AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.83 /5 (sur 52 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Neuilly-sur-Seine , le 07/04/1939
Biographie :

Jean-Luc Chalumeau est un historien de l'art et un critique d'art français.

Après avoir dirigé la revue "OPUS International" de 1981 à 1995, il est directeur de la revue "Verso Arts et Lettres".

Il a été professeur de Lecture d'Histoire de l'art et d'Art contemporain à l'ICART (Institut supérieur des Carrières Artistiques) à Paris.

Il a notamment publié "Histoire de l'art contemporain" (Klincksieck, 1994) et "Les 200 plus belles sculptures du monde" (Chêne, 2009).


Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo

Citations et extraits (53) Voir plus Ajouter une citation
raynald66   28 juin 2014
Francis Bacon - Découvrons l'Art, Cercle d'Art de Jean-Luc Chalumeau
Trois études pour un portrait de Lucian Freud 1966, offrent une méditation sur la sculpture par le moyen de peinture. Le spectateur a l'impression que ces figures sont littéralement projetées vers lui : la troisième dimension est le véritable sujet de l'oeuvre
Commenter  J’apprécie          60
Jacopo   26 novembre 2018
Vuillard - Découvrons l'Art, Cercle d'Art de Jean-Luc Chalumeau
Le qualificatif intimiste, habituellement employé à son sujet, ne permet en aucune manière de considérer Vuillard comme un simple observateur des appartements petits-bourgeois de son temps. C'est bien le monde intérieur du peintre qui se cristallise dans les description d'activité simple : préparation culinaire, soins prodigués à un enfant ou surtout travaux de couture, les unes et les autres magnifiées par une peinture qui agence fragments et motifs de telle sorte que les personnages sont littéralement résorbés dans la matière pictural.
Commenter  J’apprécie          40
evanna   21 janvier 2016
La ville dans l'art de Jean-Luc Chalumeau
Entre 1890 et 1892, Edvard Munch peint deux fois la rue Karl-Johan, une des grandes artères d'Oslo. La première fois, il se rattache encore au post-impressionnisme et emprunte la technique pointilliste de Seurat. Les tons sont obtenus par la juxtaposition de fines touches de couleurs pures. Vues à la distance convenable, ces touches se fondent en un ensemble cohérent et nuancé, tout-à-fait digne des maîtres que Munch vient de rencontrer à Paris. Mais déjà, d'autres préoccupations apparaissent : au premier plan, une jeune femme vue de dos, dissimulée par une ombrelle rouge, introduit une dimension mystérieuse, voire angoissée, qui va bientôt dominer son art. ("La ville observée : Oslo par Munch", page 132.)
Commenter  J’apprécie          30
Jacopo   24 novembre 2018
Modigliani - Découvrons l'Art, Cercle d'Art de Jean-Luc Chalumeau
Ses petits portraits de ses amis peintres et écrivains comme le précise Kisling, ont fait de Modigliani l'incontestable mémorialiste du milieu artistique de Montparnasse, sur lequel il a posé son regard de grand peintre mais aussi de fin psychologue.
Commenter  J’apprécie          40
pleasantf   28 janvier 2018
Les expositions capitales qui ont révélé l'art moderne de 1900 à nos jours de Jean-Luc Chalumeau
(à propos du Salon d'automne, Paris - 1904)

C'est la révélation qui étourdit un jeune visiteur de la salle Cézanne: Pablo Picasso, et c'est là que se situe le tournant essentiel induit par l'exposition. Picasso était, on le sait, incroyablement doué depuis l'enfance et dessinait sans effort avec une perfection comparable à celle de Raphaël. Tout le contraire de Cézanne, qui éprouvait douloureusement son manque de facilité. Bref : Pablo Picasso découvre que ce génie pictural ne sait pas peindre ! Gombrich a observé avec pénétration que Picasso a compris alors que moins d'aisance est meilleur, "que les douloureux efforts de Cézanne avaient plus de valeur qu'une facilité quelque peu néfaste".

Commenter  J’apprécie          20
evanna   21 janvier 2016
La ville dans l'art de Jean-Luc Chalumeau
Envoyé par Ambroise Vollard à Londres au printemps 1906, Derain ne parut pas voir la Tamise à la manière de Monet, comme l'espérait le marchand. Encore ébloui par la lumière de Collioure, grâce à laquelle il avait inventé, en compagnie de Matisse, le fauvisme qui avait triomphé au Salon d'automne de 1905, il adopte à Londres une nouvelle gamme de nuances non plus chaudes mais froides (violets, bleus et verts parcourus de lumières roses) parfaitement adaptée à l'atmosphère particulière de cette ville qui n'a évidemment rien à voir avec Collioure, mais lui permet de concevoir des formes issues du plein air et destinées à se manifester dans la pleine lumière. ("Londres par Derain", page 137)
Commenter  J’apprécie          20
vllc   13 mars 2011
Commenter  J’apprécie          50
Jacopo   22 novembre 2018
Modigliani - Découvrons l'Art, Cercle d'Art de Jean-Luc Chalumeau
Modigliani sut inventer son style, que l'on pourrait dire '' moderne classique'' en créant une stylisation schématique qui voulait situer ses figures dans l'intemporel. Son ami, le sculpteur Jacques Lipchitz, témoigna également de son originalité sans concession : '' Son art était l'expression de ce qu"il ressentais personnellement. Lorsqu'il travaillait, il était comme possédé, il enchaînais dessin sur dessin (...) sans apporter la moindre correction .'' Mais s'il travaillait d'instinct, Modigliani n'en avais pas moins une conscience très claire de sa contribution à l' histoire des formes qui fit de lui ce ''moderne classique''.
Commenter  J’apprécie          20
Jacopo   24 novembre 2018
Modigliani - Découvrons l'Art, Cercle d'Art de Jean-Luc Chalumeau
A partir de 1914, Modigliani qui a alors pour maîtresse Béatrice Hasting, commence à collaborer avec le marchand Paul Guillaume et abandonne la sculpture pour se consacrer à la seul peinture. « Je fais à nouveau de la peinture et je vends», écrit-il à sa mère le 9 novembre 1915, même s'il semble que seule soit vraie la première proposition de cette phrase.
Commenter  J’apprécie          20
pgremaud   28 juin 2013
Les 200 plus beaux tableaux du monde de Jean-Luc Chalumeau
Au cours des pages qui suivent, j'essaierai de dire, en très peu de mots, en quoi chaque oeuvre est plus particulièrement digne d'attention, étant entendu que, au bout du compte,, la beauté de l'oeuvre, selon l'expression de l'historien d'art Pierre Francastel, "s'éprouve, elle ne se prouve pas".
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Interro surprise (2) :))

Arthur Rimbaud a publié un recueil de poèmes en prose, intitulé " Une saison ........"

blanche et sèche
vers l'automne
au paradis
pleine d'envies
pluvieuse
en enfer

15 questions
59 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , histoire , musique , peinture , écrivainCréer un quiz sur cet auteur

.. ..