AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.08 /5 (sur 116 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Irak
Biographie :

Mohammed Moussaoui (Joseph Fadelle), originaire d’Irak, est issu d’une famille musulmane chiite descendant du faux prophète Muhammad. En 1987 à son service militaire il rencontre Massoud, un chrétien. Ils ont des discussions sur la religion chrétienne et l’Islam. Mohammed finit par se convertir au christianisme. Sa famille le rejette, il est envoyé en prison et doit, avec sa femme elle aussi convertie, quitter l’Irak pour la Jordanie

.Joseph Fadelle vit en France avec sa famille depuis 2001. Il est désormais citoyen français.

Ajouter des informations
Bibliographie de Joseph Fadelle   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Témoignage d'un Irakien converti au catholicisme


Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
lapublivore   16 février 2011
Le prix à payer de Joseph Fadelle
« ce n’est pas à cause du Christ que j’ai souffert, mais du fait de l’absence de liberté qu’impose la société musulmane, dont ma famille n’a pas osé se défaire, par orgueil et par souci de respectabilité. »
Commenter  J’apprécie          300
cicou45   10 octobre 2017
Le prix à payer de Joseph Fadelle
"Ce rêve est mon trésor, et cela suffit à mon bonheur. Je n'ai donc aucun désir d'en connaître la valeur réelle."
Commenter  J’apprécie          280
cicou45   13 octobre 2017
Le prix à payer de Joseph Fadelle
"N'étant pas médecin, je n'ai pour ma part aucun mal à accréditer l'idée d'une intervention divine en ma faveur. Après tout, ce ne serait pas la première fois, et il faut croire que l'on s'habitue à tout, même aux miracles."
Commenter  J’apprécie          210
cicou45   11 octobre 2017
Le prix à payer de Joseph Fadelle
'C'est cette absence totale de perspectives qui me mine le plus, davantage encore que la torture physique. Il y avait alors quelque chose contre quoi lutter. Mais comment puis-je me battre contre le temps qui passe ?"
Commenter  J’apprécie          210
Luniver   07 janvier 2014
Le prix à payer de Joseph Fadelle
Dans la même semaine, coïncidence : les choses se débloquent également du côté du patriarcat. À force d’insister et de faire le siège de ce bâtiment moderne et très ordinaire, sans signe extérieur, cette fois le portier me reconnaît et disparaît quelques minutes en refermant la porte. Puis il l’ouvre en grand et s’efface pour me laisser passer. Il me glisse que je vais être reçu, non pas par le patriarche, mais par son auxiliaire, Mgr Ignace Chouhha.



Très impressionné, je suis ainsi introduit dans un grand salon où se trouve déjà l’ecclésiastique, en soutane, tranquillement assis sur un siège doré et sculpté.

Sans connaître le motif de ma visite impromptue, il me jauge du regard et me demande mon nom, pensant sans doute avoir affaire à un chrétien dont l’importance lui serait signifiée par son patronyme.



La question me prend au dépourvu et me paralyse. Moi qui ai soigneusement préparé un petit exposé de mon histoire, me voici contraint d’attaquer bille en tête mon explication, en commençant par la fin, sans avoir le temps de préparer mon interlocuteur. Je me retrouve alors muet, pendant des secondes qui me paraissent interminables… Puis, réalisant le ridicule de ma situation, je prends une inspiration et me jette à l’eau :

— Je m’appelle Mohammed, je suis musulman et je crois au Christ… Je veux me faire baptiser !



En prononçant ces mots, j’ai la curieuse sensation de me jeter dans le vide. Le prélat bondit de sa chaise, rouge de colère, comme piqué par une décharge électrique. À ma très grande surprise, semblant perdre ses nerfs, il se précipite alors vers moi en hurlant : « Dehors, dehors ! », et me pousse sans ménagement vers la sortie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Joseph Fadelle
Marymay   29 janvier 2020
Joseph Fadelle
Six jours plus tard, celui qui m'introduit dans sa cellule est un homme très grand, d'un certain âge. C'est surtout son regard lumineux qui me frappe. Ses yeux bleus reflètent une très grande bonté et quand il me regarde, j'ai le sentiment d'être pour lui l'homme le plus important du monde.
Commenter  J’apprécie          110
Ambages   22 septembre 2015
Le prix à payer de Joseph Fadelle
Désormais, le voilà, cet enfant-roi d'alors, déraciné de ce paradis terrestre pour vivre loin de sa famille, de son grand-père, dans la précarité et l’inquiétude de ses parents. Combien de fois m'a-t-il demandé pourquoi nous étions partis, pourquoi nous avions fait ce choix ? Et moi, son père, je n'ai pas su trouver les mots pour le lui expliquer...



p. 179
Commenter  J’apprécie          90
esperluette47   15 octobre 2014
Le prix à payer de Joseph Fadelle
j'en viens à comprendre la raison de mon emprisonnement et de ces abominables tortures dont je souffre encore tant dans ma chair. Il fallait me faire avouer les noms des chrétiens qui m'avaient accueilli pour me dégager de toute culpabilité et laver ainsi l'honneur de la famille.

Toujours cette précieuse réputation, plus importante que tout le reste.J'en ai la nausée
Commenter  J’apprécie          70
cicou45   11 octobre 2017
Le prix à payer de Joseph Fadelle
"Ce qui a changé, c'est elle, c'est moi, c'est cette petite graine de confiance semée entre nous deux, ce secret qui n'appartient qu'à nous, et qui nous lie désormais beaucoup plus que lorsque nous nous sommes mariés officiellement."
Commenter  J’apprécie          70
Ambages   22 septembre 2015
Le prix à payer de Joseph Fadelle
En tant que converti, je suis donc une sorte d’extraterrestre pour les habitants de Fouheis. Pour eux, passer de l'islam au christianisme est absolument impensable. Une folie, qui plus est extrêmement dangereuse. L'idée même de conversion leur est totalement étrangère.



p. 171
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Joseph Fadelle (197)Voir plus


Quiz Voir plus

Hommage à Jean-Louis TRINTIGNANT

Ce film de Francis Girod (1984) est l'adaptation du roman de Françoise Giroud, J.L. Trintignant y joue le président de la république

Au bon beurre
Le bon plaisir
Le candidat
Elysée-moi

10 questions
67 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , acteur , poésie , adapté au cinéma , hommageCréer un quiz sur cet auteur