

Ce qu'il voudrait,

c'est qu'on lui dise

NON.
Commenter  J’apprécie          110
murielan   21 mai 2013
L'histoire de la girafe blanche qui voulait ressembler à une vraie girafe de Florence Guiraud
Albina, la girafe, avait de grands yeux noirs, un long cou et quatre pattes bien solides. Elle aimait gambader sous le soleil de la savane. Elle était douce, tranquille, gentille... Mais elle ne souriait jamais. Car elle était blanche, TOUTE BLANCHE.
Commenter  J’apprécie          100
Ileauxtresors   01 janvier 2020
Curieux mammifères de Florence Guiraud
Dans ces régions désertiques, les prédateurs abondent. Heureusement, le suricate possède une vue incroyable qui lui permet d'identifier un ennemi à des kilomètres de distance. Alors que certains membres du groupe cherchent la nourriture, d'autres surveillent et se tiennent prêts, pour les avertir, à pousser des cris stridents, sortes de vocalises bien spécifiques. L'organisation dans leur société est basée sur l'entraide et l'altruisme. Tout repose sur la coopération et le partage du travail. Chacun contribue à la protection du groupe, à l'entretien du terrier, à la surveillance des petits. Et même la défense contre des prédateurs, comme le cobra, se fait à plusieurs. Prédateurs, ils n'hésitent pas à s'attaquer à plusieurs à ces serpents venimeux ou à des scorpions dont ils se délectent.
Commenter  J’apprécie          70
milamirage   08 juin 2012
Le petit roi qui voulait qu'on lui dise non de Florence Guiraud
Ce soir, le petit roi est content.

Il a une amie.

Une amie qui sait dire NON,

une amie qui sait dire OUI.

Une véritable amie.
Commenter  J’apprécie          60
chardonette   09 janvier 2012
Ma maman, une extraterrestre ? de Florence Guiraud
Depuis ce jour, je le sais,

ma maman n'est pas une vrai maman.



Quand on peur manger des escargots, voyager avec un vélo sans roues,

écrire à l'envers,

apprivoiser des papillons,

se mettre de la crème verte sur la figure

et qu'en plus on a un point bleu sur le bras...



on ne peut pas être comme les autres.
Commenter  J’apprécie          40
Liliz   22 juin 2013
Odeurs, ça sent bon la fraise, la banane, le citron... de Florence Guiraud
Je peux être rouge ou jaune ou verte.

Tout le monde me connaît grâce à Blanche-Neige qui m'a croquée.

Je suis...
Commenter  J’apprécie          50
Moussaron32   04 septembre 2013
Les aventuriers de la plume magique de Florence Guiraud
"Tout en marchand, il balaie les broussailles avec ses pattes. Quand tout à coup, il aperçoit une sorte de filament bleu puis deux puis trois

-Je crois que je suis sur la bonne voie pense t-il , tout excité. Il suit pas à pas les indices qui l’amènent près d’un rocher. Et Là, coincées dans une fissure, il aperçoit enfin trois plumes bleues. – Houahh ! s’écrie-t-il, j’ai trouvé les plumes. Ses trois amis accourent. Regardez, j’en ai trois ! Bravo Appoum ! Tu es génial !

Les animaux sont très énervés. – Transformons les tout de suite dit Taco. Albina disait dans son histoire que les plumes se changeaient en or quand on brûlait leur extrémité. Et moi, je sais comment on fabrique le feu. – Quoi tu sais faire le feu ? s’étonne Zazou. – Et tu es sûr que ce n’est pas dangereux

- Ah on croirait entendre Appoum ! ironise Le crocodile. N’aie pas peur Malou.

Apporte-moi plutôt des feuilles sèches. Vous voyez ces pierres pointues, il faut les prendre avec les pattes et les frotter très fort l’une contre l’autre. Joignant le geste à la parole, Taco s’exécute.

Tout à coup des étincelles jaillissent. Les brindilles rougissent et une petite flamme apparaît.

- Vite approche les plumes, Zazou, nous allons les faire brûler. Soudain une bourrasque se lève. Mais ce ne sont pas les plumes, mais les broussailles qui s’embrasent. Les flammes sont aussi rapides que le vent. Les animaux s regardent paniqués.

- Sauvons nous dit Taco. –Non, attendez, il faut éteindre le feu, crie Malou, essayant d’étouffer les flammes avec ses grandes ailes. – Attention, tu brûles ! hurle Zazou. Les ailes de la petite autruche commencent à prendre feu. D’un grand coup, Appoum étouffe les flammes qui montaient sur ses plumes. Les quatre amis tentent d’affronter l’incendie, mais en vain. – Ca va trop vite s’écrie Malou si on reste ici on va tous griller. Fuyons !

- Je ne sais pas courir vite, sanglote le crocodile. – Monte sur mon dos et accroche toi, crie la gazelle. La fumée noire, la chaleur, le crépitement des arbres….C’est horrible ! Malou, Appoum, et Zazou courent, courent dans les broussailles chaudes. Les voilà en vue d la rivière. Mais le feu est déjà là. – On ne peut plus passer, on est pris au piège, gémit Zazou. –Aggripez-vous à moi, et traversons les flammes, dit Appoum d’une vois ferme. – Tu vas te brûler ! –Peut-être, mais c’est moi qui ai la peau la plus épaisse, répond l’hippopotame . Dépêchez-vous.

- L’autruche, et la gazelle et le crocodile se cramponnent sur son dos. Appoum s’avance sur les rives en feu, les flammes l’entourent. Il marche sur les braises rouges. Brusquement, des paquets d’eau se déversent sur eux. Des barrissements s’élèvent. – Les pompiers de la savane, nous sommes sauvés ! Ce sont les éléphants. A leur tête, Baron le plus ancien des pachydermes, mène les opérations. Ils aspergent tout, les arbres, les buissons, les arbustes. – Ne restons pas là, crie Appoum. Malou et Zazou , restez sur mon dos, nous allons franchir la rivière.

Les flammes diminuent rapidement. Seule une épaisse fumée noire persiste. Tous les animaux se sont réfugiés de l’autre côté de la rivière autour d’Albina et d Baron le vieil éléphant. –Qui a eu cette idée stupide de faire du feu, demande Albina, et pourquoi étiez-vous partis si loin. ? – Nous étions partis chercher les plumes magiques de l’oiseau bleu, et Taco a voulu les transformer en or, explique Zazou.

- Vous êtes fous ! Tout ce que l’on raconte dans les histoires n’existe pas forcément dans la réalité.

– Pourtant, nous, on les a trouvées ! dit Appoum. Regarde, elles sont un peu brûlées, mais elles sont bleues. Albina les examine , perplexe. – Bande de naïfs ! Ce sont des plumes de pintade ! s’écrie-t-elle. Vous vous êtes laissés emporter par votre imagination. Vous réalisez que cette histoire aurait pu très mal se terminer ? Les quatre amis se regardent tout penauds. – Eh ben nous, on a cru que c’était vrai. – La prochaine fois, vous m’avertirez quand vous voudrez jouer aux « Aventuriers de la pintade » ! Depuis cet événement, un nouveau jeu fait fureur sur la rivière : l’hippoporado. –Appoum, emmène-nous en promenade ! crie Zazou, Malou et Taco. Et les quatre amis s’éloignent en chantant.

« Il était un hippoporado, il était un hippoporado, qui savait très très très bien naviguer, qui savait très très très bien naviguer ohé ohé »"

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Moussaron32   02 septembre 2013
L'histoire de la girafe blanche qui voulait ressembler à une vraie girafe de Florence Guiraud
"Albina,la girafe, avait de grands yeux noirs, un long cou et quatre pattes bien solides. Elle aimait gambader sous le soleil de la savane. Elle était douce, tranquille, gentille… Mais elle ne souriait jamais. Car elle était blanche, toute blanche. Elle aurait voulu être comme les autres girafes. Avoir une peau cuivrée et de belles taches dorées.

Un matin, alors que le soleil commençait à réchauffer la savane, Albina se désaltérait au bord de la rivière. L’eau, el un miroir, lui renvoyait son image. Songeuse, elle se contempla un moment, un si long moment qu’elle en oublia de se relever. Elle resta immobile presque une heure sous les rayons du soleil. Non loin de là, un babouin l’observait. « Attention, Albina, ne reste pas si aussi longtemps au soleil. Il va te brûler les fesses. Bientôt, tu auras un derrière tout rouge comme moi! Et demain, quand tu te réveilleras, ta peau sera toute cramoisie. » Albina se redressa vivement. Elle ne voulait pas avoir les fesses rouges comme Béru, le babouin moqueur. En revanche, de belles taches dorées pourquoi pas ?

Elle venait d’avoir une idée ! « Si le soleil peut changer la couleur de ma peau, je vais enfin pouvoir ressembler aux autres girafes… Il suffit de m’installer au bon endroit pour que le soleil dessine de belles taches sur ma peau toute blanche. » Sans attendre, Albina s’installa derrière un arbre aux feuilles rondes et clairsemées. Puis elle attendit. Le soleil était de plus en plus haut dans le ciel.Une heure s’écoula… Les rayons du soleil avaient dessiné sur sa peau de belles taches rondes. Un rire moqueur la fit tressaillir. « Albina, que t’arrive-t-il? Tu as envie de me ressembler? » dit Liou le léopard. « Très réussi ton pelage! »

Albina était vexée, mais elle ne se découragea pas. Elle attendit que les taches disparaissent et elle s’installa cette fois derrière de hautes herbes. Le soleil était de plus en plus chaud. Deux heures passèrent. « Oh, c’est drôle, tu as les mêmes rayures que moi maintenant ? » C’était Rok le zèbre farceur. Albina ne voulait sûrement pas ressembler à un zèbre. Deuxième expérience ratée! Quelques temps après, elle se plaça fièrement sous des branches de fougères. Le soleil était maintenant brûlant. Un long moment s ‘écoula. Puis, un bruissement la fit sursauter; Malou l’autruche, s’avançait avec grâce.. « Albina, ne reste pas si longtemps au soleil, regarde, ta robe blanche est devenue toute striée. Très chic ton costume en plumes… C’est pour aller danser! » Albina aimait Malou, mais ressembler à un plumeau, très peu pour elle! Elle commençait à se décourager. « J ‘essaie une dernière fois » se dit-elle. Trois jours plus tard, après avoir retrouvé sa peau blanche, elle choisit de se tenir sous les feuilles d’un grand acacia.

Tout à coup, elle entendit des rires provenant de la rivière. « Ouarf, ouarf, s’ esclaffait Taco le crocodile. Très réussie, ta peau de croco, un peu ridicule mais super! C’est pour faire rire les copains ? »

C’en était trop ! Albina était désespérée. Elle n’avait réussi qu’à se ridiculiser auprès d tous les animaux. Elle ne voulait ressembler ni à un babouin, ni à un Léopard, ni à un zèbre, ni à une autruche et encore moins à un crocodile. Les journées passaient. Albina s’était résignée. Elle ne songeait plus à transformer sa robe blanche"

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Moussaron32   04 septembre 2013
Les aventuriers de la plume magique de Florence Guiraud
"Il fait chaud dans la savane, si chaud. Ce matin, Malou l’autruche et Appoum l’hippopotame se retrouvent sur les berges de la rivière. Nous avons passé une superbe soirée dit Malou l’autruche.Quel plaisir de se retrouver autour d’Albina la girafe blanche pour écouter des histoires. Elle sait si bien les raconter qu’on pourrait l’écouter pendants des hures, poursuit Appoum l’hippopotame

Le conte de l’oiseau bleu est fabuleux, dit Malou l’autruche. Tu te rends compte, il a des plumes magiques ! J’en ai rêvé toute la nuit.

-Moi aussi, j’ai adoré son histoire, dit Taco le crocodile en les rejoignant. Avoir des plumes qui se changent en or ! Cet oiseau bleu a une chance incroyable. Si mes dents pouvaient, elle aussi se transformer..

- Ah,ah,ah, s’ésclaffe Appoum l’hippopotame. Ce serait pire tu ferais encore plus peur ! Moi par contre.

Arrive Zazou la gazelle Vous avez fini avec vos bêtises !

- Ecoutez-moi cette histoire m’a donné une idée. Il paraît que cet oiseau bleu vit au pied des montagnes, pas loin d’ici. Si nous partions à sa recherche ?

-Quelle bonne idée ! s’écrie Taco le crocodile. Tu es sûr que ce n’est pas dangereux ? demande Malou l’autruche

- C’est vrai, renchérit Appoum, on ne connaît pas cette région. Parlons en à Albina.

- Surtout pas, dit Taco elle pourrait nous interdire d’y aller et n’ayez crainte je serai là pour vous défendre !

- Partons dès maintenant dit Zazou la gazelle c’est excitant !

- Il faudra traverser la rivière comment ferons-nous ? interroge Malou l’autruche

- Taco et Appoum, vous savez nager mais pas nous dit elle en regardant Zazou

- J’ai une idée s’écrie Taco le crocodile Un peu plus loin se trouve un arbre mort dont les branches sont très longues ; elles forment une vraie passerelle au-dessus de la rivière. Vous monterez dessus et vous pourrez passer sans danger.

- C’est comme au cinéma, nous sommes les « Aventuriers de la plume magique » s’écrie Taco tout joyeux . Nos quatre amis se mettent en route.

- Peu de temps après, ils arrivent près du grand arbre. Tu as raison, grâce aux branches, l’autruche et la gazelle franchissent aisément la rivière. L’aventure peut vraiment commencer.

- Une heure plus tard l petite troupe arrive au pied de la montagne.

- Cherchons dans les herbes. Comme les oiseaux il doit parfois perdre ses plumes dit Taco le crocodile.

- Le temps passe, chacun fouille avec obstination Mais pas la moindre trace de plume bleue.

- Je commence à en avoir assez dit Appoum J’ai chaud Je serais mieux dans ma rivière

- Arrête de râler dit Taco On va les trouver ces plumes.

- Nous sommes bien loin de chez nous dit Malou Moi je ne suis pas très rassurée.

Ouh les autruches s’écrie Taco toujours aussi peureuses !

- Rappelez vous dit soudain Zazou Albina nous a raconté que l’oiseau bleu fait son nid dans l’arbre jaune. Nos quatre amis scrutent attentivement l’horizon Tout à coup Malou s’écrie J’en vois un là-bas, derrière nos !

Dans la brume de chaleur, un arbre couvert de feuilles jaunes se dessine. T dire que nous sommes passés à côté sans le voir marmonne Malou Demi-tour ! Arrivés près de l’arbre, tous se mettent à fouiller . Il n’y a que des cailloux et des buisons, rouspète Appoum. J’ai chaud ça fait des heures que l’on cherche et l’on n’a rien trouvé ! J’ai envie de rentrer.Après tout, elles n’existent peut-être pas ces plumes ? Mais soudain il s’arrête.

- Regardez là, quelque chose de bleu qui brille ?

- Ah Ah mais ‘est un scarabée se moque Zazou. Mon pauvre Appoum, je crois que tu connais mieux la rivière que les habitants de la savane. Appoum, vexé, s’éloigne"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Titres gruyère (2)

La ...... au bois dormant

Séduisante
Belle
Princesse
Magnifique

18 questions
92 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature jeunesse , contes , titresCréer un quiz sur cet auteur