AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.93/5 (sur 148 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : New York , le 21/08/1968
Biographie :

Kwame Alexander est un écrivain américain de poésie et de fiction pour enfants.

Alexander est assistant d'éducation à Virginia Tech (USA), il dirige le programme Bookinaday pour initier les enfants à l' écriture et de l'édition et vit actuellement à Reston, en Virginie .

Kwame est également l'animateur et producteur de l'émission littéraire Variety / Talkish, diffusée sur Facebook Watch

Il a dirigé des délégations d'échanges culturels au Brésil, en Italie, à Singapour et au Ghana où il forme des enseignants et construit une bibliothèque et une clinique de santé, dans le cadre du programme LEAP pour le Ghana, un programme international d'alphabétisation qu'il a co-fondé.

Son livre Frères avec pour titre original The Crossover a remporté la médaille Newbery 2015 reconnaissant la contribution la plus remarquable de l'année à la littérature américaine pour les enfants.


Son site : http://kwamealexander.com/
+ Voir plus
Source : http://kwamealexander.com/about/me/
Ajouter des informations
Bibliographie de Kwame Alexander   (5)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
L'esprit d'un imbécile est un pot cassé. Rien ne peut s'y conserver.
Commenter  J’apprécie          372
Nous sommes tous les branches d'un même arbre. Peu importe que nous poussions dans différentes directions. Les racines, elles, restent identiques.
Commenter  J’apprécie          332
J'ai peur qu'hier n'ait été qu'un rêve,
j'ai peur que demain ne soit qu'un cauchemar.
Commenter  J’apprécie          322
Les merveilleux apportent le malheur et la destruction à ceux qui ne leur ressemblent pas.

Leurs yeux convoitent la terre entière, ils voient en nous des ombres à piétiner.

Ils n'ont cure de nos origines célestes, peu leur importe que nous descendions du Grand Bien qui règne en haut.

Ils ne respectent ni nos traditions ni notre passé héroïque ni le pouvoir des femmes ni la sagesse des anciens et des araignées ni la joie de la paix.

Ils ignorent les bienfaits du fruit du palmier, qui donne la vie, luisant et sucré, ils ne voient pas la moindre promesse d'or en lui malgré les richesses qu'il produit.

Ils n'ont cure d'honorer les étoiles ou le ciel éblouissant qui les abrite, ils ne voient en eux qu'un moyen de les guider vers des lieux à piller.

Le fleuve puissant qui nous engendre n'est à leurs yeux que le chemin le plus rapide vers notre destruction.
Commenter  J’apprécie          270
Il suffit d'avoir porté une fois l'eau à laquelle on s'abreuve pour connaître de chaque goutte la valeur.
Commenter  J’apprécie          270
Josh, il vaut mieux avoir une heure d'avance qu'une minute de retard [...]
Commenter  J’apprécie          240
Parfois, ce sont les mots tus qui vous tuent.
Commenter  J’apprécie          240
il n'y a pas de coach pour les enterrements
Pas d'entraînement, ni d'échauffement.
Pas de tir de dernière seconde.
On porte tous le même
uniforme cruel, rancunier,
noir comme une nuit inétoilée.

Je ne suis pas prêt
pour la mort.
C'est un jeu
auquel je ne sais pas jouer.
il n'a pas de règles, pas d'arbitre.
il est impossible de gagner.
( p 239)
Commenter  J’apprécie          141
Ce roman est une fiction historique. Il s'inspire de l'existence réelle des Ashantis - ou Asante, qui vivaient dans des régions d'Afrique de l'Ouest situées aujourd'hui au Ghana. Cette histoire a été difficile à écrire, mais elle est nécessaire. Je l'ai fait pour ce moi que personne ne connaît. Pour ce toi qui est encore en devenir. Pour ce possible contenu en nous. Le grand poète et philosophe Ralph Waldo Emerson, opposé à l'esclavage, a invité chacun de nous à être « un ouvreur de portes ». Et j'ai essayé d'en ouvrir une, ici. Maintenant, à toi de la franchir. Sans fermer les yeux. Sans barricader ton cœur. Avec un esprit aussi libre que la mer puissante... Akwaaba !
Commenter  J’apprécie          30
AMA

Si tu étais une mangue
je te pèlerais

je te garderais pour moi
avant de t'exhiber

et si tu disparaissais
je te retrouverais

tu serais mon or
que partout je chercherais

si tu étais un secret
je te tairais

entre mes deux lèvres
puis je t'épouserais,

voilà ce que j'aimerais dire
à la fille

qui noue mon estomac
et fait battre mon coeur

comme un tam-tam,
pourtant les mots qui jaillissent

de ma bouche salée sont d'une banalité à pleurer :
Tu veux des noix, Ama ?
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Kwame Alexander (254)Voir plus

Quiz Voir plus

Frères

Comment s'appelle le frère de Josh ?

Joseph
Jordan
Jamie

10 questions
23 lecteurs ont répondu
Thème : Frères de Kwame AlexanderCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..