AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.19/5 (sur 39 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Arezzo , 1985
Biographie :

Marco Magini est né à Arezzo en 1985.

Il est diplômé en économie politique internationale à la London School of Economics. Après avoir vécu au Canada, aux États-Unis, en Belgique, Turquie et Inde, il vit et travaille aujourd'hui à Zurich dans l'économie durable.

"Comme si j'étais seul" est son premier roman. Il reçoit une mention d'honneur au Prix Calvino en 2013 et est nominé pour le Premio Strega 2014.

Ajouter des informations
Bibliographie de Marco Magini   (1)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Marco Magini (5)


Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
La justice des hommes peut-elle exister ?
Pouvons-nous vraiment rendre la justice en tant qu'êtres humains ? Des êtres humains souvent guidés pa le plus haut désir d'équité, mais toujours enfants de leur histoire et de leurs petits problèmes quotidiens, d'inepties qui peuvent conduire à changer l'ordre des événements. p. 223
Commenter  J’apprécie          40
Mon présent, c'est cette camionnette qui roule sur une route déserte. Je me concentre sur Cedomil assis devant moi. C'est celui avec lequel j'ai le moins d'affinités. Cedomil aime la guerre et ne s'en cache pas. Il ne parle jamais de ce qu'il était avant, sans doute n'aurait-il rien d'intéressant à en dire, c'est la guerre qui lui a donné un rôle dans la société. La guerre qui lui a donné une raison d'être, elle l'a fait se sentir important pour la première fois de sa vie et il entend profiter au maximum de cette sensation. Petit, les bras épais, il parle en mangeant ses mots. Il ne fait rien d'autre que nous rappeler l'importance de notre mission et sa haine sans bornes pour les musulmans. Un parfait produit de la propagande.

[p74]
Commenter  J’apprécie          20
Les hommes changent pendant la guerre Ils s’habituent à la présence de la mort, ils révèlent un autre aspect de leur personnalité. Connerie. On ne s’habitue jamais à la pensée de la mort…
Commenter  J’apprécie          30
La guerre exacerbe le caractère de tous les hommes. C'est ce que je me disais au début pour expliquer l'extrême rigueur du lieutenant Milorad, mais après quatre mois passés ensemble, je commence à penser que c'est simplement une façon pour lui de se protéger. Le fait d'avoir des tâches bien déterminées, de les répéter de façon systématique et méthodique, l'aide à effacer tout lien de cause à effet. tout est perçu comme nécessaire, comme une tâche indiscutable qu'il est appelé à réaliser.
.
Commenter  J’apprécie          20
A Srebrenica, la seule façon de rester innocent était de mourir
Commenter  J’apprécie          40
Il me suffit de sentir sur moi les regards des autres soldats en rang pour la soupe pour savoir ce qu'il en est. En interrompant leur petit jeu, j'ai fait un pas en avant, je me suis distingué en contredisant le désir du troupeau. Erreur colossale dans l'armée, surtout de la part d'un bâtard dans une guerre où ne pas avoir les bonnes racines peut vous condamner à mort.

[p124-125]
Commenter  J’apprécie          20
Drazen
Pour la première fois, je rencontrais des gens qui revenaient d'une autre guerre que celle de la libération des nazis. ils parlaient d'une ville entièrement détruite, d'une fureur aveugle qui n'avait rien à voir avec la survie de la Yougoslavie, d'une haine inconnue dont j'avais bien du mal à m'expliquer l'origine. p. 69
Commenter  J’apprécie          10
L'Histoire, celle avec un H majuscule, est pleine de héros et de monstres. Mais l'homme assis devant lui, qui écoutait la traduction dans son casque, n'appartenait à aucune des deux catégories : devant l'Histoire il avait choisi une troisième voie, une zone grise, et il avait spontanément décidé d' être là pour le raconter.
Commenter  J’apprécie          10
Je n'étais certainement pas partisan du démantèlement du pays où j'étais né, je ne voyais aucune raison pour que les Slovènes aient soudain redécouvert leur identité, mais je l'étais encore moins de toute forme de conflit, surtout celui qui m'apparut tout de suite comme une guerre fratricide.
Commenter  J’apprécie          10
Dirk
Lesmorts bosniaques sont seulement un nombre tragique, une nouvelle qui ne vous fait pas lever la tête de votre assiette quand on l'annonce au JT, mais nous non, nous, nous faisons la une des journaux si nous sommes pris en otages, alors imaginez si l'un d'entre nous y laisse sa peau.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Marco Magini (62)Voir plus

Quiz Voir plus

LE ROYAUME DE KENSUKE

Qui est Michael ?

Un chien
Un orang outan
Un jeune garçon
Un veille homme

14 questions
286 lecteurs ont répondu
Thème : Le royaume de Kensuké de Michael MorpurgoCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..