AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.75/5 (sur 832 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Rouen , le 26/04/1711
Mort(e) à : Avallon , le 08/12/1780
Biographie :

Jeanne-Marie Leprince de Beaumont, née Marie-Barbe Leprince, est souvent appelée à tort "Jeanne-Marie", double prénom qu'elle n'a jamais utilisé et qui ne figure dans aucun document officiel la concernant

Installée à Lunéville, dame de compagnie à la Cour, elle y épouse le 22 juin 1737 Claude-Antoine Malter, danseur et maître à danser. Les époux se séparent vers 1744 suite aux nombreuses infidélités de Claude-Antoine.
En 1748, après avoir publié un premier roman, "Le Triomphe de la vérité", dont elle fait hommage au roi Stanislas, duc de Lorraine, ex-roi de Pologne, elle part s'installer à Londres.
Elle y gagne sa vie comme gouvernante d'enfants de la haute société.

Après avoir vécu jusqu'en 1756 avec Antoine Grimard, marquis de Beaumont, contrebandier de son état, elle s'établit avec Thomas Pichon alias Tyrrell, jusqu'en 1762 (elle en aura six enfants).

En 1756, elle publie à Londres un traité d'éducation des jeunes filles, "Le Magasin des enfans, ou Dialogues d’une sage gouvernante avec ses élèves de la première distinction". L'ouvrage ayant rencontré le succès, elle publie en 1760 "Le Magasin des adolescentes" et en 1772 un traité d'éducation des jeunes garçons "Le Mentor moderne".

En 1763, elle s'établit à Annecy avec sa belle-soeur Élisabeth Grimard et Nicolas Louis Joseph Moreau, époux de cette dernière et chirurgien.
Elle s'adonne au soin de son jardin et de ses terres, ainsi qu'à la composition d'ultimes traités d'histoire, de grammaire et de théologie.

Elle meurt en 1776 à Avallon, où elle était venue s'installer en 1773 avec la famille Moreau..

C’est dans Le Magasin des enfants, publié en 1757, que figure un conte, abrégé de la première version écrite par une autre romancière, Gabrielle-Suzanne de Villeneuve, qui lui apportera la renommée : La Belle et la Bête.
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont   (113)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Bande annonce de La belle et la bête avec Léa Seydoux et Vincent Cassel sortie prévue : le 12 février 2014


Citations et extraits (129) Voir plus Ajouter une citation
- Il y a bien des hommes qui sont plus monstres que vous, dit la Belle, et je vous aime mieux avec votre figure, que ceux qui, avec la figure d'homme, cachent un coeur faux, corrompu et ingrat.
Commenter  J’apprécie          910
On se corrige de l'orgueil, de la colère, de la gourmandise et de la paresse, mais c'est un espèce de miracle que la conversion d'un cœur méchant et envieux.

La Belle et la Bête
Commenter  J’apprécie          460
- Il y a bien des hommes qui sont plus monstres que vous, dit la Belle, et je vous aime mieux avec votre figure que ceux qui, avec la figure d’homme, cachent un cœur faux, corrompu, ingrat.

(La Belle et la Bête)
Commenter  J’apprécie          370
La mère qui idolâtrait Joliette, et qui était naturellement curieuse, dit à son mari qu’il n’aimait pas cette pauvre enfant, parce qu’elle avait le défaut d’être muette ; qu’elle était déjà assez malheureuse avec son infirmité, et qu’elle ne pouvait se résoudre à la rendre encore plus misérable en la contredisant. Le mari qui ne se paya pas de ces mauvaises raisons, prit Joliette en particulier, et lui dit :

« Ma chère enfant, vous me chagrinez. La bonne fée qui vous a rendue muette, avait sans doute prévu que vous seriez une rapporteuse ; mais à quoi cela sert-il que vous ne puissiez parler, puisque vous vous faites entendre par signes ; savez-vous ce qu’il arrivera : vous vous ferez haïr de tout le monde, on vous fuira comme si vous aviez la peste, et on aura raison, car vous causerez plus de mal que cette affreuse maladie. Un rapporteur brouille tout le monde, et cause des maux épouvantables : pour moi, si vous ne vous corrigez pas, je souhaiterais de tout mon cœur que vous fussiez aussi aveugle et sourde. »

Joliette n’était pas méchante ; c’était par étourderie, qu’elle découvrait ce qu’elle avait vu ; ainsi, elle lui promit par signes qu’elle se corrigerait. Elle en avait intention, mais deux ou trois jours après, elle entendit une dame qui se moquait d’une de ses amies : elle savait écrire alors, et elle mit sur un papier ce qu’elle avait entendu. Elle avait écrit cette conversation avec tant d’esprit, que sa mère ne pût s’empêcher de rire de ce qu’il y avait de plaisant, et d’admirer le style de sa fille. Joliette avait de la vanité : elle fut si contente des louanges que sa mère lui donna, qu’elle écrivait tout ce qui se passait devant elle. Ce que son père lui avait prédit arriva ; elle se fit haïr de tout le monde. On se cachait d’elle, on parlait bas quand elle entrait, et on craignait de se trouver dans les assemblées dont elle était priée.
Commenter  J’apprécie          340
La Belle, lui dit ce monstre, voulez-vous bien que je vous voie souper ? Vous êtes le maître, répondit la Belle en tremblant. Non, répondit la Bête, il n'y a ici de maîtresse que vous; vous n'avez qu'à me dire de m'en aller si je vous ennuie, je sortirai tout de suite. Dites-moi, n'est-ce pas que vous me trouvez bien laid ? Cela est vrai, dit la Belle, car je ne sais pas mentir; mais je crois que vous êtes fort bon. Vous avez avez raison, dit le monstre; mais outre que je suis laid, je n'ai point d'esprit: je sais bien que je ne suis qu'une bête. On n'est pas bête, reprit la Belle, quand on croit n'avoir point d'esprit: un sot n'a jamais su cela. Mangez donc, la Belle lui dit le monstre, et tachez de ne point ennuyer dans votre maison; car tout ceci est à vous; et j'aurais du chagrin si vous n'étiez pas contente. Vous avez bien de la bonté, lui dit la Belle; je vous avoue que je suis bien contente de votre cœur; quand j'y pense, vous ne me paraissez plus si laid. Oh dame, oui répondit la Bête, j'ai le cœur bon, mais je suis un monstre. Il y a bien des hommes, cachent un cœur faux, corrompu, ingrat.
Commenter  J’apprécie          310
"Quand je pleurerais bien fort, mes larmes ne me rendront pas mon bien; il faut tâcher d'être heureuse sans fortune"
Commenter  J’apprécie          311
Le monde est plein de ces sortes de gens, qui disent : "Je suis bien fâchée d'être gourmande, colère, menteuse ; je souhaiterais de tout mon cœur de me corriger." Ils mentent assurément, car si on leur dit : "Pour corriger votre gourmandise, il ne faut jamais manger hors des repas, et rester toujours sur votre appétit, quand vous sortez de table. Pour vous guérir de votre colère, il faut vous imposer une bonne pénitence, toutes les fois que vous vous emporterez" ; si, dis-je, on leur dit de se servir de ces moyens, ils répondent : "Cela est trop difficile." C'est-à-dire qu'ils voudraient que Dieu fit un miracle, pour les corriger tout d'un coup, sans qu'il leur en coutât aucune peine.
Commenter  J’apprécie          280
Elles allaient tous les jours au bal, à la comédie, à la promenade, et se
moquaient de leur cadette, qui employait la plus grande partie de son
temps à lire de bons livres.
Commenter  J’apprécie          270
Amour, amour, que l'on te cache difficilement ! tu parais partout, sur les lèvres d'un amant, dans ses yeux, au son de sa voix ; lorsque l'on aime, le silence, la conversation, la joie ou la tristesse, tout parle de ce qu'on ressent.

(L'Oiseau Bleu)
Commenter  J’apprécie          240
- ... Outre que je suis laid, je n'ai point d'esprit : je sais bien que je ne suis qu'une bête.
- on n'est pas bête, reprit la Belle, quand on croit n'avoir point d'esprit : un sot n'a jamais su cela.
Commenter  J’apprécie          230

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont Voir plus

Quiz Voir plus

La Belle et la Bête de Madame Leprince de Baumont

Combien d'enfants a le marchand ?

8
6
2
3
Elle est fille unique

6 questions
184 lecteurs ont répondu
Thème : La Belle et la Bête de Jeanne-Marie Leprince de BeaumontCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..