AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.98/5 (sur 466 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 28/08/1956
Biographie :

Benoît Peeters est un écrivain, un scénariste et un critique français.

Après une licence de philosophie à la Sorbonne (Université de Paris I), il a préparé le diplôme de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) sous la direction de Roland Barthes. Il est titulaire d’une habilitation à diriger des recherches.

Il est l’un des meilleurs connaisseurs de l’œuvre de Hergé. Il est l’auteur du Monde d’Hergé, ouvrage de référence sur l’univers du père de Tintin, de Hergé, fils de Tintin, une biographie d’une grande densité, ainsi que de Lire Tintin, Les Bijoux ravis, une lecture minutieuse de l’album Les Bijoux de la Castafiore.

De son style comme scénariste de bande dessinée, il faut retenir une originalité et une capacité à renouveler son art d’un album à l’autre. C’est précisément ce qui a fait le succès de la série dont il est l’auteur (avec son ami le dessinateur François Schuiten), les Cités obscures.

Théoricien et critique, il est l’auteur de nombreux essais sur la bande dessinée, le scénario, le storyboard et l'écriture en collaboration, mais aussi sur Paul Valéry‚ Alfred Hitchcock, Töpffer, Nadar et Victor Horta.

Il a réalisé de nombreux documentaires, dont la série Comix pour Arte et l’INA, plusieurs courts métrages, un moyen métrage (L’Affaire Desombres) et un long métrage, Le Dernier Plan.

Conseiller éditorial chez Casterman, il est aussi le directeur d'une maison d'édition indépendante Les Impressions Nouvelles.

Essayiste, biographe de Jacques Derrida, Paul Valéry, Sándor Ferenczi et Hergé, il est aussi le scénariste de la célèbre série de bande dessinée Les Cités obscures.

François Schuiten et le Français Benoît Peeters ont été les premiers Européens à recevoir le Grand Prix Manga, pour leur saga « Les Cités obscures». Ils ont reçu le prix à Tokio le 12 février 2013.

Il est père de deux fils, Archibald et Vladimir. Il partage aujourd’hui son temps entre Bruxelles et Paris.
Egalement passionné de cuisine, il publie en 2018 avec Aurélia Aurita "comme un chef".
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Benoît Peeters   (110)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (108) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

FESTIVAL DES UTOPIALES 2023 Rencontre avec Benoît Peeters & François Schuiten Depuis 40 ans, ce duo de choc, auteur et dessinateur, écume la science-fiction, nos librairies et nos bibliothèques. Expérimentateurs depuis toujours, ils passent d'un renouvellement à un autre dans une esthétique architecturale aussi post-moderne que citadine. Déambulation dans leurs villes aux futurs antérieurs. Moderateur : Olivier Cotte

Podcasts (4) Voir tous


Citations et extraits (82) Voir plus Ajouter une citation
« Si je vous disais que dans Tintin j’ai mis toute ma vie » me disait Hergé quelques semaines avant sa mort. Il ne s’agissait pas d’une simple formule. Les aventures de Tintin peuvent-être lues comme une autobiographie indirecte, ou plus exactement comme une sorte de journal à travers lequel se donnent à lire tous les évènements, publics ou privés qui marquèrent Georges Remi, dit Hergé. Mais dans ce singulier roman de formation, c’est surtout le personnage qui a construit son auteur. »
Commenter  J’apprécie          220
Les raisons de critiquer Bruxelles sont nombreuses, connues, presque trop évidentes. Mais les raisons de l'aimer sont bien réelles, même si elles sont plus discrètes. Au premier sentiment de chaos se substitue
un charme bien réel: invisible pour celui qui traverse rapidement la ville, il devient évident pour celui qui l'habite.
Bruxelles est une ville verte, sans doute l'une des plus vertes d'Europe, avec le bois de la Cambre et la forêt de Soignes, de nombreux parcs, mais surtout d'innombrables jardins dissimulés à l'intérieur des îlots. Vivante, créative, réellement internationale, Bruxelles reste plus abordable que des capitales européennes. Un peu comme Berlin, elle attire aujourd'hui des artistes et des jeunes venus d'un peu partout. Aimer Bruxelles, c'est l'aimer avec ses ombres et ses fantômes, ses cicatrices et son chaos. L'aimer dans ses imperfections, parce qu'elle n'est pas intimidante. Parce qu'il faut chaque jour l'inventer.
Commenter  J’apprécie          00
Plat ineffable : une terrine d’artichauts, de carottes, de haricots verts et de truffes, tenus entre eux par une mince coulée de mousseline de foie gras et accompagnée d’un hachis de tomates à l’estragon.
Commenter  J’apprécie          180
Voitures-cocons (Porte12)
En voulant reprendre manuellement la conduite, ils n'ont réussi qu'à enclencher le système de sécurité. Toutes les fonctions du véhicule se sont bloquées, à commencer par le chauffage. Frigorifiés, Arnold et Gilda ont dû attendre plus de deux heures avant qu'on vienne les secourir. Ce n'est que le lendemain qu'ils ont pu rejoindre le château de Troussalay, pour un week-end bien écourté.
Le couple, furieux, était prêt à demander le remboursement du véhicule. Mais selon le constructeur de la voiture-cocon, l'erreur serait en réalité humaine : Arnold aurait indiqué "Trou Salé" et non "Trousssalay" au programmeur de conduite. "L'orthographe et lui, ça a toujours fait deux", a reconnu sa compagne. Mais le plus étonnant est que, tout au charme du voyage, Gilda et Arnold ne se soient jamais aperçus de leur erreur. "Une preuve supplémentaire du confort de ce véhicule", souligne Étienne Parizet. "À se demander s'ils avaient réellement besoin d'une chambre d'hôtel !"
Commenter  J’apprécie          150
Bruxelles-sur-Senne (Porte 1)
L'année 2030 est décidément pour Bruxelles celle de tous les changements. Tandis que le travail de pétrification se poursuit à vive allure et que les protestations se font de moins en moins nombreuses, une nouvelle opération de grande ampleur vient d'être lancée : la mise sous eau de plusieurs quartiers.
Lors de la cérémonie d'inauguration de la première rue, Mme Mary-Lou Delafosse, Ministre des Cinq Communes et du Tourisme bruxellois, n'a pu cacher sa fierté.
"Venise et Bruges n'ont qu'à bien se tenir. Car voici que Bruxelles devient à son tour une ville d'eau. Il y a cent cinquante ans, Bruxelles avait fait disparaître sa rivière, la Senne, en la transformant en égout. Aujourd'hui, notre Cité se réconcilie avec son histoire. Grâce à la pétrification, les maisons sont devenues étanches. Nous avons voulu prolonger cette idée en lui donnant sa véritable dimension..."

Bruxelles pétrifiée - Un bicentenaire d'eau et de pierre
Commenter  J’apprécie          130
Les nombreux médias qui se sont développés après la bande dessinée – de la photographie à internet, en passant par le cinéma et la télévision - ne lui ont rien ôté de sa pertinence. De réalisation légère, de fabrication peu coûteuse, elle a encore de beaux jours devant elle.
Commenter  J’apprécie          130
Davantage d'albums de Blake et Mortimer sont parus après la mort d'Edgar P. Jacobs que de son vivant. Les aventures de Tintin sont les seules à faire exception, malgré les souhaits des passionnés.
Commenter  J’apprécie          130
Parlez pas de malheur !! Vous voyez le tableau si certains Français se mettaient à voter pour le candidat qu'ils détestent !?
(p. 9)
Commenter  J’apprécie          121
Certes, en ces premiers temps de la série, demeurent quelques traces de primitivité. La bande dessinée n'a pas dix ans et ses codes sont loin d'être tous établis. Mais ce n'est pas le moindre charme de ces pages que de nous montrer Mc Cay apprenant à se passer de ces béquilles que sont les commentaires disposés sous les images. Après vingt épisodes de Little Nemo, le dessinateur se rend compte de leur caractère superflu : ce qui peut être vu excède si largement ce qui se donne à lire que toute légende est inutile. Quelques semaines durant, il relègue le commentaire dans le bandeau-titre, puis il décide de s'en dispenser complètement.
En moins de six mois, au début de ce siècle, Winsor Mc Cay a donc franchi le pas qu'un Edgar Jacobs ne pourra se résoudre à faire en plus de trente ans de carrière : assumer dans toute sa force la nouveauté de l'art qu'il pratique.

Lisible, visible
Commenter  J’apprécie          100
Funnies. Bandes dessinées comiques américaines du début du XXe siècle, comme The Katzenjammer Kids (Pim Pam Poum) de Rudolph Dirks. Les funnies sont à la bande dessinée ce que le burlesque est au cinéma.
Commenter  J’apprécie          110

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Benoît Peeters Voir plus

Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1544 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..