AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.88 /5 (sur 60 notes)

Nationalité : Irlande
Biographie :

Irlandais de 34 ans, diplômé en économie et fondateur de la communauté en ligne Freeconomy, l'activiste Mark Boyle donne des conférences un peu partout depuis la parution, en 2010, en anglais, de "L'homme sans argent", son livre culte de la décroissance.

Source : Magazine Psychologies - mars 2014
Ajouter des informations
Bibliographie de Mark Boyle   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

MP 2014-04-03-199-003048BDD2D9.mp4 Payot - Marque Page - Mark Boyle - L'homme sans argent.


Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Danieljean   07 octobre 2015
L'homme sans argent de Mark Boyle
Depuis notre naissance, on nous enseigne que l’argent, et non la communauté, est notre source primaire de sécurité personnelle. On comprend parfaitement pourquoi la plupart des gens ont appris à protéger ce qu’ils ont acquis ; sinon, si les choses se dégradaient, à quoi se raccrocheraient-ils ?



Une des premières, et l’une des plus importantes leçons que la « vie sans argent » m’ait enseignée est de faire confiance à la vie. Je suis convaincu que si nous vivons chaque jour avec l’esprit du don, nous recevons tout ce dont nous avons besoin, chaque fois que nous en avons besoin. Cela fait longtemps que j’ai arrêté d’essayer d’expliquer ceci intellectuellement ; Cela provient du sentiment et de l’expérience de la vie. Obtenir une caravane gratuitement après avoir vendu mon bateau pour financer le site internet « Freeconomy » fut un exemple majeur, mais de nombreuses petites choses se produisirent quotidiennement.



De nombreux soirs je me déplaçais à vélo allant de maison à maison en rentrant chez moi, m’arrêtant pour donner de la nourriture à des amis qui en avaient besoin – de la nourriture que j’avais en trop et que je ne pouvais pas manger moi-même. D’autres soirs, je me trouvais en ville, affamé après mon trajet à vélo, mais ayant oublié de prendre de la nourriture avec moi, pour finalement rencontrer un ami ou une connaissance dans la rue m’invitant à diner.



Selon mon expérience lorsque vous donnez volontier, sans arrière-pensée, vous recevez en retour, à chaque fois. C’est un flot naturel dans lequel vous donnez et recevez, une danse magique sur laquelle tout notre écosystème est basé. Mais cela nécessite un acte de foi, une confiance dans la nature pour subvenir à vos besoins. Les Chrétiens appellent cela « récolter ce que vous semez », les bouddhistes l’appellent « karma » et les athées appellent cela « le bon sens ». [ …]



Si nous mettions un plus d’amour, de respect et d’aide dans le monde, je crois que nous bénéficierions d’un monde fait de plus d’amour, d’aide et de respect. Ce n’est pas une théorie compliquée. Rester dans le flot entre « donner et recevoir » librement est un défi que je ne réussis pas toujours. Mais les moments où je suis dans ce flot sont mes meilleurs moments. La vie semble simple, il n’y a pas de résistance, aucun mouvement à contre courant.



Faire confiance à la vie pour procurer tout ce dont vous avez besoin est, selon moi, une complète libération. Cela vous libère des soucis et vous permet de faire ce que vous voulez réellement faire. (pp 191-193)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
romain29   02 mars 2014
L'homme sans argent de Mark Boyle


«  j'essaye de pratiquer ce que j'appelle une spiritualité appliquée, c'est à dire d'insuffler mes croyances dans ma vie plutôt que d'en faire quelque chose d'abstrait dont je parlerais sans le faire. Plus il y a de cohérence entre la tête, le cœur et les mains, plus on s'approche d'une vie honnête. C'est ma conviction. Le monde physique et le monde spirituel sont pour moi les deux faces d'une même médaille »
Commenter  J’apprécie          41
romain29   03 mars 2014
L'homme sans argent de Mark Boyle
Cependant, à mesure que j'explorais le chemin qui me conduirait à vivre dans une économie gratuite, j'avais le sentiment de me perdre dans un labyrinthe. Non pas que ce soit difficile en soi, mais nos sociétés occidentales modernes nous ont drogués au confort et nous ont surtout fait oublier la plupart de nos savoir-faire traditionnels. […] le problème, c'est que l'art de la gratuité s'est perdu. 
Commenter  J’apprécie          20
romain29   28 février 2014
L'homme sans argent de Mark Boyle
Chaque fois qu'une banque émet un crédit à un être humain, la Terre et les générations futures sont en débit 
Commenter  J’apprécie          30
yggy89   24 janvier 2016
L'homme sans argent de Mark Boyle
Ce n'est pas parce que tu ne pourras pas t'asseoir sous l'ombre du chêne qu'il ne faut pas semer un gland
Commenter  J’apprécie          30
yggy89   24 janvier 2016
L'homme sans argent de Mark Boyle
Mentalement, physiquement, émotionnellement, spirituellement, notre santé s'améliore dès que l'on commence à vivre de la manière que l'on considère comme adéquate, quel que soit notre choix
Commenter  J’apprécie          20
yggy89   24 janvier 2016
L'homme sans argent de Mark Boyle
Il est bien plus facile d'apprendre à quelqu'un à semer une graine que de le convaincre de le faire
Commenter  J’apprécie          20
cjozroland   24 octobre 2021
L'année sauvage : Une vie sans technologie au rythme de la nature de Mark Boyle
P 194 – pour faire une cuillère à soupe, prenez une branche – j’ai une préférence pour le boulot vert, mais le houx, le hêtre, l’érable et le cerisier peuvent faire l’affaire. Evitez les bois tendres. Sciez la à la bonne longueur, trancher la en deux à la hache, dessinez le contour de la cuillère selon votre envie, et commencez à tailler avec un petit couteau à découper.(…) elle n’est pas parfaite, mais chacune de ses imperfections me raconte une histoire sur mon après-midi, ce qui la rend parfaite pour moi, et pour moi uniquement.
Commenter  J’apprécie          00
cjozroland   24 octobre 2021
L'année sauvage : Une vie sans technologie au rythme de la nature de Mark Boyle
P 344 – à l’heure où les nations unies décident de compter l’accès à internet parmi les droits humains fondamentaux, le droit le plus fondamental de tous, celui de pouvoir se construire un abri simple où l’on peut nourrir sa famille et soi-même, semble nous échapper plus que jamais.
Commenter  J’apprécie          00
cjozroland   24 octobre 2021
L'année sauvage : Une vie sans technologie au rythme de la nature de Mark Boyle
P 16 – la question qui nous concerne tous, celle que nous nous posons trop rarement, est la suivante : « que sommes-nous prêts à perdre et que voulons-nous gagner, bous qui tâtonnons sur le court chemin de notre précieuse existence ? »
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Héros littéraires 2️⃣

"C'est le plus grand des voleurs, oui, mais c'est une gentleman. Il s'empare de vos valeurs sans vous menacer d'une arme...". Quel est le nom de ce personnage de Maurice Leblanc, qui vole, c'est incontestable, mais avec chic et élégance ?

Simon Templar (Le Saint)
Rouletabille
Arsène Lupin
Robin des Bois

10 questions
209 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littératureCréer un quiz sur cet auteur

.. ..