AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 4.3 /5 (sur 45 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : La Côte-Saint-André , le 11/12/1803
Mort(e) à : Paris , le 8/3/1869
Biographie :

Hector Berlioz est un compositeur, écrivain et critique français.

Il est considéré comme l'un des plus grands représentants du romantisme européen, bien qu'il récusât le terme de « romantique » qui ne signifiait rien à ses yeux. Il se définissait en fait comme un compositeur classique. Sa musique eut la réputation de ne pas respecter les lois de l'harmonie, accusation qui ne résiste pas à une lecture approfondie de ses partitions. On y découvre, paradoxalement, que Berlioz respecte les fondements historiques de l'harmonie datant du XVIe siècle (règles régissant les mouvements contraires et conjoints), mais qu'il s'affranchit parfois des règles supplémentaires apparues plus tardivement et esthétiquement discutables (règles de modulation carentielle entre autres).

Ajouter des informations
Bibliographie de Hector Berlioz   (42)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Hector Berlioz. Le chant des chemins de fer.


Citations et extraits (344) Voir plus Ajouter une citation
Hector Berlioz
La chance d’avoir du talent ne suffit pas, il faut encore le talent d’avoir de la chance.
Commenter  J’apprécie          651
Hector Berlioz
Le temps est un grand maître, le malheur c'est qu'il tue ses élèves.
Commenter  J’apprécie          383
Hector Berlioz
Shakespeare, en tombant sur moi à l'improviste, me foudroya. Son éclair, en touchant le ciel de l'art avec un fracas sublime, m'en illumina les plus lointaines profondeurs.

("référence à le première de "Hamlet" au théâtre de l'Odéon en septembre 1827)
Commenter  J’apprécie          360
Hector Berlioz
Il y a une Amérique musicale, dont Beethoven a été le Colomb, je serai Pizarre ou Cortèz.

Lettre du 21 avril 1831
Commenter  J’apprécie          330
Hector Berlioz
En voyant de quelle façon certaines gens entendent l’amour, et ce qu’ils cherchent dans les créations de l’art, je pense toujours involontairement aux porcs, qui, de leur ignoble groin, fouillent la terre au milieu des plus belles fleurs, et aux pieds des grands chênes, dans l’espoir d’y trouver les truffes dont ils sont friands…
Commenter  J’apprécie          263
Hector Berlioz
Bach, c'est Bach, comme Dieu c'est Dieu.
Commenter  J’apprécie          272
Collectionner les pierres qu'on nous jette :
c'est le début d'un piedestal.
Commenter  J’apprécie          220
Hector Berlioz
Le temps est un grand maître, dit-on. Le malheur est qu’il tue ses élèves.
Commenter  J’apprécie          195
Hector Berlioz
Si vous n’avez jamais lu Hamlet au cours de votre vie, c’est comme si vous l’aviez passée au fond d’une mine de charbon.
Commenter  J’apprécie          130
Certains mécaniciens amateurs se livrent parfois à la fabrication des instruments de musique avec le plus grand succès. Ils font même dans cet art d’étonnantes découvertes… Ces hommes ingénieux, autant que modestes, dédaignent néanmoins d’envoyer leurs ouvrages aux expositions universelles, et ne réclament pour eux personnellement ni brevet d’invention, ni médaille d’or, ne le moindre cordon de la Légion d’honneur.
L’un d’eux vint un jour, en Provence, visiter son voisin de campagne, M. d’O…, célèbre critique et musicien distingué. En entrant dans son salon : « Ah ! vous avez un piano ? lui dit-il.
— Oui, un Érard excellent.
— Moi aussi, j’en ai un.
— Un piano d’Érard ?
— Allons donc ! de moi, s’il vous plaît. Je me le suis fait à moi-même, et d’après un système tout nouveau. Si vous êtes curieux de le voir, je le ferai mettre demain sur ma charrette, et je vous l’apporterai.
— Volontiers. »
Le lendemain, l’amateur campagnard arrive avec sa charrette ; on apporte le piano, on l’ouvre, et M. d’O… est fort étonné de voir le clavier composé uniquement de touches blanches. « Eh bien ! et les touches noires ? dit-il.
— Les touches noires ? Ah ! oui, pour les dièzes et les bémols ; c’est une bêtise de l’ancien piano. Je n’en use pas. »

Un rival d"Erard
Commenter  J’apprécie          101

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Hector Berlioz (77)Voir plus

Quiz Voir plus

Les lettres d'Hector Berlioz

Mon prénom, c'est aussi le nom d'un personnage que je mets en scène dans un de mes opéras : les Troyens. Opéra dont je compose le livret, en alexandrins, à partir du texte original que je lis en latin. Mais qui a écrit le poème original ?

Hector
Homère
Virgile
Plaute

10 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Hector BerliozCréer un quiz sur cet auteur

{* *} .._..