AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.55 /5 (sur 30 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Uccle , le 28/04/1966
Biographie :

Thierry Bellefroid est journaliste et écrivain.

Il entre à la RTBF en 1993. Il présente le journal de 13 heures (antérieurement appelé JT de la mi-journée et diffusé aux alentours de 12h50) de La Une de janvier 2004 à septembre 2009.

De 2000 à 2003, il a présenté "Signé Dimanche", un magazine au cours duquel il accueillait une personnalité politique ou culturelle, diffusé le dimanche à 12h50.

Entre 2004 et 2011, il a animé l'émission littéraire bimensuelle "Mille-Feuilles". Il réalise reportages et critiques, tant pour la télévision et la radio que pour le site internet de la chaîne.

Depuis 2011, il est aux commandes de "Livrés à domicile", une émission littéraire hebdomadaire dont la particularité est de se dérouler entièrement chez un spectateur et, occasionnellement, chez un auteur ou une personnalité liée au monde de la culture.

Parallèlement, depuis 2001, Thierry Bellefroid a publié trois romans, un recueil de nouvelles, ainsi que plusieurs essais dans le domaine de la bande dessinée, dont il est l'un des spécialistes en Belgique.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le 20.11.18, Thierry Bellefroid présentait ?Comment peindre abstrait ?? dans l'émission ?Livrés à domicile? (RTBDF).


Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
Jcequejelis   29 janvier 2015
L'âge d'or de la bande dessinée belge de Thierry Bellefroid
On dit qu'Hergé aurait qualifié un jour le dessin de Franquin d'« un peu vulgaire ». Ce n'est peut-être pas faux, et même compréhensible. Lui qui définissait son héros par son contour, d'une ligne « claire », pure et idéale, comme un géographe trace les frontières d'un pays et signifie peut être ainsi que toute incursion étrangère s'apparenterait à une guerre, comment s'étonner de cette résistance instinctive face à l'extraversion de conflits intérieurs ? De ces deux géants du 9e art qui s'opposent, on retiendra que le génie de l'un éblouit souvent au point d'aveugler celui de l'autre, comme le Soleil chasse la Lune, et réciproquement.



2389 – [p. 69] Bernard Hislaire
Commenter  J’apprécie          40
Jcequejelis   12 février 2015
L'âge d'or de la bande dessinée belge de Thierry Bellefroid
Le vocable « 9e Art » pour désigner la bande dessinée n'est pas une nouveauté. Une étude du « Collectionneur de bande dessinée » a montré qu'il avait été forgé par le critique de cinéma Claude Beylie qui aurait utilisé ce concept dans « Lettres et Médecins, supplément littéraire de la Vie médicale », de janvier à septembre 1964, soit trois mois avant Morris et Van Keer. L'ont-ils lu ? C'est possible. Mais il est clair en revanche que la rubrique de « Spirou » scelle définitivement l'usage des mots « 9e Art » pour désigner la bande dessinée.



2411 – [p. 26] Didier Pasamonik
Commenter  J’apprécie          40
Jcequejelis   12 février 2015
L'âge d'or de la bande dessinée belge de Thierry Bellefroid
La première biographie consacrée à un auteur d'histoires en image a été consacrée à François Georgin (1801-1863), ce dessinateur d'images d’Épinal qui célébra l'épopée napoléonienne. Publié sous Vichy, cet opuscule figure dans une collection d' « artisans célèbres » … Georgin dont l'oncle combattit à Austerlitz signa ses bois très tôt, fait rare dans ce métier où les graphistes sont souvent anonymes. On remarqua sont style : « Georgin savait trouver le trait juste pour exprimer les sentiments des masses et c'est pour cela qu'il les conquit » écrit son biographe (René Cercler). On le collectionna comme on collectionnait Granville ou Gustave Doré.



2410 – [p. 23] Dider Pasamonik
Commenter  J’apprécie          30
alouett   17 juin 2011
Féroces tropiques de Thierry Bellefroid
Il y a des moments dans la vie où l’on sait qu’on n’est pas dans le camp des plus forts. On sait avec conviction qu’on est dans le camp des justes. Il faut simplement avoir le temps de savourer son triomphe, fût-il modeste
Commenter  J’apprécie          40
Jcequejelis   29 janvier 2015
L'âge d'or de la bande dessinée belge de Thierry Bellefroid
Gaston (Lagaffe) est l'opposé de Tintin. L'un est un anti-héros « sans-emploi », rebelle, paresseux et irresponsable. L'autre, le modèle du héros au cœur noble (politiquement correct, dirait-on aujourd'hui), un reporter qui parcourt les pays, dont la psychologie est proche de l'abstraction intellectuelle pour être le témoin « transparent » du monde, celui de son créateur, Gaston, lui, ne sort pas de son bureau (ou presque) mais veut réinventer son monde, se heurtant inévitablement à ses frontières.



2388 – [p. 64] Bernard Hislaire
Commenter  J’apprécie          30
alouett   17 juin 2011
Féroces tropiques de Thierry Bellefroid
Méfie-toi le peintre, t’es trop sensible pour la vie en mer. Un vrai marin, ça ne regarde pas le matelot. Un vrai marin ça lui parle pas. Ça lui hurle. Toi, le peintre, t’écoutes trop dans ta tête. Tu vois avec les yeux du cœur. Ici, c’est quand il s’arrête de battre qu’on sait qu’on en avait un
Commenter  J’apprécie          30
Colibrille   21 janvier 2015
L'âge d'or de la bande dessinée belge de Thierry Bellefroid
Hergé l'a tout de suite compris : la presse est éphémère, le livre est facteur de pérennité. Si la presse sera toujours un support d'information e de communication du travail en cours, le résultat final est pensé comme une entité : cet album que le lecteur rangera un jour dans sa bibliothèque, à côté des romans.

C'est en cela qu'Hergé se révèle le premier auteur majeur de la BD européenne. Consciemment, livre après livre, il bâtit une œuvre.
Commenter  J’apprécie          20
Colibrille   21 janvier 2015
L'âge d'or de la bande dessinée belge de Thierry Bellefroid
"Que les autres expliquent la "BD" comme ils l'entendent, que l'on en fasse un 9e, 10e ou 11e art, un phénomène soial de l'époque, une mode passagère, un snobisme, voire-même l'expression d'une philosophie, Nous, nous n'avons jamais cessé de rêver et de nous amuser avec nos images qui sentent le petit pain au chocolat de la sortie de l'école " déclare ainsi rené Goscinny en 1968.
Commenter  J’apprécie          10
yv1   06 décembre 2013
François Schuiten, l'Horloger du Rêve de Thierry Bellefroid
Hergé, c'est le père tutélaire. Quand on est auteur de bande dessinée, on ne peut pas s'empêcher, à un moment ou un autre, de faire référence à Tintin et de rouvrir un album. Il a construit les fondations de ce que nous sommes. (p.30)
Commenter  J’apprécie          10
luis1952   29 mars 2016
Mon père, sa mère de Thierry Bellefroid
Mon père dit toujours que si j'avais fait polytechnique avec le même sérieux que sourd-muet, je serais à Santorin à l'année, au bord d'une piscine, les orteils en éventail et un éventail entre les doigts d'une geisha à mes pieds.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Incipits de Blake et Mortimer

Big Ben vient de sonner une heure du matin. Londres, la gigantesque capitale de l'Empire Britannique, s'étend, vaste comme une province…

Le piège diabolique
Le mystère de la Grande Pyramide
La marque jaune
S. O. S. météores
L’affaire du collier
L’énigme de l’Atlantide

6 questions
7 lecteurs ont répondu
Thèmes : bande dessinéeCréer un quiz sur cet auteur