AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.74/5 (sur 429 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Originaire de Savoie, Melissa Bellevigne a toujours été amoureuse des mots. Poussée par une imagination débordante, elle se met à écrire dès ses plus jeunes années, convaincue qu'un beau jour, ce sera son métier. Elle pense l'incipit de Paranoïa en 2009, alors qu'elle n'a que dix-neuf ans, s'inspirant de l'histoire de son arrière-grand-mère, des chansons du groupe Kyo et de sa fascination pour l'Angleterre. A la naissance de son premier enfant, elle choisit de se consacrer pleinement à son rôle de maman et décide d'ouvrir un blog, « Golden Wendy », pour garder un pied dans l'écriture et partager ses conseils dans des chroniques principalement orientées beauté et maternité. En avril 2015, son deuxième petit garçon voit le jour, et, quelques mois plus tard, l'envie de retrouver ses personnages resurgit et elle se replonge dans la rédaction de ses romans avec passion. Aujourd'hui, Melissa jongle avec les métiers de maman, blogueuse et romancière, pour son plus grand plaisir.

Blog : http://www.goldenwendy.com
+ Voir plus
Source : www.livraddict.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Melissa Bellevigne   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Payot - Marque Page - Melissa Bellevigne - Paranoïa


Citations et extraits (83) Voir plus Ajouter une citation
Je me suis rendu compte que la vie est un paradoxe. Que les gens passent sans se préoccuper vraiment des autres, sans savoir ce qui se trame derrière certaines portes. Que le temps passe vite, trop vite, qu'on a le choix une seconde, et que, la suivante, tout nous tombe dessus, qu'on ne contrôle plus rien.
Commenter  J’apprécie          270
Je voulais qu'il disparaisse Je voulais être normale, que mes parents n'est pas honte de moi, qu'ils m'aiment
Commenter  J’apprécie          140
crois en tes rêves, mais n’arrête pas de vivre ni même d'aimer en attendant
Commenter  J’apprécie          120
Ne fait pas cette tête, Alwyn, tu es l’énigme de ma vie. (...) Si j'arrive à savoir qui tu es, je saurai aussi qui je suis.
Commenter  J’apprécie          110
la peur ne produit jamais rien de bon, c'est comme la colère
Commenter  J’apprécie          110
Jamais personne ne m'avait si bien comprise que lui. Il faisait partie de moi.
Je tenais à lui plus qu'à quiconque, c'était indéniable...
Commenter  J’apprécie          100
- Je t'ai fait peur ? demanda Alwyn.
- Non. Enfin, si. J'étais ailleurs.
- Tu es triste ?
- Détrompe-toi. Pour une fois, je me sentais bien.
- Vraiment ?
- Oui, je t'avais oublié.
Il resta muet quelques instants.
Commenter  J’apprécie          80
En quelques semaines, ce refuge devint mon nouveau foyer. Mon bureau était la pièce à la porte dérobée par laquelle nous sommes entrés toi et moi. J’y passais le plus clair de mon temps, l’esprit tourné vers d’autres horizons, voyageant à travers les milliers de livres de ma bibliothèque et grâce à la magie de la musique. J’étais amoureux de mon piano.
Commenter  J’apprécie          70
La vie est franchement mal faite, tout de même ! Cette foutue loterie se trompe de gagnants : certains remportent un lot sans avoir joué, et ceux qui ont les bons numéros ne reçoivent rien, c’est d’une tristesse !
Commenter  J’apprécie          70
Ses boucles blondes courent sur ses épaules tels des ruisseaux scintillant au soleil. Ses yeux m'envoûtent avant même que j'aie pu dire un mot. Et sa poitrine est semblable à deux pommes fraîchement cueillies.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Melissa Bellevigne (526)Voir plus

Quiz Voir plus

Origine des mots

« tennis » provient du mot …..... ?

tenez
tenon
teneur

10 questions
23 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..