AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.99 /5 (sur 1429 notes)

Nationalité : Égypte
Né(e) à : Le Caire , le 11/12/1911
Mort(e) à : Le Caire , le 30/08/2006
Biographie :

Naguib Mahfouz est un écrivain égyptien.

Né dans une famille de la petite bourgeoisie cairote, Naguib Mahfouz fait des études de philosophie à l’université Fouad Ier du Caire. Il commence à écrire à l'âge de 17 ans et publie ses premiers essais d’écriture dans les revues littéraires des années 1930. Sa licence en poche, il obtient un poste de fonctionnaire et décide de se consacrer à la réécriture romanesque de l’histoire de l'Égypte. Mais il renonce vite à ce projet pour finalement se plonger dans l’histoire immédiate. Désormais, ses romans ont pour cadre Le Caire contemporain, dont il décrit les bouleversements sociaux dans une veine réaliste. Le succès public et la reconnaissance critique tardent cependant à venir.

En 1950, il commence "La trilogie du Caire" ("Impasse des deux palais", "Le Palais du désir", "Le Jardin du passé") qui se révèle son œuvre la plus importante. Dans cet ensemble de plus de mille cinq cents pages, chaque roman porte le nom des rues où Mahfouz a passé sa jeunesse.

Il publie beaucoup de nouvelles dans la presse, reprises en recueils, et près d’un roman par an, revenant au plus près d’un réalisme critique. Ses grands romans réalistes sont adaptés au cinéma l’un après l’autre, ce qui lui donne accès à un public plus large que celui de l’écrit.

"Les Fils de la Médina" est un tournant dans sa carrière. Il y renoue en effet avec la tradition de la fiction allégorique pour développer une critique des dérives autoritaires du régime de Nasser et, au-delà, une réflexion pessimiste sur le pouvoir. Publié en 1959, ce roman qui est jugé blasphématoire déclenche une polémique virulente.

Il est l'un des rares intellectuels arabes à avoir approuvé les accords de paix entre l'Égypte et Israël en 1979, tout en déclarant sa solidarité avec les Palestiniens. Une position qui lui a valu d’être boycotté dans de nombreux pays arabes.

En 1994, une tentative d’assassinat par des fanatiques islamistes le prive de l’usage de la main droite : il est désormais obligé de dicter ses textes. Libre penseur, chroniqueur du peuple et du vieux Caire, auteur de plus de 50 romans et nouvelles, il est reconnu dans le monde entier comme un écrivain majeur du monde arabe.

Le prix Nobel qui lui est décerné le 13 octobre 1988 bouscule sa routine de retraité. Ce prix, le premier attribué à un écrivain arabe, lui donne accès au marché mondial.
+ Voir plus
Source : fluctuat.net
Ajouter des informations
Bibliographie de Naguib Mahfouz   (43)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Rencontre avec Naguib Mahfouz.

Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (581) Voir plus Ajouter une citation
Sachenka   23 juillet 2016
Impasse des deux palais de Naguib Mahfouz
"Vivre ou mourir, peu m'importe! La foi est plus forte que la mort, et la mort plus noble que l'humiliation! Grand bien nous fasse cet espoir à côté duquel la vie ne vaut rien. Bienvenue à toi, matin nouveau de liberté... Dieu que Ta volonté soit faite!"
Commenter  J’apprécie          370
Sachenka   25 mai 2016
Akhénaton le renégat de Naguib Mahfouz
- Le clergé est, comme l'armée, une force à ne pas négliger, l'admonestai-je.

Il répliqua, narquois :

- Les bandits aussi sont une force à ne pas négliger!
Commenter  J’apprécie          370
Naguib Mahfouz
Unhomosapiens   08 mai 2018
Naguib Mahfouz
En dépit de tout ce qui se passe autour de nous, je resterai optimiste jusqu'à la fin. Le bien remporte des victoires chaque jour. Et il est même possible que le mal soit plus faible que nous ne l'imaginions. Nous en avons sous les yeux une preuve irréfutable : si la victoire n'était pas toujours du côté du bien, des hordes errantes d'êtres humains n'auraient pas pu former des nations, exceller dans la créativité et l'invention, conquérir l'espace et déclarer les droits de l'homme.
Commenter  J’apprécie          344
Sachenka   27 mai 2016
Akhénaton le renégat de Naguib Mahfouz
- Le trône t'apportera la gloire, dit-il avec tendresse, quant au bonheur, il relève de la sagesse du coeur.
Commenter  J’apprécie          340
Sachenka   07 août 2016
Le palais du désir de Naguib Mahfouz
«Écoutez-les parler de la beauté! Que connaissent-ils de son essence? Ils ne se laissent séduire que par les couleurs : la blancheur de l'ivoire, l'or des lingots. Demandez-moi mon avis. Je ne vous parlerai pas de peau brune et éclatante, d'yeux noirs comme l'ébène, de silhouette élancée, d'élégance parisienne... Non! Toutes ces choses sont belles, certes, mais ce ne sont que des contours, des formes, des couleurs tributaires en fin de compte des sens et des normes! Non! La beauté, c'est au coeur un sursaut qui le blesse, un souffle luxuriant qui s'épanche dans l'âme, un amour éperdu qui la porte sur des vagues d'azur, jusqu'à lui faire embrasser les cieux purs... Parlez-moi donc de cela si vous en êtes capables!»
Commenter  J’apprécie          310
bilodoh   22 septembre 2014
Son excellence de Naguib Mahfouz
Il se disait que sa vie était un courant ininterrompu qui avançait dans le canal de la lumière et de la connaissance, qui se ramifiait dans tous les domaines de la pensée, animée par une ferveur incommensurable pour le divin. (Éd. Sindbad, p.27)

Commenter  J’apprécie          310
bilodoh   22 septembre 2014
Son excellence de Naguib Mahfouz
Dans l’histoire de l’Égypte, la fonction publique est une institution sacrée à l’égal du Temple, le fonctionnaire égyptien était le plus ancien fonctionnaire de l’histoire. Si dans les autres pays, la figure emblématique était celle du combattant, du politicien, du fabricant ou du marin, en Égypte, c’était bien celle du fonctionnaire. […] Le pharaon lui-même n’était rien d’autre qu’un fonctionnaire nommé par les dieux du ciel pour gouverner la vallée du Nil … (Ed. Sindbad, p. 126)

Commenter  J’apprécie          300
Sachenka   17 juillet 2016
Impasse des deux palais de Naguib Mahfouz
- Oublie-le, ton nez, au moins pour ce soir. Le nez, c'est comme les furoncles, plus on y pense plus ça grossit!
Commenter  J’apprécie          300
Sachenka   15 août 2016
Le jardin du passé de Naguib Mahfouz
- La pudeur n'est plus de mode. Tu dois dire ta pensée sinon la vie va te passer sous le nez!
Commenter  J’apprécie          270
Sachenka   06 septembre 2018
La Belle du Caire de Naguib Mahfouz
«L'argent! L'argent est souveraineté et puissance. L'argent est tout en ce monde!»
Commenter  J’apprécie          270

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..