AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.49 /5 (sur 190 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Méropée Malo est une passionnée de littérature et de séries fantastiques.

C’est pendant l’été 2014, en discutant de la série Charmed qu’elle affectionne tout particulièrement, que cette Parisienne s’est rendu compte qu’elle n’avait pas mis la main sur un roman doté d’une telle ambiance depuis longtemps.

Elle n’avait pas trouvé de roman francophone sur la thématique des apprenties sorcières, au rayon Young Adult alors elle a décidé d’écrire le sien.

"L'Héritière des Raeven, T1 : Sorcière malgré elle" est publié en 2016.

son blog: http://meropeemalo.blogspot.fr/

Source : castelmore.fantasyblog.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Extrait de la conférence "Sorciers et sorcières...magie noire, magie blanche !" avec Jeanne-A debats, Méropée Malo,Rod Marty et James Morrow.
Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
levri   25 mai 2020
L'Héritière des Raeven, tome 1 : Sorcière malgré elle de Méropée Malo
— C’est impossible, dit Assia en secouant la tête. Je dois voir avec elles où m’inscrire à la rentrée : études de commerce ou d’ingénieur ? On est en juin et je dois me décider pour septembre. Ce n’est pas gratuit, il faut…

Elle ne put continuer ; les mots du vieil homme s’ancraient en elle. L’étendue de sa perte lui fit l’effet d’un coup de poing en pleine figure et les larmes lui montèrent aux yeux. La seule chose qui l’arrêta fut la honte de pleurer devant un parfait inconnu.

— Oui, l’argent, murmura-t-il d’un ton doux qui insupporta Assia. Vois-tu, ton école coûtait très cher et tout ce qui restait de ta famille, ton héritage pécuniaire, s’entend, a été englouti pour payer ces cours. Aujourd’hui, malheureusement…

Assia ouvrit de grands yeux. Il ne lui restait plus rien ? Mais de quoi allait-elle vivre ? Elle avait dans son sac à main quelques billets : le restant de son argent de poche, rien de plus. Quand cela serait épuisé…

Elle contempla le vieil homme désolé qui se tenait devant elle et sentit que la digue qui retenait ses larmes allait céder. Alors, venu du fond de son âme, une petite radicelle de colère se mit à ramper vers la lumière. Parce que tout valait mieux que de se noyer dans le chagrin, Assia l’agrippa. Elle se rappela toutes les fois où, quand le courrier arrivait, elle attendait en vain qu’on appelle son nom. Elle se rappela les nuits où elle avait eu tant de mal à trouver le sommeil parce qu’elle se demandait, encore et encore, ce qu’elle avait pu faire de mal pour que sa tante décide de l’exiler dans cette école si loin de chez elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levri   25 mai 2020
L'Héritière des Raeven, tome 1 : Sorcière malgré elle de Méropée Malo
Le vieil homme avait laissé les clés sur la porte d’entrée.

D’habitude, Assia vérifiait soigneusement qu’elle emportait tout ce qu’il lui fallait. Pas cette fois. Elle devait sortir le plus vite possible, comme si elle espérait laisser derrière elle le chagrin…

Les marches du perron descendues, elle vérifiait qu’elle avait bien pris le plus important, son téléphone qui faisait aussi GPS, quand on l’arrêta d’une main sur le bras.

— Désolé, fit une voix masculine. Je ne voulais pas vous envoyer valdinguer dans le décor mais vous ne m’aviez pas vu et notre collision me semblait inévitable.

Assia leva les yeux sur l’inconnu. Un instant, son cerveau cessa de fonctionner. Il était… sublime ?

Des hommes beaux, Assia en avait déjà vu. Elle était même sortie avec deux garçons, des jumeaux – mais pas en même temps –, qui déclenchaient sur leur passage des murmures sans fin chez les filles.

L’homme en face d’Assia avait des yeux bleus si foncés qu’ils en paraissaient noirs, une légère barbe de deux jours, un nez droit finement dessiné, des lèvres… des lèvres sur lesquelles elle devait cesser de bloquer, se reprit-elle avec un début de panique.

Elle se redressa et contempla cet ensemble irrésistible de beauté et de masculinité, couronné par un sourire gentil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levri   25 mai 2020
L'Héritière des Raeven, tome 1 : Sorcière malgré elle de Méropée Malo
La radicelle de colère, rejointe par une autre, et une autre encore, repoussa son chagrin. Assia releva la tête.

M. Arlan eut un mouvement de recul. Assia frémit de plaisir à sentir qu’elle pouvait lui faire peur. Elle avait besoin de ce pouvoir, en cet instant. Si elle n’apprenait la vérité que maintenant, c’était sans doute par la faute de ce M. Arlan. Oh ! il avait sans doute estimé que cela valait mieux. Quand elle serait grande, n’est-ce pas, elle pourrait prendre les choses avec philosophie. On n’allait pas accabler davantage cette petite orpheline avec de mauvaises nouvelles…

Il pensait avoir bien agi – mais il ne la connaissait pas. Il ne savait rien d’elle.

— Sortez, dit Assia. Sortez immédiatement.

Henri Arlan, son beau visage de vieillard ridé par l’inquiétude, désigna quelques papiers froissés sur la table : des billets de banque. Voilà qu’il lui faisait la charité à présent ! Assia serra les poings pour s’empêcher de lui sauter à la gorge.
Commenter  J’apprécie          00
missmolko1   07 mars 2016
L'Héritière des Raeven, tome 1 : Sorcière malgré elle de Méropée Malo
Assia n’avait gardé presque aucun souvenir des lieux. Elle découvrait donc la pièce et ses hauts murs aux caissons moulurés ; sur sa droite, une antique horloge en bois se tenait droite entre deux fenêtres encadrées de lourds rideaux couleur ivoire. Devant elle, un canapé semblait inviter à des occupations tranquilles – discussions en famille, tasse de thé le soir et lecture. Une bibliothèque occupait tout le mur du fond, ses étagères chargées de livres d’art, de fins ouvrages de poésie et de guides pratiques de jardinage.



C’était un bel endroit, vaste et lumineux. L’appréhension de la jeune fille diminua.



Elle remarqua alors que la vitre de l’horloge aurait eu besoin d’un bon coup de chiffon, que le canapé n’était pas blanc comme elle l’avait cru d’abord, mais recouvert d’un drap clair pour le protéger de la poussière… comme si la maison était inhabitée.
Commenter  J’apprécie          140
PauseEarlGrey   18 novembre 2016
L'Héritière des Raeven, tome 1 : Sorcière malgré elle de Méropée Malo
Assia fit volte-face et leva la main en direction du miroir et de la pièce cachée :

- Parfaitement! Je vous fais un bras d'honneur, ça vous apprendra!
Commenter  J’apprécie          70
Mandia   04 juin 2017
L'Héritière des Raeven, tome 1 : Sorcière malgré elle de Méropée Malo
Allongée dans le lit d'Alec, Assia regardait défiler les minutes sur le réveil. Le sommeil la fuyait depuis deux heures déjà. Elle se retourna une nouvelle fois, fermant résolument les yeux, et tenta de s'endormir.

Peine perdue.

Son esprit revenait à Alec, enfermé dans la salle de bain et condamné à passer la nuit sur un minuscule matelas de camping. Sa chambre était baignée de clarté lunaire et Assia voyait luire, à l'autre bout de la pièce, la clé qui enfermait son petit ami, comme pour la narguer.

Après deux nouveaux changement de position, elle en arriva à la conclusion qu'elle ne passerait pas la nuit ici. Pas si elle voulait dormir, en out cas. Vêtue d'un tee-shirt d'Alec qui lui descendait jusqu'aux cuisses, Assia traversa la chambre jusqu'à la porte de la salle de bain.

Elle se colla contre la porte; aucun bruit. La main sur la clé, elle hésita à la faire tourner . Et si elle réveillait Alec? Il avait besoin de sommeil, lui aussi, après la soirée qu'ils venaient de vivre.

Assia prit une longue inspiration puis décida d'entrer. Elle fit tourner la clé le plus silencieusement possible dans la serrure, ouvrit la porte et, à l'intérieur, la verrouilla. Il faisait plus sombre que dans la chambre, la salle de bain n'étant éclairée que par deux petites lucarnes au-dessus du grand miroir surplombant l'évier.

Assia se laissa le temps de s'habituer à l'obscurité, ensuite, elle se concentra sur la clé

- Assia? que se passe-t-il?

La voit d' Alec n'était pas épaissie par le sommeil. Ouf, elle ne l'avait pas réveillé.

Elle repéra le matelas devant elle s'agenouilla:

- Je n'arrive pas à dormir.

Après l'amas de couverture du lit, elle frissonnait sur le carrelage, court-vêtue. Alec soupira.

- Le but de tout ceci est de m'empêcher de sortir. Si tu apporte la clé dans cette pièce, ça ne sert plus à rien...

- Justement, dit Assia en se retenant de claquer des dents. J'ai ensorcelé la clé, elle est invisible. Et je l'ai cachée ici. Donc tu ne peux toujours pas sortir.

Il y eut un silence interloqué puis Alec rit tout bas. Il tapota l'espace presque inexistante devant lui, sur le matelas.

- Je me considère comme têtu mais là, je suis battu.

Soulagée, Assia entra dans le lit de fortune ; la présence d'Alec l'environna immédiatement de chaleur. Elle ferma les yeux :

- Je promets d'essayer de ne pas trop bouger.

Il ne répondit pas mais, lui écartant les cheveux , il lui embrassa la nuque.

- Tu as intérêt, sinon c'est moi qui t'attache.

- Tu serais bien embêté pour trouver la clé, dit-elle en se calent plus prêt de lui

- Et en plus, tu as le dernier mot.

Il l'entoura de son bras, elle attrapa sa main pour y glisser ses doigts.

Maintenant, il faut dormir, murmura-t-il. On en saura plus demain
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Mandia   05 juin 2017
L'Héritière des Raeven, tome 2 : Sorcière en son temps de Méropée Malo
-Bonjours, Assia, dit la voix d'Alec, amplifiée par le vestibule. Elle sursauta. L'avait-elle fait surgir en parlant de lui? Se tournant vers l'entrée, elle vit son ancien amoureux, tout de noir vêtu, avec une barbe d'une semaine qui le vieillissait tout en le rendant encore plus sexy que d'habitude. Et flûte! Elle avait pourtant pensé que Paolo était une bonne thérapie pour oublier son ancienne attirance.

Comme l'avait annoncé Théo, Alec n'avait plus de plâtre ; son bras gauche était amaigri et pâle, mais elle supposait que c'était normal après plusieurs semaines d'inactivité forcée. A sa suite apparue Romane, sa cousine, qui traînait les pieds. Assia ne put retenir une grimace : il était impossible qu'elle ait fait apparaître sa désagréable cousine par la pensée. Elle ne se détestait pas a ce point...

Poli, comme toujours, Alec salua tout le monde. Visiblement, il ne s'attendait pas à une telle assemblé. Comme personne ne faisait mine de vouloir partir, il déclara à la cantonade :

-Romane a quelque chose à dire à Assia.

-Devant tout ce monde? Pas moyen, cracha sa cousine.

-Rappelle-moi, reprit Alec sans céder de terrain ni perdre patience, devant combien de personne a eu lieu votre dernière conversation?

A ces mots, Romane rougit, et sa mauvaise humeur se fit encore plus prononcée. Assia, elle, patientait en s'amusant. Connaissant Alec, il avait dû exiger de sa cousine qu'elle vienne lui présenter des excuses pour son attitude au salon de thé.

-Romane avait l'air très remonter contre moi, dit Assia d'un ton innocent, mais je ne sais toujours pas ce qu'elle me reproche.

D'accord elle jetait de l'huile sur le feu, mais Romane était une grande fille. Elle pourrait faire face. Pas dupe pour un sou, celle-ci lui jeta un regard mauvais. Comment, se demanda Assia, Romane avait-elle pu passer la barrière de la maison, à l'entrée, vu l'hostilité qu'elle lui portait?

Un voile de transpiration s'était formé au-dessus de la lèvre supérieur de Romane. Si on ajoutait à cela la façon dont elle se tordait les mains... elle était sans doute plus embarrassée d'être là que vraiment hostile. D'accord, une Forsythe qui se trouvait en présence d'une Raeven, et sur son territoire : bel effort de la part de Romane. Assia décida de montrer un peu de mansuétude.

-Allons dans le jardin, lui proposa-t-elle.

Soulagée, Romane acquiesça. Les deux filles s'arrêtèrent au bord de la terrasse et, là, Romane lâcha :

- Je suis désolée de m'être montrée aussi désagréable au salon de thé. Je n'aurais pas dû te parler comme ça devant tout le monde. Ca n'arrivera plus.

Assia hocha la tête, acceptant les excuses. Malgré tout, elle était curieuse de savoir ce qui avait mis Romane dans un tel état. Quelle responsabilité lui attribuait-on, cette fois?

- Tu ne m'as pas dit ce que tu me reprochais.

Assia sentit qu'elle était bien près de se faire renvoyer dans ses buts. Mais Romane, après un soupir théâtral, jeta un coup d'œil à l'intérieur, où se trouvait Alec , et Assia comprit son calcul. Si elle n'allait pas au bout de son explication, Alec pourrait la faire revenir. Autant en finir une bonne fois pour toutes.

-Bon, dit à regret la cousine d'Alec, je pensais que tu avais joué un rôle dans la dispute qui a éclaté entre Alec et Améthyste.

Au plus profond du cœur d'Assia, quelque chose fit un saut périlleux réjoui. Une dispute entre eux? Génial!

Son côté rationnel reprit bien vite le dessus : une dispute dans n couple? C'était aussi courant et normal qu'un nuage dans un ciel d'été. Elle-même s'était disputée plusieurs fois avec Alec, sans pour autant qu'ils se séparent...

- Je n'ai rien à voir dans une quelconque dispute entre eux. Je n'était même pas au courant, assena-t-elle. Mais d'ailleurs, pourquoi croyais-tu que j'était en cause? Ce n'est pas parce que je suis une Raeven que je repend le malheur autour de moi...

Elle se rappela Dino, alors, et fut incapable de continuer ; une boule de la taille d'une balle de golf lui emplissait la gorge.

Romane secoua la tête et ses longues mèchent brune volèrent autour de son visage.

-Non, ce n'est pas ça. Je déteste ces stupides superstitions familiales..., grommela-t-elle

(...)

- Ca remonte au soir de l'accident d'Alec, expliqua Romane. Je m'étais endormie sur la chaise de sa chambre d'hôpital parce que j'avais dansé toute la nuit à l'inauguration de La vague le soir précédent et que j'était crevée . Quand je me suis réveillée je t'ai vue près de son lit. Je t'ai entendu lui dire que tu allais laisser Alec se reposer . Je ne comprenais pas qui tu était ni ce que tu faisais là . Je l'ai cuisiné après ton départ et il a dit que d'après toi vous étiez sortis ensemble . J'était sûre que c'était faux. Sinon Alec me l'aurais dit . On n'est pas seulement cousins on est des amis aussi. Mais il ne l'avait pas fait . Il n'avais jamais parlé de toi. Pourtant... parmi tout ce qu'il n'arrivait pas à se rappeler il y avait tout ces cadeaux : à qui les avait-il offerts? Une combinaison de plongée de taille 38des chaises de jardins un téléphone portable... Il t'a interrogé et tu lui as dit que tu avais ce modèle exact de téléphone. Il est donc probable que vous soyer sortis ensemble. Il est possible aussi qu'Alec ne m'en ait rien dit parce qu'il craignait que je sois comme notre oncle raide a propos de tout ce qui touche à ta famille mais je m'en fiche de ça. A condition bien sûr que tu ne vienne pas pourrir la vie d'Alec aujourd'hui.(...)

-Nous sommes sortis ensemble c'est vrai et je tiens toujours a Alec ... moins qu'avant hein? mais tout de même. Je veux qu'il soit heureux
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
devoreusedelivresch   01 octobre 2019
L'Héritière des Raeven, tome 2 : Sorcière en son temps de Méropée Malo
Alec l'observait toujours, comme s'il tentait de graver dans sa mémoire chacun de ses traits. En d'autres circonstances, ça ne l'aurait pas dérangée plus que ça, au contraire. Mais à cet instant… quelque chose la gênait. Elle n'aurait su dire quoi…

Il ouvrit la bouche mais, au lieu de la réponse qu'elle attendait, posa une question :

-Qui êtes-vous ?
Commenter  J’apprécie          40
Coeurguimauve66   17 février 2019
L'Héritière des Raeven, tome 1 : Sorcière malgré elle de Méropée Malo
"- Mais tu peux peu-être venir me chercher demain à l'agence , Pour qu'on aille ensemble sur la plage dire bonjour à ta mère après notre journée de boulot ?

Il lui adressa un de ses sourire qui la faisait complètement fondre :

- J'y compte bien.
Commenter  J’apprécie          40
Mandia   15 août 2017
L'héritière des Raeven, tome 3 : Sorcière à tout prix de Méropée Malo
Dolorès a enlevé Théodore, pouvez-vous les localiser?

-J'y vais, dit Améthyste, qui semblait aussi a cran qu'elle.

Oh que non! se dit Assia. Aucun risque que je te laisse croiser Théodore et son sablier et surtout Dolorès...

Elle attrapa la robe noir d'Améthyste et dit :

-Non,c'est moi qui y vais.

Tout bas, elle prononça le mot > et voulut dépasser l'ex-petite amie d'Alec. Sauf qu'Améthyste ne se laissa pas faire... et surtout que le mot ne fonctionna pas sur elle. Elle avait déjà oublié qu'Alec lui avait dit, enfer et damnation! Attirant sur elles l'attention de tous les VIP, leur chargée de mécénat cria :

-Tu vas là et faire ce que je te dit!

Assia se retrouva agrippée par une poigne de fer, contre laquelle elle se débattit sauvagement. Tout ce qui comptait, c'était d'aller sauver Théo...s'il n'était pas trop tard. Non, il n'était pas trop tard, elle ne pouvait pas le croire...

Assia lui envoya un coup de talon dans la cheville et échappa à Améthyste en se contorsionnant. Pour prendre de l'avance, elle la repoussa de toute ses forces. Améthyste glapit et, comme au ralentit, Assia la vit basculer de l'autre côté du quai. Quelques cris dans la foule lui prouvèrent que leur lutte n'était pas passée inaperçue,avant qu'un grand " plouf " ne résonne.

Un instant, Assia hésita : rester pour aider Améthyste? Aller sauver Théodore.

- Vas-y, dit Alec apparu à son côté, je m'occupe de sortir Améthuste de l'eau. Hélène va mal, elle a besoin de toi. Et impossible de mettre la main sur Théo...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

L'Héritière des Raeven - Sorcière Malgré Elle

Comment s'appelle l'Héroïne ?

Acia
Assia
Asia
Akia

6 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : L'Héritière des Raeven, tome 1 : Sorcière malgré elle de Méropée MaloCréer un quiz sur cet auteur