AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.65 /5 (sur 3526 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Édimbourg, Écosse , le 16/01/1946
Biographie :

Graham Masterton est un écrivain écossais.

Il est l'un des auteurs d'horreur les plus renommés et populaires au monde.

À 17 ans il commence sa carrière de journaliste. Il est rédacteur en chef adjoint du magazine pour adulte "Mayfair" (1967-1970), où il a encouragé William Burroughs à rédiger une série d’articles scientifiques et philosophiques qui ont fourni la matière de "Les Garçons sauvages : un livre des morts" ("The Wild Boys: A Book of the Dead", 1971). Puis, il est rédacteur de l'édition britannique de "Penthouse" (1971-1974).

Il a écrit des manuels sur la sexualité dont le premier, "Acts of Love" (1971), est publié sous le pseudonyme de Jan Berghoff. "Comment être un amant parfait" ("How To Drive Your Man Wild In Bed", 1976) a été vendu à près de trois millions d'exemplaires.

En 1976, Masterton a fait des débuts fracassants dans le roman d’épouvante avec son premier roman "Manitou", écrit en seulement une semaine. Best-seller immédiat, il fut adapté au cinéma avec Tony Curtis dans le rôle principal en 1978 et a connu plusieurs suites.

En 1976, il épouse une polonaise, agent littéraire, Wiescka. Ensemble, ils ont eu trois fils.

Masterton a publié plus de trente-cinq romans d’épouvante. Par ailleurs, il a à son actif plus de cent romans de genres très divers - allant du thriller au roman-catastrophe, en passant par la saga historique - et quatre recueils de nouvelles. Il a également écrit des livres d’épouvante pour la jeunesse et une série à succès pour jeunes adultes.

Plusieurs de ses œuvres ont recueilli des critiques élogieuses, récoltant au passage un Edgar Award par les Mystery Writers of America et une médaille d'argent par West Coast Review of Books for Mirror.

Il est également le seul gagnant non-français du prestigieux Prix Julia-Verlanger en 1988 pour sa relecture du "Portrait de Dorian Gray" ("Le Portrait du mal"/"Picture of Evil", 1985). Masterton a aussi été le rédacteur en chef de "Scare soins", une anthologie de l'horreur publiées à l'intention des enfants maltraités en Europe et aux États-Unis.

Depuis le décès de sa femme à l’âge de 65 ans, en 2011, Masterton vit à Surrey, en Angleterre.

site officiel : http://www.grahammasterton.co.uk/
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Graham Masterton   (75)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Extrait du Grand entretien avec Graham Masterton aux Imaginales 2019.


Citations et extraits (1196) Voir plus Ajouter une citation
LanaTurner   19 avril 2017
Rituel de chair de Graham Masterton
« Quand je connaîtrai l’amour… ce sera pour toujours… ou je ne connaîtrai jamais l’amour… »
Commenter  J’apprécie          417
Eric76   29 mai 2016
Le portrait du mal de Graham Masterton
Meissner et Jung ont travaillé ensemble durant plusieurs années, et ils ont échangé une correspondance très importante. Finalement, en 1933, ils en sont arrivés à la conclusion qu'il y avait des preuves évidentes, sinon indiscutables, que des personnes et des lieux créés dans des romans et des tableaux, si les lecteurs ou les spectateurs croyaient en eux avec une conviction suffisante, pouvaient effectivement se manifester dans le monde réel. Ils pouvaient revêtir une forme physique... certaine fois, ils avaient seulement l'aspect de fantômes, mais d'autres fois, ils étaient tout à fait matériels (Il sourit pour lui-même.)

C'est exactement comme si Peter Pan demandait qu'il y ait suffisamment d'enfants qui croient aux fées pour que Clochette reste en vie.
Commenter  J’apprécie          340
Yggdrasila   11 septembre 2014
Magie indienne de Graham Masterton
- Quelle est la capitale du Chili ? avait-il demandé un jour à Ricky Herman.

Mark Foley avait vivement levé la main et dit:

- Je sais ! Con Carne !
Commenter  J’apprécie          355
Eric76   26 mai 2016
Le portrait du mal de Graham Masterton
" Maman, il y a tellement de mal dans le monde, et les gens passent à côté sans le voir comme s'il était invisible. " Il a dit que son accident lui avait donné des lunettes spéciales, si vous comprenez ce que je veux dire. Avant l'accident, il pouvait s'asseoir dans une pièce et celle-ci semblait remplie d'amis. Mais après l'accident, il pouvait voir qu'il y avait également des démons dans la pièce, et des gens habités par le mal, et des esprits tellement lubriques qu'il refusait de les décrire à quiconque. Et pourtant tous ses amis étaient tranquillement assis, comme s'ils ne voyaient rien du tout.
Commenter  J’apprécie          330
LanaTurner   17 avril 2017
Rituel de chair de Graham Masterton
"Pourquoi serait-ce si différent de la chair humaine ? Surtout quand on pense que ces bœufs, ces moutons et ces porcs que vous mangez – vous n’êtes pas juif, n’est-ce pas ? – sont tous assassinés , pour ainsi dire. Aucun d’entre eux ne se porterait volontaire pour être mangé, si on lui donnait le choix. Alors que les êtres humains qui sont mangés ici le sont parce qu’ils veulent l’être, de leur propre volonté. N’est-ce pas bien plus moral ?"
Commenter  J’apprécie          321
Verdorie   18 octobre 2015
Manitou de Graham Masterton
À mon avis, c’était la même personne qui essayait d’entrer en contact avec les deux femmes, qui essayait de leur communiquer la peur sans nom qui l’étreignait. Je supposai qu’il s’agissait sans doute d’une femme, mais on ne peut jamais être sûr de rien avec les esprits. Ils sont censés être plus ou moins asexués, et je suppose que ce doit être plutôt difficile de vouloir faire l’amour à une délicieuse revenante avec rien de plus substantiel qu’un pénis ectoplasmique.
Commenter  J’apprécie          3120
Yggdrasila   17 septembre 2014
Magie indienne de Graham Masterton
Vous savez ce que je prenais au petit déjeuner, il y a seulement six semaines de cela ? Deux sandwiches au beurre de cacahuète et à la gelée, avec du bacon bien croquant et des frites.

- C'est ce qui a tué Elvis, fit remarquer Jim.

- Oh, bien sûr, je le sais. Mais je ne faisais pas d'excès. Avec, je mangeais une tomate et une feuille de laitue.
Commenter  J’apprécie          2916
LanaTurner   16 avril 2017
Rituel de chair de Graham Masterton
" - Barbare ? Non. C’est l’acte de dévotion religieuse le plus exalté que je connaisse. Il exige une dévotion à l’égard de Dieu dont vous ne pouvez imaginer la force. Il montre de façon concrète comment l’esprit peut triompher de la chair. Dévorer le corps même que Dieu vous a donné est la façon la plus sûre d’approcher une authentique sainteté."
Commenter  J’apprécie          270
Walktapus   27 septembre 2015
La nuit des salamandres de Graham Masterton
Il entra à reculons dans la cuisine et posa ses provisions sur le bar. Des lasagnes surgelées, un grand paquet de chips nacho au fromage, une douzaine de pommes rouges Washington, du fil dentaire parfumé à la cannelle, un TV Guide, et une bouteille de chianti. Merde, c'était cela, Vivre ?
Commenter  J’apprécie          263
Graham Masterton
Masa   19 octobre 2015
Graham Masterton
Je suis fasciné par le front de mer… Le genre de plage que Lewis Carroll décrit dans « Le morse et le charpentier », où la vie se retrouve sens dessus dessous et où tout peut arriver. La grève est nostalgique, isolée et étrange. J’aime bien descendre sur la plage à la nuit tombée et écouter le ressac dans le noir.
Commenter  J’apprécie          250

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les titres de Graham Masterton

Peur ...

Aveugle
Sourde
Muette

7 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : Graham MastertonCréer un quiz sur cet auteur