AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.73 /5 (sur 145 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Saïdeh Pakravan, écrivaine franco-américaine de fiction et poète, est née en Iran. Ayant grandi dans un milieu francophone, elle s'installe à Paris, participant, après la révolution iranienne de 1979, à un mouvement de libération de l'Iran.
Publiée dans de nombreuses revues littéraires et anthologies, lauréate de prix littéraires dont le prix Fitzgerald, Saïdeh Pakravan est également essayiste et critique de film.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Saïdeh Pakravan était présente à la Foire du livre de Brive. Elle évoque sa rencontre avec les lecteurs. En savoir plus sur « La Trêve » : http://bit.ly/2fvJIdX Née en Iran, franco-américaine, Saïdeh Pakravan est auteur de fiction, poète, essayiste et critique de film. Depuis plus de trente ans, elle partage sa vie entre Paris et Washington. de cet écrivain monde est né Azadi, qui l?a enfin révélé au public français en 2015 et a été couronné par le prix de la Closerie des Lilas et le prix Marie-Claire. La Trêve est le deuxième roman de Saïdeh Pakravan à paraître en France et chez Belfond.
+ Lire la suite
Citations et extraits (60) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24   21 août 2016
La trêve de Saïdeh Pakravan
Le sentiment amoureux est une chose étrange. Une fois disparu, on est incapable de dire pourquoi il a surgi. (p.19)
Commenter  J’apprécie          270
bilodoh   01 juillet 2015
Azadi de Saïdeh Pakravan
Disons que la plupart des gens regrettent le passé, quel qu’il ait été. Ce que nous regrettons, ce n’est pas le passé mais ce que nous étions dans le passé. Nous étions jeunes, nous avions la vie devant nous, pas écoulée aux trois-quarts.



(p.133)
Commenter  J’apprécie          220
fanfanouche24   24 août 2016
La trêve de Saïdeh Pakravan
Certains gardiens (de prison) trouvaient incroyable qu'un type, depuis aussi longtemps dans le métier parvienne à garder confiance dans la nature humaine en espérant toujours le meilleur. C'était pourtant le cas de Robie et si tout le monde l'aimait bien, c'était probablement à cause de cet incorrigible optimisme. (p. 130)
Commenter  J’apprécie          200
bilodoh   29 juin 2015
Azadi de Saïdeh Pakravan
Vaut-il mieux supporter une vie difficile sous un régime que l’on méprise et rester dans son propre pays ou bien partir et passer le reste de sa vie à en garder la nostalgie et comparer sans fin le neuf avec le vieux, trouvant toujours le neuf en deçà de ses attentes ?

(p.111)

Commenter  J’apprécie          200
fanfanouche24   21 août 2016
La trêve de Saïdeh Pakravan
Tous les deux vivaient un moment inédit, quelque chose qui ne leur etait jamais arrive auparavant .Une attirance , une sorte de faim d'être ensemble, encore et encore, de se prendre dans les bras, de s' aimer, de se noyer dans l'autre, et pourtant d'en ressortir plus vivant qu'au premier jour de la Création, avec la sensation que le monde leur appartenait. (p.61)



ose
Commenter  J’apprécie          180
Moan   28 janvier 2015
Azadi de Saïdeh Pakravan
Nous vivons dans une société où existent trop d'impossibilités. Comme tout le monde ici, nous ne disons pas ce que nous pensons et osons parfois à peine penser, de peur des conséquences, de représailles, de châtiment. Nous transposons dans notre vie privée les habitudes que nous avons prises dans notre vie publique. Je me sens étouffer de ne jamais pouvoir exprimer ce qui est dans mon coeur. Je suis oppressée par toutes ces années à toujours faire attention, à toujours essayer de sentir les limites de ce que je peux dire ou être. Nous nous comportons tous comme ça, ça fait partie de ce que nous sommes devenus.
Commenter  J’apprécie          170
bilodoh   02 juillet 2015
Azadi de Saïdeh Pakravan
Le fait est que malgré tous ces règlements absurdes, tout le monde fait des choses que nous ne sommes pas supposés faire et tout va bien, il ne se passe rien. Et puis tout d’un coup quelque chose arrive et ça ne va plus bien, et nous devons payer le prix pour cette liberté dérisoire que nous pensions pouvoir nous accorder.



(p.169)
Commenter  J’apprécie          160
fanfanouche24   22 août 2016
La trêve de Saïdeh Pakravan
Non, personne ne lui avait donné, comme elle, le désir de mourir en même temps que celui de vivre par dessus tout. (p.75)
Commenter  J’apprécie          160
nadejda   24 janvier 2015
Azadi de Saïdeh Pakravan
A la minute où j'ai entendu des pas derrière moi, j'ai attrapé une serviette pour cacher mon maillot mais c'était seulement Kian, tout juste sorti de la piscine et trempé, qui s'est secoué sur moi, me faisant crier. Je déteste le fait que même quand nous sommes en train de nous amuser, il y ait toujours cette peur diffuse de quelque chose qui peut arriver, des officiels faisant irruption et nous attrapant en train de faire ce que nous ne considérons pas comme mal mais eux, si, puisque pour eux, tout est mal. Nous nous sentons toujours coupable, nous avons le sentiment que nous commettons des péchés impardonnables... p 169
Commenter  J’apprécie          130
litolff   28 janvier 2015
Azadi de Saïdeh Pakravan
Avant mon arrestation, j'étais une jeune femme de vingt-deux ans qui devait bientôt terminer ses études, se marier. J'aimais la vie, mes amis, Kian. J'avais aussi découvert l'action politique et nourrissais l'espoir que le régime deviendrait raisonnable et l'Iran, un pays civilisé. Mais à présent ? Que suis-je à présent ?
Commenter  J’apprécie          100
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Saïdeh Pakravan (165)Voir plus


Quiz Voir plus

La Bible: le Nouveau Testament

Combien y a-t-il d'évangiles dans le Nouveau Testament?

1
2
3
4

10 questions
14 lecteurs ont répondu
Thèmes : religion , christianisme , bibleCréer un quiz sur cet auteur