AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.22 /5 (sur 41 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : New York , le 16/05/1961
Biographie :

Jean Hanff Korelitz est romancière, poète, essayiste, critique littéraire.

Elle est diplômée du Dartmouth College et du Clare College de l'Université de Cambridge.

En 1996, elle publie son premier roman, "Un jury sur mesure" (A Jury of Her Peers).

Son roman, "Les premières impressions" (You Should Have Known", 2014), a été publié aux éditions du cherche-midi.

Jean Hanff Korelitz est mariée avec le poète irlandais Paul Muldoon (1951) depuis 1987. Le couple vit à New York avec leurs deux enfants.

site de l'auteur: http://jeanhanffkorelitz.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/jeanhanff.korelitz/





Ajouter des informations
Bibliographie de Jean Hanff Korelitz   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Bande annonce de la série The Undoing (2020) adaptation du roman de Jean Hanff Korelitz, publié en français sous le titre "Les premières impressions"


Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
okta   22 septembre 2016
Les premières impressions de Jean Hanff Korelitz
Il n’y a pas de victime, dit Grace. Écoutez, je suis thérapeute depuis quinze ans. J’ai maintes fois entendu les femmes décrire leurs premiers échanges avec leur compagnon et leurs premières impressions de lui. En les écoutant, je me disais toujours : vous le saviez depuis le début. Elle savait qu’il n’arrêterait jamais de regarder les autres femmes. Elle savait qu’il était incapable d’économiser de l’argent. Elle savait qu’il la méprisait – et ce dès leur première discussion, dès leur deuxième rendez-vous ou encore le soir où elle l’avait présenté à ses amis. Mais elle a choisi de « dé-savoir » ce qu’elle savait. Elle a mis ses premières impressions et sa sensibilité sous le tapis. Elle s’est persuadée que ce qu’elle percevait intuitivement d’un homme qu’elle connaissait à peine était faux, une fois, je cite, « qu’elle a appris à mieux le connaître ». Ce réflexe qui consiste à ne pas tenir compte de notre instinct est extraordinairement puissant. Et peut avoir de terribles conséquences sur la vie d’une femme. C’est vraiment un processus de « dé-savoir ». Nous refusons de nous rendre à l’évidence, alors même que nous regardons une autre femme qui s’est bercée d’illusions en nous disant : « Comment ne pouvait-elle pas savoir ? » Il faut être aussi lucide sur soi-même que sur les autres, mais avant de se faire avoir, pas après.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
okta   22 septembre 2016
Les premières impressions de Jean Hanff Korelitz
Où était Jonathan ? Où était-il et pourquoi ne la rappelait-il pas pour lui dire qu’il allait bien ? Et comment osait-il disparaître d’une manière aussi inconsidérée ? Qu’était-elle censée dire à leur fils ? Jonathan y avait-il pensé ? Qu’était-elle censée dire à son père ? Et puis merde, à Eva qui avait besoin de savoir combien d’assiettes elle devait disposer sur la table.

Elle ne se souvenait pas d’avoir été autant en colère contre lui. Et aussi terrifiée.
Commenter  J’apprécie          60
Bazart   31 décembre 2020
Les premières impressions de Jean Hanff Korelitz
Je pensais que mon livre pourrait aider les gens. Je pensais que j’avais quelque chose à leur dire sur la façon dont les femmes choisissent leur compagnon. Á l’évidence, c’est faux. Je suis une conseillère conjugale dont le mari a une maitresse. Qui a peut-être tué sa maitresse. »
Commenter  J’apprécie          50
okta   22 septembre 2016
Les premières impressions de Jean Hanff Korelitz
Grace n’avait jamais pensé que Jonathan pouvait la quitter. Jamais. Même pas il y a quelques années, pendant les trois jours (et trois nuits) de calvaire qu’elle s’était infligés. Toujours pas maintenant. En fait, pas une fois depuis leur première rencontre, lorsqu’elle avait poussé un soupir de reconnaissance, de désir et de soulagement dans le sous-sol du dortoir de la faculté de médecine de Harvard. Il y a longtemps, une patiente lui avait dit ce qu’elle avait pensé lorsqu’elle avait rencontré son futur mari : « Quel soulagement. Je peux enfin arrêter de chercher. » Elle avait aussi ressenti cela. Fini ! s’était-elle dit à l’époque, même si la petite voix du pragmatisme avait été étouffée par son désir immédiat pour lui.
Commenter  J’apprécie          40
Bazart   29 décembre 2020
Les premières impressions de Jean Hanff Korelitz
« Je pensais que mon livre pourrait aider les gens. Je pensais que j’avais quelque chose à leur dire sur la façon dont les femmes choisissent leur compagnon. Á l’évidence, c’est faux. Je suis une conseillère conjugale dont le mari a une maitresse. Qui a peut-être tué sa maitresse. »
Commenter  J’apprécie          30
Eve94   28 octobre 2016
Les premières impressions de Jean Hanff Korelitz
- Où est votre fils ? dit O'Rourke.....

- Avec ses grands-parents. Il est en vacances.

- Ah J'ai rencontré votre père. .....

- Non, dit Grace. Ses autres grands-parents. Il est à Long Island avec les parents de Jonathan.

O'Rourke s'arrêta et se tourna vers elle.

- C'est...Eh bien, je suis surpris. Quand nous leur avons parlé, ils nous ont dit qu'il ne vous voyaient jamais.

-Nous avons dîné ensemble à New York le mois dernier. Ils avaient l'air d'aller très bien et ils l'ont invité à venir chez eux deux jours. Henry voulait y aller.
Commenter  J’apprécie          10
miti50   10 juin 2017
Les premières impressions de Jean Hanff Korelitz
Il faut être aussi lucide sur soi même que sur les autres, mais avant de se faire avoir, pas après.
Commenter  J’apprécie          10
cassicu   23 janvier 2019
Les premières impressions de Jean Hanff Korelitz
Il faut aussi être lucide sur soi-même que sur les autres, mais avant de se faire avoir, pas après.
Commenter  J’apprécie          10
miti50   10 juin 2017
Les premières impressions de Jean Hanff Korelitz
Quiconque ayant passé du temps dans un hôpital, vous dira, c'est un lieu rempli de connards.
Commenter  J’apprécie          10
miti50   10 juin 2017
Les premières impressions de Jean Hanff Korelitz
Je me contente de dire aux gens qu'ils ont merdé. Je suis une vraie connasse
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Jean Hanff Korelitz (64)Voir plus


Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus

Quel est l'intrus ?

canotier
haut-de-forme
asperge
melon

10 questions
389 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , langue française , lexique , détenteCréer un quiz sur cet auteur

.. ..