AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.7/5 (sur 161 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1974
Biographie :

Originaire de Saint-Amand-Montrond dans le Cher.

Enseignant de français et latin au collège de la Vallée-Violette de Joué-les-Tours en Indre-et-Loire au début du XXIe siècle.

Aux éditions Gallimard Jeunesse, collection Folio Junior Richard Normandon a publié quatre ouvrages  de la série "La Conspiration des dieux" (2009-2013).
.

Ajouter des informations
Bibliographie de Richard Normandon   (12)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Il court vers la nuit.
Ses jambes tremblent et trébuchent sur le chemin de pierre. Ses pieds se prennent dans les trous d’ombre. Il a peur.
Dans son dos, la lumière grandit encore. Il sait qu’elle ne le lâchera pas, qu’elle est sans pitié, et il allonge le pas vers la falaise. Au-delà, il n’y a que le vide et la nuit.
Elle est tout près, déjà. Il l’entend vibrer, s’étendre, gagner du terrain. C’est la haine qui le poursuit. Bientôt, elle l’aura rattrapé, et courir ne servira plus à rien. 
Commenter  J’apprécie          360
Hermès s'assit sur un rocher. Il attendrait dehors l'arrivé d'Athéna, et il partirait lui aussi. Il lui restait à tenir la promesse qu'il avait faite au chef du village africain, et, même si personne ne s'en souciait, il rapporterait à Athènes les cendres de Dédale. Le reste ne le concernait plus.
Il se baissa pour délacer ses sandales et poussa une exclamation de surprise : Eros avait laissé, par terre, son arc et son carquois.
Commenter  J’apprécie          270
Un orage de chaleur grondait au nord de l'Afrique.
Il passa au milieu des nuages, évitant de peu les éclairs qui fusaient autour de lui, redoublant d'efforts quand les vents se mirent à tourbillonner : jamais il n'avait volé aussi vite, et ses ailes battaient si fort qu'elles faisaient chauffer le cuir de ses sandales.
Commenter  J’apprécie          180
Un crépitement parcourut la nuque d'Hermès: la mort de
Dédale ressemblait de moins en moins à un accident. L'avait-on poursuivi pour le jeter dans le vide, à l'autre bout de la place?
Commenter  J’apprécie          180
Hadès ne s'était pas trompé quand il avait confié à Hermes la porte de son royaume, après l'avoir longuement dressé à ne laissait passer aucun autre vivant que son maître. Seuls les morts pouvaient franchir cette dernière frontière, c'était la loi - et le gardien était si féroce, si intraitable, que les dieux eux-mêmes ne s'y risquaient pas.
Commenter  J’apprécie          110
En haut de l'Eryx, le temple de l'Aphrodite était un ravissement. Sur le fronton et les colonnes du péristyles, des incrustations de nacre brillaient au soleil et jetaient des lueurs roses sur les massifs de myrtes sauvages.
Commenter  J’apprécie          100
Sur les ailes de la Chimère, des écailles, des plumes soyeuses et des poils blancs s'entremêlaient comme une tapisserie rare. Son regard était d'une douceur infinie- un iris de velours et d'eau profonde.
Commenter  J’apprécie          70
Quand il se posa au pied de l'Eryx, vers midi, Hermès sut tout de suite qu'il avait bien fait de venir en Sicile. A sa dernière visite encore, la montagne étroite s'effritait par endroits, et sa sœur Aphrodite se désespérait de la voir un jour s'écrouler totalement. A présent, elle était couverte, sur toute sa hauteur, de fortifications solides, harmonieusement intégrées à la pierre, et dont les reflets fauves traçaient sur ses flancs de belles zébrures : qui d'autre que Dédale aurait pu la consolider avec une telle élégance ?
Commenter  J’apprécie          30
Après des semaines de marche, la solitude était devenue comme une seconde peau. Même son ombre le dérangeait, cette vieille compagne qui le devançait encore et semblait le narguer. Il s'amusa à courir pour la dépasser, accélérant par à-coups, changeant de rythme et de direction dans l'espoir de la tromper, et il renonça dans un éclat de rire.
- Un jour, s'exclama-t-il en reprenant son souffle, j'inventerai une ruse pour te rattraper, et j'arriverai avant toi ! (p. 12)
Commenter  J’apprécie          30
La citation est (Mais que ce passe-t-il ici, sacrevent ? fit un vois dans la caverne). Je me suis dit qui sa pourrais bien être et aussi qu'est ce que la personne fait ici, donc au final cette citation ma surpris.

Emeric.T.5°2.
Commenter  J’apprécie          10

CONVERSATIONS et QUESTIONS sur Richard Normandon Voir plus
Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Richard Normandon (222)Voir plus

Quiz Voir plus

Vendredi ou La Vie sauvage, Michel Tournier

L'aventure de Robinson et Vendredi se déroule:

Au XVIe siècle
Au XVIIIe siècle
Au XIXe siècle

20 questions
3384 lecteurs ont répondu
Thème : Vendredi ou La Vie sauvage de Michel TournierCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}