AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.42 /5 (sur 6 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Remiremont , 1963
Biographie :

Voyageur, photographe pour l’agence ANA, documentariste, conférencier à la tribune de Connaissance du Monde, ethnographe spécialisé sur le monde berbère, Jean-Pierre Valentin est né en 1963. Il voyage depuis 15 ans en pays Touareg, au Maghreb, en Afrique de l’Ouest et saharienne.

Jean-Pierre Valentin a réalisé des reportages audiovisuels sur le monde saharien. Le principal, Nomades du Sahara, a été sélectionné et primé dans des festivals, présenté en tournées de conférences.
Il a rédigé de nombreux articles et dossiers pour alerter l’opinion lors de la récente rébellion touarègue, en particulier pour les associations ICRA et TAMAZGHA, association culturelle berbère à Paris.
Auteur du chapitre "Touareg" dans l’ouvrage collectif "Graines d’hommes" (Anako Éditions), Jean-Pierre Valentin remporte le grand prix du comité français de l’UNICEF en 1993 pour l’Iconographie du livre "Tuareg - Indigenous Peoples of the World" (Grolier Éditions/USA).
Il finalise en 1998 une série de trois films (16 mm couleur) sur le monde berbère, du Maghreb au Sahara des Touareg: Aux rives du Sahara sur la Tunisie, le Maroc et la Mauritanie, Imazighen, une chronique du Haut-Atlas au Maroc, et Touareg, peuple nomade du Sahara au Mali.
Jean-Pierre Valentin participe à la rédaction du livre "Les Voix de l’oubli" pour le chapitre Touareg (Anako Éditions 1998). En 1999, il sort deux livres aux Éditions Anako : "Peuples Berbères" et "Kel Ataram - Les Touaregs de l’Ouest" sur l’histoire des loulliminden. Il a également produit le CD du chanteur touareg Bady ag Alhassane intitulé "Entre dunes et rochers" et La CI-tine Insolite des Minorités (films et livre "Couleurs tribales de Chine" avec Patrick Bernard), Kurdistan, Andalousie...
+ Voir plus
Source : http://www.cinemotions.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Touaregs, Rencontres aux portes du désert [Bande-annonce]


Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Danieljean   07 octobre 2015
Le murmure des dunes : Petit éloge du désert et de ceux qui y vivent de Jean-Pierre Valentin
Il faut certainement fréquenter le désert pour ressentir l’assourdissement du silence. Dès ma première traversée algérienne, je fus frappé par ce vertige, cette absence de son. Nous sommes habitués à vivre dans le bruit ; de la ville, de la circulation, du voisinage, de la radio ou de la télévision qui dans certains foyers fonctionne en permanence comme pour occuper l’espace. Il faut croire que le calme total est angoissant, un peu comme ces appartements meublés à l’excès afin de conjurer le vide.
Commenter  J’apprécie          71
Danieljean   07 octobre 2015
Le murmure des dunes : Petit éloge du désert et de ceux qui y vivent de Jean-Pierre Valentin
Traversant le Ténéré avec des caravaniers touaregs, je fus touché par leurs prières, leurs actes de piété. Au sortir des reliefs de l’Aïr, une mosquée de pierres, simple alignement de cailloux à la surface du sol, recueillit leurs souhaits, leurs invocations, afin de mener à bien leur expédition. Chaque jour, en route, nombreux étaient les éleveurs qui priaient, vers l’est, le front contre le sable, avant de courir rejoindre leur place dans la file des bêtes, sans ostentation. Cette foi-là est personnelle ; ces prières dispersées répondent à la nécessité d’un recueillement, à l’appel d’une communion individuelle. Et le croyant éprouve le temps consacré, il doit regagner sa place à grandes enjambées..
Commenter  J’apprécie          50
Jean-Pierre Valentin
Fawkrill   19 octobre 2015
Jean-Pierre Valentin
La durée est notre bien le plus précieux, nous pouvons occuper le temps, jamais l'arrêter. L'horloge tourne inexorablement, les instants sont furtifs, drames et félicités s'enchainent : le bonheur est bref, il faut le renouveler, le mal est violent, il doit être surpassé. Rien n'est définitif, les divers états de la vie sont transitoires. Surpris en pleine nuit par la montée des eaux dans le nord du Burkina, j'ai cru ma dernière heure venue, puis, vaguement à l'abri, me suis raisonné grâce à cette banalité : le jour succède à la nuit, immanquablement ! Il suffit de patienter, et, d'autres instants, de sourire sans entraves au bonheur présent. Toujours sur quatre chemins, j'ai appris à profiter de la dernière nuit, de l'ultime repas partagé avec les êtres chers, conscient que ce pouvait être la dernière fois. Cette idée du temps, de l'intervalle, je la dois aux nomades, à ces maîtres de l'instant unique, chaque action à sa juste valeur...
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Jean-Pierre Valentin (12)Voir plus


Quiz Voir plus

Avez vous bien lu "En finir avec Eddy Bellegeule" ?

Par combien de garçons Eddy se fait-il brutaliser dans les couloirs du collège ?

2
3
4
5
6

10 questions
150 lecteurs ont répondu
Thème : En finir avec Eddy Bellegueule de Édouard LouisCréer un quiz sur cet auteur