AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.46 /5 (sur 28 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Montpellier , le 14/01/1911
Mort(e) à : Paris , le 07/07/2006
Biographie :

Olivier Séchan est un écrivain français, fils de Louis Séchan (1882-1968), helléniste français et père de chanteur Renaud (1952) et de Thierry (1949).

Il naît à Montpellier et y passe les vingt premières années de sa vie.

Dans le Paris des années 1930, il devient professeur d'allemand et surtout se lance dans la littérature. En 1939, il publie son premier roman, Les Eaux mortes.

Suivent huit autres romans, parmi lesquels Le Bouquet d'orties, Les corps ont soif (prix des Deux Magots 1942).

Il remporte également le prix du Roman d'Aventures en 1951 pour son roman policier humoristique Vous qui n'avez jamais été tués, écrit avec son ami Igor B. Maslowski.

Devenu directeur de collection à Hachette jeunesse, il se lance dans l'écriture de livres pour enfants qui sont publiés dans les célèbres Bibliothèque rose et Bibliothèque verte.

Il invente des héros récurrents (Luc et Martine), reprend le flambeau des Six Compagnons, et traduit la majeure partie de la série des Bennett d'Anthony Buckeridge – quelques opus l'ayant été par Vladimir Volkoff.

Olivier Séchan parlait couramment l'anglais, l'allemand et le néerlandais. Il est le père de six enfants - trois garçons, trois filles.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Vidéo de Olivier Séchan


Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Cielvariable   11 février 2019
Les Six Compagnons à l'étang de Berre de Olivier Séchan
La petite caravane pétaradante suivait Taras de très loin. Il était en effet inutile de se faire repérer, puisque l'on savait quel était le but de sa sortie. Taras roulait assez lentement, sans zigzaguer, bien à droite dans les virages. Sur la route peu fréquentée à cette heure, les poursuivants étaient assurés de ne pas le perdre de vue.

De nouveau, ils remontèrent la pente, émergèrent des bois de pins, se heurtèrent au vent qui sifflait toujours sur les étendues sauvages et ravinées proches de la crête. Puis ils redescendirent vers le ruban de l'auto-route que traçaient les phares d'auto.

Lorsqu'il approcha des premières maisons, après avoir franchi l'autoroute, Tidou amorça une descente plus rapide, afin de se rapprocher de Taras. Il roulait de front avec Bistèque, Kafi galopant toujours à leurs côtés.

Soudain à l'entrée du faubourg, une auto surgit silencieusement derrière eux, lança un appel de phare et un bref coup d'avertisseur pour obtenir la voie libre, et les dépassa à toute vitesse. C'était une ID noire, étincelante.

« Pressé, celui-là! Pourrait pas attendre? » glapit Bistèque, surpris par ce brutal dépassement amorcé au dernier moment. Mais lui-même était aussi dans son tort, puisqu'il roulait de front avec Tidou. « Bande de chauffards! Assassins! »

L'auto, qui filait devant eux, dut ralentir à un carrefour. Machinalement les deux garçons accélérèrent, mais très vite la voiture reprit son avance. Ils la retrouvèrent alors qu'elle allait déboucher sur le quai Alsace-Lorraine. Elle était maintenant à la hauteur de Taras...

« Oh! regarde! » cria Tidou.

L'auto noire venait de faire une brutale queue de poisson à Taras. Dans un grand crissements de freins, elle stoppa. Taras heurta le pare-chocs arrière, culbuta, et comme il se relevait en glapissant, les portières s'ouvrirent, deux hommes en jaillirent et se ruèrent sur le motard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable   11 février 2019
les six compagnons et le carré magique de Olivier Séchan
Le lendemain matin le piège était en place.



À neuf heures du matin,Momo quittait sa chambre, échangeait quelque mots avec le Tondu qui allait prendre le premier tour de garde.
Commenter  J’apprécie          10
mandrake17   16 janvier 2021
Une voix au bout du fil de Olivier Séchan
Encore un de ces gars du Nord qui viennent vous chiper votre soleil !
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Olivier Séchan (154)Voir plus


Quiz Voir plus

Connaissez-vous vos séries d'enfance II

"On ne connaît pas la fin De l'histoire d'Oum le dauphin" Oui mais justement, il était comment au quotidien, Oum le dauphin ?

Il faisait tout le temps des blagues, quel déconneur ce Oum !
Il savait parler le langage des homme (même s'il racontait pas mal de conneries...)
Tout blanc, le genre un peu salissant
Il était toujours bourré, un vrai pochtron !

10 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : série jeunesse , enfance , nostalgieCréer un quiz sur cet auteur