AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.17 /5 (sur 6 notes)

Biographie :

Philippe Nourry est journaliste et écrivain (lauréat du prix Albert-Londre 1970 et de celui de la Fondation « Diario Madrid » 2010).

Il est notamment l'auteur de "Franco, la conquête du pouvoir" (1975), du "Roman de Madrid" (2008) et de "Juan Carlos" (Tallandier, 2011)

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
rkhettaoui   17 novembre 2016
Histoire de l'Espagne de Philippe Nourry
Restent les inventions ou transmissions beaucoup moins contestables dont les Arabes firent effectivement profiter le monde d’alors et que recense Juan Vernet dans un livre qui fait autorité par son érudition et son objectivité. Il recense leurs brillants développements dans les sciences mathématiques, l’algèbre notamment, l’astronomie, la médecine, la pharmacologie, la nautique etc. domaines dont il est difficile de leur contester la maîtrise. Sans oublier la littérature, la poésie surtout, dont ils furent noblement férus, tous talents incontestables dont l’humanité leur est redevable, mais qui n’infirme pas non plus le despotisme dont ils firent aussi preuve en Espagne et ailleurs au nom d’une conception du monde purement théocratique.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   17 novembre 2016
Histoire de l'Espagne de Philippe Nourry
L’Orient ne se fait oublier ni dans les plus beaux monuments Andalousie ni dans les ardeurs, les senteurs de sa terre. La séduction de l’Espagne ne tient-elle pas aussi à ce qu’elle nous apparaît souvent comme un « Orient-proche » doucement apprivoisé, un Orient à la fois exotique et familier ?

Il n’est jusqu’au nombre important de mots d’origine arabe dans le vocabulaire castillan qui ne témoigne d’une influence assez profonde de cette culture orientale. Il en fut de même de certaines habitudes sociales ou politiques qui se prolongèrent jusqu’au XVIIe siècle, comme la coutume pour les femmes de s’asseoir à même le sol en y transportant leurs coussins et même d’y prendre leur repas sans partager la table des hommes. Ou encore, par exemple de ce mot valido sans doute sorti de l’arabe vâli ou wâli qui désignait l’homme sur qui se reposait l’émir pour administrer un territoire, et qui tout naturellement désigna chez les souverains de Castille puis d’Espagne le favori en charge des affaires du royaume.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 novembre 2016
Histoire de l'Espagne de Philippe Nourry
Le savoir grec ou oriental véhiculé par les Arabes ne pouvait guère de ce fait ouvrir d’autres portes. Leur culture fut donc essentiellement une culture de transmission. Joseph Pérez relève ainsi à bon droit que si l’Occident a beaucoup appris des Arabes en reprenant contact, par leur truchement en grande partie, avec les savants et penseurs de l’Antiquité, il est un domaine qui ne pouvait susciter chez les musulmans aucune curiosité : le dialogue humaniste entre les religions.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 novembre 2016
Histoire de l'Espagne de Philippe Nourry
L’essentiel est de faire œuvre objective, c’est-à-dire de tenir compte de tous les aspects de la réalité sans exclure ceux qui pourraient déranger des opinions plus ou moins bien fondées.

L’historien se doit d’être objectif, pas forcément d’être impartial. Il est tenu de ne rien cacher, mais il ne lui est pas interdit de prendre parti à l’occasion et de trouver que telle décision, apparemment justifiée par les circonstances, s’avère désastreuse ou moralement condamnable.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   17 novembre 2016
Histoire de l'Espagne de Philippe Nourry
C’était à eux, les leaders de la classe politique élue, d’assumer désormais leurs pleines responsabilités démocratiques : « Chacun doit bien se rendre compte que le roi ne peut, ni ne doit, être amené à affronter de nouveau, sous son autorité directe, des événements d’une telle gravité. » Autrement dit son rôle constitutionnel ne lui offrirait sans doute plus l’occasion de jouer, une fois encore, les pompiers de service !
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox