AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.93 /5 (sur 60 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Leslie Héliade est professeur certifiée de Lettres Classiques. Après quelques années d’enseignement, elle s’expatrie en Inde, en Allemagne, puis en Australie.
Elle enseigne le français à différents publics et anime des ateliers d’écriture tout en se consacrant à ses propres projets littéraires.

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaoui   30 juin 2017
Le Bouton d'Anna de Leslie Héliade
On m’a bien dit que vous étiez ivre quand vous avez avoué vouloir me voler… J’imagine que sous l’emprise de l’alcool, vos paroles étaient le reflet de vos pensées…
Commenter  J’apprécie          40
LesLecturesdOriane   26 novembre 2017
La clé d'Oriane de Leslie Héliade
« — Cela ne ressemble pas à nos maisonnettes en toit de chaume… C’est plus proche de nos villes du nord, là où les immeubles percent le ciel, et les bas-quartiers sont toujours dans l’obscurité… Non ! Je sais ! Ça ressemble à Simcity ! J’ai beaucoup de culture, vous savez ! J’ai pas mal voyagé, dans des univers parallèles. Final Fantasy, Crash Bandicoot… Mais je n’ai jamais rien vu qui ressemble à vos résidences… Vous voyagez, parfois ?

— Pas souvent, non…

Ils se remirent en chemin. Il avait les mains dans les poches et suivait la jeune femme, tranquillement.

— C’est dommage. Ça ouvre l’esprit ! L’été dernier, j’ai fait du surf sur les plages de Super Mario Bross et l’année prochaine, je pensais skier sur les pentes de Donkey Kong.

Oriane restait silencieuse. Elle gardait son sang-froid, continuant son chemin en direction du poste de police le plus proche.

— Mais je ne suis pas fou, hein ! J’aime bien voir le monde, mais il y a des endroits où je ne mets pas les pieds. Assassin’s Creed, par exemple… »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesLecturesdOriane   26 novembre 2017
La clé d'Oriane de Leslie Héliade
« — Vous m’avez demandé pourquoi je vous aidais, pourquoi je prenais tant de risques… J’ai envie d’y croire. J’ai envie de vous renvoyer dans votre monde et de vous retrouver, pour de vrai, quand vous serez revenu ! Il y a quelque chose de magique ! Les petites filles rêvent au prince charmant sur son cheval ! Moi, je lisais des livres de vampires et j’imaginais être possédée par le diable… Quand j’ai découvert les jeux de rôles, ça a changé ma vie, du jour au lendemain. Je voulais sauver le monde, vivre des épopées magnifiques, rencontrer le grand amour ! Quand j’étais gamine, je griffonnais tout le temps. Dans mes premières bandes dessinées, j’avais inventé un héros, loin des stéréotypes des contes de fées ! Un aventurier au bon cœur, entier, fidèle, qui serait prêt à mourir ou à tuer pour sa dame ! Je voulais un roublard qui ait une perception ambiguë du bien et du mal. Les paladins me semblent si stupides avec leur obsession de la loi… »
Commenter  J’apprécie          10
Revesetimagines   11 octobre 2017
La clé d'Oriane de Leslie Héliade
Il se rassit, l’air désespéré. Elle soupira en touchant le mur, à l’endroit que Serrure venait de traverser. Rien n’avait bougé, pas même la reproduction d’une planche de Bleu sang d’Enki Bilal accrochée en décoration.

- Si je résume, je suis en train de parler avec un personnage d’Ultimaland 15 qui se tient devant moi en chair et en os, ou plutôt en spectre, et je suis la seule à pouvoir le voir. Il ne sait pas d’où il vient, ni comment y retourner… Les gens vont me prendre pour une dingue, si je raconte ça…

- Ne me demandez pas comment ça marche. Je peux m’asseoir et m’adosser aux choses, mais ma main passe à travers les objets. Et je passe aussi à travers vous, si vous avez oublié… Je vais réessayer, si vous le voulez bien, juste pour tester, pour voir ce que ça fait…

Il ne lui fut pas possible de se mettre en retrait. Il avait comme bondi et avait traversé la jeune femme qui fut comme foudroyée par une légère décharge électrique. Ça n’était pas douloureux, mais très inconfortable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Prune35   17 janvier 2017
La vie ailleurs de Leslie Héliade
Elle s’est réveillée ce matin, comme tous les autres jours, couchée sur son bout de trottoir, dans le quartier de Besant Nagar. Mue par le seul désir de se nourrir et de survivre en attendant que le temps passe, elle s’est forcée à s’asseoir, accroupie sur ses pieds, dans une position confortable.

Et elle a regardé la mer. Il est trop tôt pour mendier.
Commenter  J’apprécie          10
Maplumedepaon   27 décembre 2017
La clé d'Oriane de Leslie Héliade
Il essaya de la repousser de ses bras, mais passa au travers de son corps. D’un pas agile, il se dirigea vers le mur blanc et lança des coups de poing qui ne firent ni bruit ni trace. On aurait dit qu’il s’agitait dans le vide. Dans le béton, ses poings faisaient des allers-retours inconsistants. Le vent qui souffle aurait marqué davantage son passage.
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszs   21 octobre 2017
La clé d'Oriane de Leslie Héliade
Elle retira son casque et cligna des yeux plusieurs fois pour reprendre contact avec la réalité. Au moment où elle se retourna, elle poussa un hurlement et retomba d’effroi sur sa chaise, une main sur sa poitrine.

— Serrure !

Sur le pas de la porte, debout, les bras croisés, dans une posture nonchalante d’adolescent rebelle, la tête penchée sur le côté et un sourire en coin, le personnage avec lequel elle jouait quelques jours plus tôt s’était matérialisé et la regardait d’un air sûr de lui.

— Je t’ai bien aidée, hein ! Je suis content que tu me voies enfin…

Il avait les traits d’un être humain d’une trentaine d’années, mais son accoutrement était tout droit sorti d’Ultimaland : son bandana ressemblait plus à une étole en soie peinte en orange qu’à un véritable signe de corsaire. Son sourcil gauche en était recouvert, de sorte que sa mèche noire remontait en pic sur le sommet de son crâne.
Commenter  J’apprécie          00
Maplumedepaon   27 décembre 2017
La clé d'Oriane de Leslie Héliade
Les petites filles rêvent au prince charmant sur son cheval ! Moi, je lisais des livres de vampires et j’imaginais être possédée par le diable… Quand j’ai découvert les jeux de rôles, ça a changé ma vie, du jour au lendemain. Je voulais sauver le monde, vivre des épopées magnifiques, rencontrer le grand amour !
Commenter  J’apprécie          10
lavoyageotheque   11 août 2019
La vie ailleurs de Leslie Héliade
Quand Baptiste a mis le pied hors de l’aéroport, ce qu’il a vu l’a surpris. C’est comme à la télé, dans les reportages. Ils sont des centaines, collés les uns aux autres, à transpirer dans la chaleur étouffante. Certains sont assis sur le sol, certains adossés à la barrière de sécurité.

Il se retourne vers sa femme, Pénélope, qui sans rien dire semble penser la même chose que lui.

C’est un mélange de couleurs, de style, de tout. Des vieux, des jeunes, des femmes enceintes, des grand-pères, des enfants, des saris de toutes les couleurs, des tissus sales, du coton beige, des chemises… L’odeur lui paraît épouvantable, un mélange de sueur, de pollution, de pétrole. Ça hurle de partout, on s’appelle dans tous les sens (…)
Commenter  J’apprécie          00
Prune35   17 janvier 2017
La vie ailleurs de Leslie Héliade
Lui, Ram, c’est le gardien de jour. C’est un vieil homme pauvre, qui ne gagne qu’un salaire de misère. Pour autant, il ne se considère pas comme malheureux. Il mange à sa faim les repas que sa femme prépare le matin, et qu’il emporte dans une petite boîte en métal.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Incipits rares (Classiques)

D'honoré de Balzac : – Ah ! madame, répliqua le docteur, j’ai des histoires terribles dans mon répertoire ; mais chaque récit a son heure dans une conversation, selon ce joli mot rapporté par Chamfort et dit au duc de Fronsac : – Il y a dix bouteilles de vin de Champagne entre ta saillie et le moment où nous sommes. – Mais il est deux heures du matin, et l’histoire de Rosine nous a préparées, dit la maîtresse de la maison. – Dites, monsieur Bianchon !... demanda-t-on de tous côtés.

La grenadière
La femme abandonnée
La Muse du département
La Grande Bretèche
Le médecin de campagne

10 questions
14 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mots , jeux de mots , mémoire , mémoire collective , AppréciationCréer un quiz sur cet auteur