AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.49 /5 (sur 157 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Haguenau , le 19/06/1956
Biographie :

Paul Halter est un auteur français de romans policiers.

Inconditionnel de John Dickson Carr mais aussi de James Hadley Chase, il entre en littérature en 1986 avec La malédiction de Barberousse, publié à compte d'auteur, puis avec La quatrième porte qui remporte le Prix du Roman Policier du Festival de Cognac en 1987.

L'année suivante, Le brouillard rouge remporte le Prix du Roman d'Aventures. Sa carrière est lancée, et il a publié depuis une quarantaine de romans qui font de lui le maître francophone du crime impossible, dans le sillage d'un John Dickson Carr ou d'un Clayton Rawson mais avec une thématique et un style qui n'appartiennent qu'à lui : les livres de Halter sont plus sombres, plus violents que ceux de ses prédécesseurs.

Il a crée deux personnages de série : le docteur Alan Twist, éminent criminologue, et Owen Burns, un esthète victorien inspiré d'Oscar Wilde. Il a également publié plusieurs romans sans personnages récurrents, ainsi qu'un recueil de nouvelles, La nuit du loup.

Son roman, Les larmes de Sybil, a été élu Masque de l’année en 2005. Il vit aujourd’hui à Strasbourg.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
chichecapon   30 juillet 2020
La chambre d'Horus de Paul Halter
Son mentor John Dickson Carr, et l'on retrouve au travers des romans de Paul Halter l'ombre du maître dun roman d'égnimes, du mystère du crimes en chambre close.

On s'attache très vite aux pas des deux fins limiers Hurst et Twist, à Owen Burns dans leurs aventures policières, à la limite du paranormal ( la malédiction de Barberousse, le diable de Dartmoor, le roi du désordre)

Auteur à découvrir ou à re découvrir



Petit bémol pour le roman ayant pour titre spiral : personnellement je n'ai pas retrouvé mon engouement dans ce roman, je l'ai lu jusqu'au bout mais contrairement aux autres romans il n'a pas rejoins les étagères.
Commenter  J’apprécie          00
Atonement   24 août 2013
Le voyageur du passé de Paul Halter
Mais à quel moment a débuté "l'histoire" ? Voilà une question délicate. Définir l'origine de toute chose, d'ailleurs, n'a jamais été tâche aisée. Un esprit curieux et pointilleux aurait vite faire de se perdre dans l'infini du temps. D'ailleurs, dans cette affaire, on le verra, l'aspect temporel revêt une importance toute particulière.
Commenter  J’apprécie          40
fdelorme   03 avril 2014
La quatrième porte de Paul Halter
À l’heure actuelle, vous êtes sans conteste le meilleur. Le seul qui, au mépris de notre époque où hélas le mystère et le merveilleux cèdent le pas à la violence et au sexe, le seul qui persiste à écrire des énigmes digne de ce nom. Je dirai même que vous êtes le dernier défenseur de l’authentique roman policier.
Commenter  J’apprécie          30
fdelorme   03 avril 2014
Le diable de Dartmoor de Paul Halter
Vous croyez aux fantômes ? Remarquez, je n’en serais pas surpris : tout le monde, ici, croit aux démons, à Satan, aux sorcières, aux lutins, aux cavaliers sans tête et à je ne sais quoi encore… Oui, ils y croient, et pas seulement ce crétin de Basil ou ce brave George, mais aussi le professeur, le docteur, sans oublier le chef de la police ! Oh ! ils ne l’avouent pas franchement, ils affirment tout simplement qu’il faut rester prudent avec ces choses-là !
Commenter  J’apprécie          20
MissYasaki   17 février 2020
La corde d'argent de Paul Halter
"Dis moi ce qu'il lit, je te dirai ce qui il est". Le Dr Twist avait toujours fait sien cet adage, qui, selon lui, pouvait se révéler judicieux au cours de ses enquêtes. "Connaître la nature profonde des gens est souvent plus utile que la découverte d'un indice tangible", expliquait-il volontiers à son ami. Il avait donc coutume de fouiner dans les bibliothèques des suspects. La vérité était qu'il adorait les livres, et qu'il était pris d'une insatiable curiosité en leur présence, surtout lorsqu'ils étaient anciens ou qu'ils traitaient de ses domaines de prédilection, assez nombreux il faut dire, puisqu'ils couvraient aussi bien la criminologie, les sciences - surtout occultes-, l'histoire, la littérature classique, la géographie, et la liste est loin d'être complète. C'était donc pour lui presque un réflexe de se ruer vers les rayonnages lorsqu'il s'introduisait dans une nouvelle demeure.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   23 novembre 2017
Le Tigre borgne de Paul Halter
Aux épreuves et aux affrontements sanglants avaient succédé les décorations, les honneurs, la réussite, et son cortège de joies diverses. Tous ces brûlants souvenirs venaient régulièrement l’assaillir. L’un d’eux, plus éprouvant, plus marquant, se détachait pourtant des autres… Il aurait réussi à le chasser de ses pensées sans cette silhouette allongée et malingre,au regard perçant, qui venait souvent hanter ses rêves. Elle le suivait partout, où qu’il aille, quoi qu’il fasse, et apparaissait même durant la journée. Alors, il éprouvait une brusque sensation de chaleur et son esprit enfiévré fut envahi par une musique lancinante d’une flûte…
Commenter  J’apprécie          10
MissYasaki   18 février 2020
La corde d'argent de Paul Halter
Vous auriez préféré un bon sol meuble, avec des empreintes bien nettes, plutôt que cet épais tapis de feuilles mortes, muet comme une carpe, n'est ce pas ? Ce n'est pas l'arbre qui cache la forêt, mais la feuille qui cache l'indice !
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   23 novembre 2017
Le Tigre borgne de Paul Halter
Cette petite bosse dans la neige avait quelque chose de pathétique, de beau, et semblait l’appeler… Il s’était alors hâté de déblayer la neige, et son cœur s’était serré à la vue de la malheureuse créature, un petit éléphant en peluche, gris et rabougri, tremblant de froid et sans doute très malheureux de se retrouver seul, abandonné, en cette veille de la fête de la Nativité.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   23 novembre 2017
Le Tigre borgne de Paul Halter
Orphelin, il ne se souvenait que des éducateurs rigides de l’assistance publique. Jamais un mot amical n’avait franchi leurs lèvres. Jamais un sourire n’avait effleuré leurs visages lugubres,si ce n’était pour se moquer de lui. Leurs cœurs étaient aussi froids que la banquise, aussi arides que le Sahara, au point que ces faces de carême avaient fini par lui insuffler leur propre sécheresse.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   23 novembre 2017
Le Tigre borgne de Paul Halter
Ses qualités humaines, ses nombreuses compétences dans différents domaines faisaient qu’on ne l’avait pas oublié en haut lieu. La grande enveloppe brune posée sur son bureau était là pour le lui rappeler. Et puis, il y avait les Indes. Cela faisait deux ans qu’il les avait quittées, mais elles demeuraient toujours présentes dans ses pensées.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Citations humoristiques ...

-Ah ! Dans ce cas, prenez un peu de kouign amann, c'est léger ! - Joli biscuit, drôle de nom. - Kouign veut dire "gâteau", amann, "beurre". C'est une spécialité de Douarnenez. Ce qui était bien, c'était que la recette était incluse dans le nom. Ils proposaient aussi une spécialité plus courante : l'andouille de Guéméné. Les marchands ambulants en vendaient un peu partout à Paris. Sauf devant l'hôtel de Rohan-Guéméné, sur la place Royale : le prince de Guéméné goûtait mal d'entendre sous ses fenêtres les cuisiniers crier "Andouille de Guéméné !" Indice : du chou-fleur

Tout va très bien Madame la Comtesse ! de Francesco Muzzopappa
Au service secret de Marie-Antoinette : L'enquête du Barry de Frédéric Lenormand
Tous tes secrets de Lisa Jewell
Le mystère de Roccapendente de Marco Malvaldi

12 questions
13 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , humour , citations philosophiquesCréer un quiz sur cet auteur