AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.86 /5 (sur 3038 notes)

Nationalité : Danemark
Né(e) à : Odense , le 02/04/1805
Mort(e) à : Copenhague , le 04/08/1875
Biographie :

Hans Christian Andersen est un auteur et poète danois.

D'origine très modeste, il grandit au Danemark à l'orée du 19ème siècle. Rien ne permettait de savoir que ce fils d'un cordonnier et d'une lavandière deviendrait l'un des auteurs de contes les plus célèbres du monde et, serait, à ce titre, reçu à la cour des seigneurs les plus puissants de l'époque et serait invité à l'Exposition universelle de Paris. À l'issue d'un apprentissage comme tailleur, il découvre son amour des belles lettres grâce à une représentation donnée dans sa ville par le Théâtre royal de Copenhague.

Cette vocation le conduit à la capitale, où ses débuts sont très difficiles. À vingt-six ans, il initie un voyage de près de dix ans à travers l'Europe et la Turquie. Au cours de ce périple, Andersen rencontre de grands écrivains, parmi lesquels Victor Hugo et Charles Dickens, et écrit continuellement poèmes, romans et contes.

En 1835 paraît son premier roman "L'Improvisateur", qui obtient un véritable succès. La même année, un premier recueil de "Contes" fut publiés. Ces contes lui assurèrent une grande popularité. Ils n'étaient pas destinés à la jeunesse, mais furent perçus comme tels par la suite. Andersen devint célèbre dans toute l'Europe, bien qu'il ne jouisse pas d'une égale renommée dans son propre pays.

En 1847 il se rend en Angleterre, y connaissant le triomphe. Charles Dickens lui-même l'accompagne pour son départ. Peu de temps après, Dickens publie "David Copperfield", dans lequel on voit dans son personnage Uriah Heep le portrait d'Andersen.

La première publication complète de ses œuvres à Leipzig en 1848 comprend trente-cinq volumes, à laquelle se sont rajoutés les 34 volumes de celle de 1868.

Andersen est enterré dans le cimetière Assistens à Copenhague.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Ricochet (http://www.ricochet-jeunes.org) est le site de référence dédié à la littérature jeunesse francophone. Il est géré par l'Institut suisse Jeunesse et Médias ISJM. Avec le projet REC créations, Ricochet vous fait découvrir les coulisses du livre jeunesse. Pour ce quatrième épisode, nous nous sommes invités dans l'atelier d'Albertine, illustratrice (lauréate du prix Hans Christian Andersen 2020) et de Germano Zullo, écrivain.

Podcasts (6) Voir tous


Citations et extraits (343) Voir plus Ajouter une citation
Hans Christian Andersen
isajulia   03 janvier 2014
Hans Christian Andersen
Il n'y a pas de mal à être né dans une basse-cour lorsqu'on sort d'un oeuf de cygne.
Commenter  J’apprécie          540
genou   24 février 2017
Histoire d’une mère et Autres contes de Hans Christian Andersen
Voici tes yeux, dit la Mort ; je les ai repêchés dans le lac, où ils brillaient comme des perles. Je ne savais pas qu’ils fussent à toi ; reprends-les ; ils sont encore plus purs qu’auparavant. Regarde au fond de ces puits qui sont tout près de toi ; je te nommerai les deux fleurs que tu as voulu arracher, et tu y apercevras tout leur avenir, toute leur existence terrestre ; tu verras ce que tu voulais anéantir.
Commenter  J’apprécie          371
gouelan   21 décembre 2013
Contes de Hans Christian Andersen
"Réjouis-toi de ta jeunesse , disaient les rayons du soleil, réjouis-toi de pousser et d'être en bonne santé, de la jeune vie qui est en toi!"

Et le vent embrassa l'arbre, et la rosée versa des larmes dessus, mais le sapin ne comprit pas.



-"Réjouis-toi avec moi!" disait l'air, disait la lumière du soleil. "Réjouis -toi de ta saine jeunesse au grand air!"

Mais il ne se réjouissait pas du tout..............................................................

...................................................................................................................



"Fini ! fini ! dit le pauvre arbre.

Si, au moins, je m'étais réjoui pendant que je le pouvais ! fini ! fini !"



Commenter  J’apprécie          260
ElGatoMalo   06 mai 2015
Contes de Hans Christian Andersen
Samedi



—Vas-tu me raconter des histoires maintenant? dit le petit Hjalmar.



—Nous n'avons pas le temps ce soir, dit Ole en ouvrant au-dessus du petit son plus beau parapluie. Regarde ces Chinois!



Et tout le parapluie ressemblait à une grande coupe chinoise ornée d'arbres bleus et de ponts arqués sur lesquels des petits Chinois hochaient la tête.



—Il faut que le monde entier soit astiqué pour demain, dit encore Ole, car c'est dimanche. Mon plus grand travail sera de descendre toutes les étoiles pour les astiquer aussi. Je les prends toutes dans mon tablier mais il faut d'abord les numéroter et mettre le même chiffre dans les trous où elles sont fixées là-haut afin de les remettre à leur bonne place.



—Non, écoutez Monsieur Ferme-l'œil, vous exagérez, s'écria un portrait accroché sur le mur contre lequel dormait le petit garçon. Je suis l'arrière grand-père de Hjalmar. Merci de lui raconter des histoires, mais vous ne devriez pas lui fausser ses notions. On ne peut pas décrocher les étoiles et les polir.



—Merci à toi, vieil arrière-grand-père, mais moi je suis encore plus ancien que toi, je suis un vieux païen, les Romains et les Grecs m'appelaient le dieu des Rêves. J'ai toujours fréquenté les plus nobles maisons et j'y vais encore; je sais parler aux petits et aux grands! Tu n'as qu'à raconter à ton idée maintenant.



Ole Ferme-l'œil partit là-dessus en emportant son parapluie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
joedi   13 juillet 2013
Voyages de Hans Christian Andersen
L'araignée



T'en souviens-tu, jolie mouche,

De ces bougies dans les chandeliers

De ces danses anglaises, de ces menuets

Que l'on dansait ici ?



Petits et grands, gros et maigres

Se dandinaient joyeux,

Toi aussi tu volais là au milieu

Et tu étais, de tous, la plus belle.



Sous la poutre je me tenais tranquille

Je sentais mon coeur me brûler

- À présent ce plaisir a pris fin

Aucun violon ne joue plus.



Puisque danser est ta joie la plus grande

J'ai tissé une salle de bal

Regarde, elle est légère comme l'air

Il ne tient qu'à toi de t'avancer.



Plaisir et musique sont de retour

La salle va retentir de leur éclat

Petite mouche légère et joyeuse,

Viens, danse avec moi !
Commenter  J’apprécie          230
Junie   13 septembre 2012
Contes de Hans Christian Andersen
La Reine des Neiges: la suite.

Maintenant seulement on pourrait voir, pensaient-ils, quel air avait vraiment le monde et les hommes. Ils couraient de tous côtés avec ce miroir et, pour finir, il n'y eut pays ou personne qui n'y eût été défiguré. Alors ils voulurent aussi s'envoler vers le Ciel pour se moquer des anges et de Notre-Seigneur. Plus ils volaient haut avec le miroir, plus fort il grimaçait, à peine s'ils pouvaient le tenir. Ils s'élevèrent de plus en plus près de Dieu et des anges. Alors le miroir grimaçant fut pris de vibrations si effroyables qu'il leur échappa des mains et se précipita sur le sol ou il vola en centaines de millions, de milliards de morceaux, et davantage encore, et donc, il fit précisément encore plus de malheurs qu'avant.
Commenter  J’apprécie          200
joedi   15 juillet 2013
Voyages de Hans Christian Andersen
Il bruine, le ciel est gris

Les montagnes, au loin, sont dans le brouillard

L'Elbe fuit la Bohème

Ses eaux profondes sont chargées d'argile jaune.

Enveloppé dans sa cape, le soldat marche

Là-bas, sur le pont que domine la croix.

Mais son coeur ne pense ni à la tempête ni à la pluie,

Il pense au pays natal.

Là-bas, un beau soleil brille pour lui,

Là-bas aussi habite l'élue de son coeur.

C'est à elle qu'il pense ... Mais d'elle, qu'en est-il ?

La femme ... oui, elle n'est qu'une femme ...

La fidélité est semblable à un vilain fleuve.

Semblable aux eaux de l'Elbe, un rien la trouble ! ...
Commenter  J’apprécie          200
joedi   16 juillet 2013
Voyages de Hans Christian Andersen
Amertume, distinction et sévérité sont les précepteurs d'un jeune poète ! Trois maîtres tels que ceux-ci obtiendront sûrement des résultats ou sinon ... ils effaceront tout.

Maint petit oiseau qui chante dans la forêt, s'il était de la sorte réprimandé publiquement toutes les fois qu'il chante, ne tarderait pas à se taire et à mourir de chagrin derrière la verte haie, mais le poète ...



Aucun éloge, aucun blâme ne doit l'arrêter

dans son envol

Sous le vent des tempêtes et l'éclat du soleil

la fleur devient fruit !
Commenter  J’apprécie          200
krzysvanco   24 juin 2020
Contes de Hans Christian Andersen
On me remplit de terre. Pour un théière, c’est être enterrée, mais dans cette terre, on mit un bulbe de fleur. Qui l’avait mis, qui l’avait donné, je ne sais pas. Donné, il fut, en compensation des feuilles chinoises et de l’eau bouillante, en compensation de l’anse brisée et du bec, Et le bulbe était dans la terre, le bulbe était en moi, il devint mon cœur, mon cœur vivant, jamais encore je n’en avais eu un pareil.
Commenter  J’apprécie          200
cascasimir   20 octobre 2019
Les deux coqs de Hans Christian Andersen
Le conte plus connu sous le titre " Le coq de basse cour et le coq de girouette" est extrait des "Nouveaux contes et histoires."

Acerbe mais non dépourvu d'humour, le récit oppose en une joute sympathique deux coqs, l'un de chair et d'os, extraverti, sur son tas de fumier et l'autre solitaire, introverti, blasé, suintant le vert de gris tout en haut de son toit et au final, brisé par l'ennui.
Commenter  J’apprécie          200

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le monde d'Andersen: une introduction

Hans -Christian Andersen est un homme venu du froid. Son pays est

La Suède
L'Autriche
La Suisse
Le Danemark

8 questions
42 lecteurs ont répondu
Thème : Hans Christian AndersenCréer un quiz sur cet auteur

.. ..