AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.81 /5 (sur 80 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 22/03/1985
Biographie :

Slimane-Baptiste Berhoun est un réalisateur, scénariste, écrivain et acteur français.

Après un bac S, il intègre l'école d'audiovisuel de Boulogne où il apprend les techniques de base de la caméra et de la lumière. Il y rencontre François Descraques et participe en tant que scénariste ou cadreur à ses courts-métrages.

Il intègre en 2008 le collectif "Frenchnerd" où il participe à de nombreux projets et créé lui-même des web-séries.

C'est surtout grâce son apparition dans la web-série de François Descraques "Le Visiteur du Futur" (2009) que Slimane-Baptiste commence à se faire connaître. Il interprète entre autres le Docteur Henry Castafolte et a écrit à partir de 2014 la suite de la série dans le roman "La Meute".

À la suite de ce succès et voyant qu'il est possible de réaliser une web-série assez rapidement il décide de créer "J'ai jamais su dire non" (2010-2011), ou il joue Tom, le personnage principal.

Il est le créateur de plusieurs web-séries que ce soit avec le collectif Frenchnerd ou avec l'entreprise Brainsonic, dont "Scred TV" (2009), "Les Opérateurs" (2012), "La Théorie des balls" (2015) et "Le Secret des balls" (2016).

En 2012, à l'occasion du tournage des "Opérateurs", il rencontre la comédienne Sabine Perraud qu'il épousera en 2015.

Également présentateur de la série "Big Bug Hunter" (2012-2013), puis "Big Bang Hunter" (2015) sur Nolife, il occupe occasionnellement d'autres fonctions comme directeur de la photographie ou encore cadreur.

Twitter : https://twitter.com/slim_berhoun?lang=fr
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Les Yeux de Slimane-Baptiste Berhoun Tout en haut du Plateau, le vent pouvait rendre fou. On avait choisi d'y construire un asile. L'Orme : une grande bâtisse lugubre, battue par les vents et la neige. Même les bombardements de 44 n'avaient pu en venir à bout. À croire qu'il échappait à toute influence humaine. Et des morts étranges, violentes, il y en avait toujours eu et il y en aurait encore, là-haut. D'ordinaire, personne ne venait s'en mêler. Ni la gendarmerie du Village, ni les réducteurs de tête de Paris. Si on avait écouté les fous enfermés derrière les murs de l'Orme, on y aurait peut-être vu l'oeuvre d'un monstre. Mais les fous, ça ne s'écoute pas, ça se traite. Ce que le psycho-chirurgien à la tête des affaires médicales de l'établissement sait faire d'une main de fer. À l'abri des regards. À condition de parvenir à se débarrasser définitivement de cette trop curieuse disciple de Lacan venue fouiner dans les dossiers de ses malades. Précommandez Les Yeux par ici http://bit.ly/2snmnqd Retrouvez Slimane-Baptiste Berhoun sur : Facebook http://bit.ly/2stq60w Twitter http://bit.ly/2stEnKI Retrouvez Bragelonne sur : Facebook http://bit.ly/2rRh6C1 Twitter http://bit.ly/2stWrEA
+ Lire la suite

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Saiwhisper   07 décembre 2018
Les yeux de Slimane-Baptiste Berhoun
- Ton espoir est ridicule.

- Pas plus que tes certitudes.
Commenter  J’apprécie          120
Christels   29 avril 2019
Les yeux de Slimane-Baptiste Berhoun
La pharmacie était un bien grand mot.

Enfin, ce n'était pas tant du mot qu'il était question, mais plutôt du lieu. Le mot, lui, n'avait pas à rougir. Certes il y avait plus long, mais il y avait aussi beaucoup plus court.

Court, par exemple, était plus court.
Commenter  J’apprécie          30
Lheureduthriller   11 octobre 2018
Les yeux de Slimane-Baptiste Berhoun
Certes, il avait le titre de pharmacien, mais dans les faits, tout le monde savait qu'il ne faisait que distribuer les traitements prescrits par Valmont. Il n'était ni plus ni moins qu'un garçon de café, à ceci près qu'il ne distribuait pas de boissons, mais des pilules. Et ce n'était pas le client qui choisissait ce qu'il allait consommer. Et aussi qu'il n'y avait jamais de pourboire. Gaultier songea que, tout compte fait, l'analogie était mal choisie.
Commenter  J’apprécie          20
JoyeuxDrille   04 août 2017
Les yeux de Slimane-Baptiste Berhoun
Je déteste les postures intellectuelles toutes faites. Les dogmes religieux ou moraux ne sont que des excuses pour nous exempter de mener une véritable réflexion personnelle. L'argument "parce que c'est comme ça" n'est que le terrier de l'imbécile, acculé par son impuissance, incapable de penser par lui-même ; le refuge du paresseux, et cette paresse m'insupporte.
Commenter  J’apprécie          20
amynagata   16 août 2018
Les yeux de Slimane-Baptiste Berhoun
Un homme obèse se mit à hurler. Au-dessus de lui, un autre était monté sur la table et urinait dans son assiette. D'un hochement de tête, Saint-Juste envoya Bouvier les maîtriser. L'infirmier arriva juste à temps pour subtiliser l'assiette des mains de Grimaud, toujours à l'affût d'une nouvelle expérience culinaire.
Commenter  J’apprécie          20
RocketBabyDolls   12 juin 2019
Les yeux de Slimane-Baptiste Berhoun
Pourtant, comme disait Valmont, "un malade, ça n'a pas d'âge. Ça a une maladie".
Commenter  J’apprécie          30
Christels   05 mai 2019
Les yeux de Slimane-Baptiste Berhoun
Dans cet enchevêtrement de perspectives, l'existence et le néant se confondaient. La logique n'était qu'un angle de vue sur la folie. La mort, une perspective de la vie.
Commenter  J’apprécie          20
MiMiiLiE   13 juin 2019
La Meute - Le Visiteur du Futur - Intégrale de Slimane-Baptiste Berhoun
Le Visiteur sentit que la conversation risquait encore de lui échapper. Il allait dire une connerie et se faire fumer, ile voyant venir.

_ Est-ce qu'on parle de poil ? demanda-t-il prudemment.

_ Pas que. Des trucs à l'intérieur du ventre aussi, comme des papillons...



La jeune femme le regardait intensément. L'éclat de ses yeux, les délicates mèches de sa chevelure, ses lèvres finement ourlées...Renard réalisa soudain que Belette était belle!

Cette révélation lui fit l'effet d'une bombe.

Le voile de l'habitude venait de se fissurer, il la regardait à présent comme on découvre une nouvelle venue. Une femme.

Son cœur s'accéléra. Il déglutit avec peine et tenta une réponse :

_ Bah pour les papillons, faudrait que t'aies mangé des chenilles pour que...



Elle lui plaqua l'index sur la bouche.

Au contact de ce doigt sur ses lèvres, une nouvelle sensation irradia le corps du jeune homme.

Ça y était.

Lui aussi sentait les papillons à présent.

C'est un truc qui se transmet par les doigts, il faut prévenir les autres de se laver les mains! songea-t-il confusément.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ganistor   10 août 2018
Les yeux de Slimane-Baptiste Berhoun
La nuit était tombée sur l'Orme. Dense, oppressante. Le maigre quartier de lune qui perçait à travers les nuages éclairait les couloirs d'une lumière bleutée si légère que Lucie distinguait à peine où elle mettait les pieds. Elle avait ôté ses chaussures et avançait dans le silence. Engloutis par l'obscurité, les couloirs semblaient s'être allongés à l'infini. Un bruit la fit stopper et tendre l'oreille.

Une chouette ululait dans le lointain.

Elle reprit sa marche, guettant chaque recoin, chaque puits de ténèbres.

La nuit, tout devenait possible. L'obscurité semblait capable de donner corps aux pensées les plus folles, les plus angoissantes.

Et si un monstre hantait réellement cet hôpital maudit? Une bête maléfique, tout droit sortie des enfers pour terroriser les âmes tourmentées prisonnières du bâtiment?

Cette idée ne lui ressemblait pas. Elle n'avait rien de logique, rien de rationnel. Cette idée, c'était la nuit qui la soufflait.

Satanée nuit !
Commenter  J’apprécie          00
amynagata   16 août 2018
Les yeux de Slimane-Baptiste Berhoun
Les blocs opératoires jouxtaient les salles d'hydrothérapie, d'électrothérapie et, assez logiquement, la morgue.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Slimane-Baptiste Berhoun (167)Voir plus


Quiz Voir plus

Ennio Morricone

Pour une poignée de dollars, Le Bon, la Brute et le Truand, il était une fois la Révolution... Comment se nomme le réalisateur de ces films, complice d'Ennio Morricone?

Francis Ford Coppola
Sergio Leone
Martin Scorcese

8 questions
21 lecteurs ont répondu
Thèmes : films , filmographie , cinema , compositeur , bande originale , adapté au cinéma , littérature , polar noir , romans policiers et polars , Musique de filmCréer un quiz sur cet auteur

.. ..