AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 4.34 /5 (sur 288 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

Diplômée d'un master du développement humain de Mills College, Laila Ibrahim a dédié l'essentiel de sa carrière à la direction d'une institution préscolaire.

Sa profession d'enseignante combinée à sa formation en psychologie du développement et en théorie de l'attachement ont fourni une matière fertile à son premier roman, "Crocus jaune" (Yellow Crocus, auto-publié en 2011), l'histoire de Mattie et de Lisbeth.

Laila a été, pendant cinq ans, directrice des services à l'enfance et à la famille de la Première Église Unitarienne d'Oakland. Elle se consacre à l’écriture à temps plein depuis 2015.

Elle vit à Berkeley, en Californie, avec son épouse, Rinda, et leurs deux filles.

son site : http://www.lailaibrahim.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/lailaibrahim.author/
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Laila Ibrahim   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Writing Fun | 226 : Yellow Crocus with Laila Ibrahim


Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
Marmara   20 octobre 2020
Le crocus jaune de Laila Ibrahim
"Pense plutôt à ton maintien ; la beauté suivra. Tu n'emporteras pas ta beauté dans ta tombe, mais ta prestance t'accompagnera jusqu'à la fin".
Commenter  J’apprécie          487
jeunejane   26 décembre 2021
Le crocus jaune de Laila Ibrahim
- Mais est-il un homme bon? demanda Lisbeth.

- Un homme bon ? fit mère en grimaçant. Quelle question, Elizabeth. Bien sûr qu'il l'est. Il est issu d'une des plus vieilles familles de Virginie. Je me demande où tu prends de pareilles idées. Sûrement de ta lecture de Jane Austen. Mais tu n'es pas un personnage de roman. Tu as dix-neuf ans.

Il est temps que tu cesses tes enfantillages et que tu te comportes comme une demoiselle de la bonne société.
Commenter  J’apprécie          110
franpiper   14 juillet 2020
Le crocus jaune de Laila Ibrahim
Au bout du compte, aucun des ancêtres de Mattie ne put s'affranchir de l'état contre nature qu'est l'esclavage, mais tous s'identifièrent avec plus ou moins d'envie et de rage aux Africains libres du comté de Charles City, en Virginie.
Commenter  J’apprécie          50
Cazaubon78   05 novembre 2021
Le crocus jaune de Laila Ibrahim
(..) Le régisseur l'a ramené. Y z'y ont coupé un bout d'oreille. Le lendemain, y l'ont renvoyé aux clos.

- Ç'a fait mal ? demanda Mattie.

- Y disait que ça vaut la peine de perdre un bout d'oreille pour goûter à la liberté.
Commenter  J’apprécie          40
jeunejane   26 décembre 2021
Le crocus jaune de Laila Ibrahim
Samuel pouvait écrire en lettres capitales et s'essayait aux cursives. Il copiait les formes que Lisbeth traçait dans la poussière du sol comme sur un tableau noir. Il en formait et reformait soigneusement les boucles et les traits pendant que sa mère les écoutait. Les enfants la taquinaient gentiment quand elle s'endormait pendant les leçons, mais Mattie prétendait simplement se reposer les yeux.
Commenter  J’apprécie          30
Cazaubon78   04 novembre 2021
Le crocus jaune de Laila Ibrahim
La noblesse terrienne comprit vite que les plantations ne seraient pas profitables s'il lui fallait rémunérer la main d'oeuvre. C'est ainsi que les ancêtres africains de Mattie ne furent pas libérés et ne reçurent pas le nécessaire qui leur aurait permis de cultiver leurs propres terres. Ils furent réduits en esclavage aussitôt après que l'Assemblée générale de Virginie eut édicté en 1705 des lois désignées sous le nom de Code noir, qui clarifiaient une bonne fois pour toutes "l'état et la qualité" des Africains de la colonie. Il y était écrit : Tous les serviteurs importés au pays [..] qui n'étaient pas de religion chrétienne dans leur pays natal [..] seront des esclaves. Tous les esclaves noirs, mulâtres, indiens de cette colonie [..] seront considérés comme des biens matériels". En outre, ces "état et qualité" de l'esclave se transettaient non par le père, mais par la mère. Autrement dit, si cette dernière était esclave, vous l'étiez aussi. Ces nouvelles dispositions sociales assurèrent aux planteurs de Virginie un approvisionnement constant de main d'oeuvre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Sabine57   03 avril 2021
Le crocus jaune de Laila Ibrahim
Moi, dit la vieille femme en hochant sa tête grise, j'avais jamais vu ça avant, une Blanche qui prend dans ses bras un bébé nègre et pis qui s'en occupe.
Commenter  J’apprécie          30
DameJeuneVieille   11 mai 2021
Le crocus jaune de Laila Ibrahim
Un homme qui t'aime, qui te prend dans ses bras, un homme qui rêve tes rêves, un homme bienveillant, prévenant. Un homme bon, ça rend riche.
Commenter  J’apprécie          30
Les_lectures_de_kathy   13 avril 2021
Le crocus jaune de Laila Ibrahim
 Mattie n’a jamais vraiment été à moi. J’ai possédé cette certitude aussitôt et aussi sûrement que je me suis abreuvée du lait de son sein. Elle avait beau appartenir à ma famille, elle avait beau occuper le centre de mon univers, son affection la plus profonde ne m’était pas destinée. Aussi, au réconfort qu’elle me procurait s’ajoutait ma peur de la perdre un jour.
Commenter  J’apprécie          20
ClarineB   26 août 2021
Un grain de moutarde de Laila Ibrahim
Faire que tu perdes ta confiance, c’est leur plus grosse arme. Alors, notre plus grosse arme à nous autres, c’est pas la perdre, c’est s’accrocher comment c’est-y qu’on peut.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Qui a écrit cette oeuvre?

Qui a écrit 1984 ?

H.G Wells
O Wells
S Beckett
G Orwell

11 questions
9345 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur