AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.95 /5 (sur 66 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Newark, New Jersey , le 01/11/1871
Mort(e) à : Badenweiler , le 05/06/1900
Biographie :

Stephen Crane est un écrivain, poète et journaliste américain.

En 1892, il commence sa carrière à New York comme journaliste indépendant et un an plus tard il publie Maggie: A Girl of the Streets sous le nom d'emprunt Johnston Smith.

En 1895, avec l'aide de Hamlin Garland, il publie The Red Badge of Courage, une nouvelle sur la guerre civile américaine, vécue derrière le regard d'un jeune soldat. Le livre remporte un certain succès.

Suite au succès de The Red Badge of Courage, il travaille pour plusieurs journaux et couvre différents conflits. En 1896, alors qu'il se rend à Cuba, le bateau coule et après 36 heures de naufrage, trois survivants parviennent à atteindre les côtes de la Floride. Crane s'inspire de cette aventure pour écrire The Open Boat and Other Tales, en 1898. Puis déjà malade il s'installera avec sa compagne en Angleterre dans le Sussex où il fera la connaissance de Henri James et Joseph Conrad qu'il rencontrera plusieurs fois.

Stephen Crane meurt de la tuberculose, à seulement vingt-huit ans en Allemagne.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Un esprit se hâtait, Stephen Crane lu par Laurent Keller


Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
JIEMDE   07 mars 2020
L'insigne rouge du courage de Stephen Crane
Quand il regarda autour de lui, il éprouva une stupéfaction soudaine en découvrant le ciel bleu et pur, et les rayons du soleil éclairant les arbres et les champs. Il était surprenant que la nature ait poursuivi tranquillement son glorieux processus au milieu de tant de malignité.
Commenter  J’apprécie          110
JIEMDE   08 mars 2020
L'insigne rouge du courage de Stephen Crane
Il avait commis ses erreurs dans l’ombre et, par conséquent, il était encore un homme.
Commenter  J’apprécie          90
Stephen Crane
Shaarilla   18 juin 2010
Stephen Crane
AMER...



In the desert

I saw a creature, naked, bestial,

who, squatting upon the ground,

Held his heart in his hands,

And ate of it.

I said, "Is it good, friend?"

"It is bitter -- bitter," he answered;

"But I like it

Because it is bitter,

And because it is my heart."

Stephen Crane

"The Black riders and other lines", 1895



Traduction française :



Dans le désert,

j'ai vu une créature, nue, bestiale,

qui accroupie sur le sol,

tenait son coeur entre ses mains

et le dévorait.

Je lui ai dit : "Est-ce bon mon amie?"

"C'est amer, amer", répondit-elle;

"Mais je l'aime

parce que c’est amer

et parce que c'est mon coeur."
Commenter  J’apprécie          60
kounil98   11 juillet 2011
La conquête du courage de Stephen Crane
Les premières phrases : Comme un être qui s'éveille à regret, le froid brouillard se lève et s'étire au long des collines, révélant l'immobile éparpillement d'une armée au repos. Pendant que le paysage s'éclaire, passant d'un brun foncé au vert tendre, l'armée s'éveille à son tour et se prend à frémir d'attente, impatiente des rampantes rumeurs.
Commenter  J’apprécie          60
raton-liseur   25 juillet 2013
La conquête du courage de Stephen Crane
Il y avait une frénésie dans cette ruée furieuse. Les hommes, piquant droit devant de manière folle, éclataient en cris de guerre dignes d’une foule barbare ; mais hurlés de façon si étrange qu’ils éveilleraient le veule comme le stoïque. Ce qui donnait en apparence un enthousiasme qu’on ne pouvait réfréner, même par le feu et le fer. C’était le genre de délire inconscient et aveugle aux obstacles, qui finissait par rencontrer le désespoir et la mort. Le moment sublime d’une absence d’égoïsme. C’est pourquoi, peut-être, ‘adolescent se demandera, lus tard, la raison de sa présence en cet endroit. (p. 121, Chapitre 19).
Commenter  J’apprécie          40
MadameTapioca   13 janvier 2020
L'insigne rouge du courage de Stephen Crane
A un moment, la ligne de front de son régiment rencontra le cadavre d'un soldat. Il reposait sur le dos, les yeux rivés sur le ciel. Il était vêtu d'une tenue disgracieuse d'un marron jaunâtre. Le jeune homme remarqua que la semelle de ses chaussures étaient usée au point d'avoir l'épaisseur d'une feuille de papier à écrire, et que l'une d'elles, par une large déchirure, laissait pitoyablement dépasser le pied. On eût dit que le destin avait trahi ce soldat. Dans la mort, il exposait à la vue de ses ennemis la pauvreté que, vivant, il avait peut-être dissimulée à ses amis.
Commenter  J’apprécie          30
Corboland78   25 novembre 2019
L'insigne rouge du courage de Stephen Crane
Il poussa un cri aigu quand il se trouva face au corps. Un long moment il resta statufié. Il demeurait là, le regard braqué sur les yeux qui semblaient liquides. Le mort et le vivant échangèrent un long regard. Puis le jeune tendit derrière lui une main précautionneuse qu’il posa contre un arbre. Prenant appui, il recula, un pas après l’autre, le visage toujours tourné vers la chose. S’il tournait le dos, il craignait que le corps se lève d’un bond à la dérobée et le poursuive.
Commenter  J’apprécie          30
Piling   20 juillet 2008
La conquête du courage de Stephen Crane
incipit :

Comme un être quis'éveille à regret, le froid brouillard se lève et s'étire au long des collines, révélant l'immobile éparpillement d'une armée au repos.
Commenter  J’apprécie          40
giati   05 janvier 2015
Un mystérieux héroïsme de Stephen Crane
La totale aisance des voix, des mimiques ou des gestes avait pour Peza quelque chose de terrible. Comment ces hommes en passe de se battre pouvaient-ils se montrer aussi curieux que s'ils se trouvaient sans un café ? A deux doigts d'exécuter son premier grand pas vers la mort, il éprouva alors une gêne extrême, eut du mal à se composer un visage et ne sut quoi faire de ses mains, tel un dadais à une réception.

Il se sentit ridicule, et il se sentit également plein d'appréhension, consterné de voir ces hommes capables d'oublier les menaces du front pour parler de sa tenue vestimentaire et de ses affaires.
Commenter  J’apprécie          20
paddyfrog   09 avril 2018
La conquête du courage de Stephen Crane
The youth turned, with sudden, livid rage, toward the battlefield. He shook his fist. He seemed about to deliver a philippic.

-Hell...

The red sun was pasted in the sky like a wafer.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Au ciné avec Elmore Leonard

A quelle heure part le train pour Yuma dans le film réalisé par Delmer Daves en 1957 d'après une nouvelle d'Elmore Leonard?

3 h 10 pour Yuma
10 h 30 pour Yuma
5 H15 pour Yuma

9 questions
27 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , romans policiers et polars , littérature américaine , adapté au cinéma , cinema , cinéma americain , westernCréer un quiz sur cet auteur

.. ..