AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.73 /5 (sur 48 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Montrouge , le 15/05/1928
Mort(e) à : San Diégo , le 06/10/2009
Biographie :

Raymond Federman est un écrivain et poète franco-américain.

Après la guerre, il se décide à partir aux Etats-Unis où il exercera les métiers les plus divers. Pour survivre, il va jusqu’à s’engager comme volontaire durant la guerre de Corée. Ayant brusquement découvert l’écriture, il entamera une double carrière d’universitaire et de romancier. Grand ami de Beckett, il compte aux Etats-Unis parmi ceux qui ont révolutionné le roman moderne.
Depuis le début, son écriture s’est voulue résolument bilingue. En français, Raymond Federman a notamment dirigé le Cahier de l’Herne sur Beckett.

Source : www.comme-un-roman.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Un retour dans le débarras - Raymond Federman .
Séquence réalisée en 2002 pour l'émission "Mic Mac" sur Arte, à l'occasion de la nouvelle édition de "La Voix dans le débarras" parue aux Impressions Nouvelles et de la publication de "Chut !" aux éditions Leo Scheer Raymond Federman avait accepté de retourner avec Benoît Peeters à Montrouge, dans la maison de son enfance, où toute sa famille fut arrêtée lors de la Rafle du Vel d'Hiv http://www.lesimpressionsnouvelles.com/catalogue/voix-dans-le-debarras/
Podcasts (1)

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Cricri124   12 mars 2017
Coups de pompes de Raymond Federman
Je ne fais aucune distinction entre ce qui m'est vraiment arrivé dans la vie et ce que je me suis imaginé m'être arrivé.
Commenter  J’apprécie          170
cicou45   22 novembre 2013
Les Carcasses de Raymond Federman
"Ce n'est pas la mort qui nous effraie, c'est la peur de la mort."
Commenter  J’apprécie          171
cicou45   11 avril 2015
Future concentration : Edition bilingue français-anglais de Raymond Federman
"Ce n'est

pas

la mort

qui nous effraie

c'est

la peur

de

la mort"



(poème "La peur")
Commenter  J’apprécie          130
MarieElmo   29 janvier 2016
Mon corps en neuf parties (avec quatre suppléments & illustrations) de Raymond Federman
Savez-vous pourquoi les gens ont peur de regarder leurs cicatrices? Et encore plus, peur de les toucher? C'est parce que c'est l'endroit de notre corps où notre âme s'est débattue pour sortir, mais on l'a repoussée dedans et recousu la fente où elle avait essayé de s'échapper.
Commenter  J’apprécie          60
duplau   14 juillet 2016
La Fourrure de ma tante Rachel de Raymond Federman
D'après Nietzsche, il existe beaucoup plus de langages que d'auditeurs. Si bien que l'homme ne fait pour ainsi dire que bavarder dans le vide quand il se répand en confessions et finit par gaspiller ses "vérités", comme le soleil sa lumière. Comme Nietzsche, on peut regretter que le vide n'ait pas d'oreilles. C'est sans doute pour cela que je m'invente des doubles ou des triples, pour que quelqu'un écoute mes histoires.
Commenter  J’apprécie          40
Cadex   07 mars 2011
À la Queue Leu Leu / The Line de Raymond Federman
personne

n’était

en

mesure

de

se

souvenir

du

dernier

soubresaut

de

la

queue

personne

n’était

en

mesure

de

dire



la

queue

menait

mais

de

toute

manière

les

gens

attendaient

leur

tour

calmement

patiemment

il

régnait

une

constante

bonne

humeur

dans

la

queue

à

laquelle

se

joignaient

de

plus

en

plus

de

gens
Commenter  J’apprécie          40
MarieElmo   29 janvier 2016
Mon corps en neuf parties (avec quatre suppléments & illustrations) de Raymond Federman
Ah s'il m'a fait souffrir mon nez depuis le moment sublime et mystérieux dans le ventre de ma mère quand il a été dessiné par sa respiration.

Ah si on l'a insulté mon nez. S'il en a pris des coups dans le nez mon nez, des coups directs et des coups indirects.

Tout le monde me dit que mon nez est de travers. Qu'il est tordu. Moi quand je regarde mon nez dans le miroir je le vois tout droit. Bon j'admets qu'il est grand mon nez, mais ça c'est inévitable. C'est historique. Même ma mère n'y pouvait rien. C'était pré-déterminé par des siècles et des siècles d'insultes, de souffrances et d'humiliations, que ma race a dû se prendre dans le nez. Un nez Juif, c'est une tragédie.

Il se peut cependant que mon nez est grand et tordu comme ça afin de protéger le reste de mon corps. C'est lui mon nez qui souffre pour moi. C'est lui qui prend tout dans le nez. Mais lui mon nez eh bien il s'en fout qu'on l'insulte en l'appelant toutes sortes de noms dérogatoires comme Pif ou Blair ou Piment ou Tarin ou Tarbouif ou Bourrin ou Schnaze ou même Pifomètre. Ou tout ce qu'on veut.

Mon nez il est costaud, he can take it. Mon nez, pour moi, c'est un monument topologique à la mémoire de ceux qui sont morts à cause de leur nez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
brigetoun   10 février 2012
Chut : Histoire d'une enfance de Raymond Federman
Peut-être que le foetus recroquevillé dans ce placard aurait dû y rester à palpiter dans le noir pour toujours afin de contourner la mortalité. Et pourtant, il fallait que ce foetus émerge de son berceau-tombeau, sinon il n'aurait jamais appris l'énergie qui vient du désespoir et l'ingénuité qu'engendre la nécessité.

Commenter  J’apprécie          30
brigetoun   10 février 2012
Chut : Histoire d'une enfance de Raymond Federman
J'aimerais pouvoir en dire plus sur mes soeurs, mais c'est tout ce qui me reste d'elles. Cette photo, et ce jour qui nous a tellement marqués.
Commenter  J’apprécie          30
brigetoun   10 février 2012
Chut : Histoire d'une enfance de Raymond Federman
Eh bien moi je leur dirai, vous vous gourez, c'est de la fiction pure que je vous raconte, parce que toute mon enfance, je l'ai complètement oubliée. Elle a été bloquée en moi. Donc tout ce que je vous dis, c'est inventé, c'est de la reconstruction. Et puisque tout ce qui s'écrit est fictif, comme l'a dit Mallarmé, ce que je suis en train d'écrire, c'est de la fiction.
Commenter  J’apprécie          20
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Raymond Federman (48)Voir plus


Quiz Voir plus

Mon oncle d'Amérique

C'est paradoxal, mon oncle est un chasseur solitaire ...

Francis Scott Fitzgerald
Carson Mc Cullers

13 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature américaine , roman , culture littéraire , écrivain , MandragoresCréer un quiz sur cet auteur
.. ..