AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.52/5 (sur 175 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Sète , le 21/07/1963
Biographie :

Thierry Crouzet est un écrivain et blogueur français.

Au cours de ses études supérieures à Montpellier, où il décroche un diplôme d’ingénieur en robotique (micro-électronique) à Polytech Montpellier alors appelé ISIM, il écrit des dizaines de scénarios de jeux de rôle, dont "L'affaire Jonathan Deluze". Il commence à travailler comme développeur en 1987 à Paris dans une société de services en ingénierie informatique appelée S2I.

En 1991, il devient chef de rubrique au mensuel d’informatique "Soft & Micro". En 1992, il est débauché par Ziff Davis qui lance en France PC Expert et PC Direct, dont il devient le rédacteur en chef. Il continue d’écrire des romans. En 1994, il quitte la presse pour s’initier à la philosophie. En 1996, il collabore pendant trois mois à Europe Online, premier portail Web européen. Il y diffuse en ligne son premier texte : "Pensé de Sicile".

En 1997, il publie chez Microsoft Press le premier d’une longue liste de livres de vulgarisation sur la bureautique et Internet. "Le guide des meilleurs sites Web" approche certaines années les 100 000 exemplaires.

En 1998, il crée bonweb.com, version en ligne du guide, site avec les revenus duquel il se finance comme romancier et essayiste dilettante. En 2000, il crée Olympio, une maison d’édition de livres électroniques qui devait selon lui republier tous les textes soumis sans distinction.

Au milieu des années 2000, il est l’un des acteurs les plus actifs de la blogosphère et des réseaux sociaux. Connecté 24 heures sur 24, l'écrivain s’exprime alors sur tout. Pris dans cette ivresse, Thierry Crouzet ne parvient plus à s’en extraire.

En 2011, il se lance dans une expérience consistant à refuser d'utiliser totalement internet pendant six mois. De cette expérience, il écrit "J'ai débranché : comment revivre sans Internet après une overdose" (2012).

Il est père de deux fils. Après avoir vécu douze ans à Paris, quatre à Londres, encore un an à Paris, il est retourné au milieu des années 2000 vivre dans le Midi.

son site : https://tcrouzet.com/
Twitter : https://twitter.com/crouzet

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Thierry Crouzet   (33)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Mon Père, ce tueur - Bande annonce


Citations et extraits (132) Voir plus Ajouter une citation
[ Algérie, 1956 ]
Le MAS 36 est un fusil avec un fort recul, assez difficile à manier, et les instructeurs ne s'attendaient pas à de meilleurs résultats. Le plus souvent, les appelés ne touchent pas leur cible lors de leur première séance.
- Bons à rien, vous éplucherez des patates, plaisantent les militaires de carrière.
Personne ne rit. Tous les appelés préféreraient éplucher des patates pendant vingt-huit mois plutôt que combattre le FLN.
(p. 44)
Commenter  J’apprécie          150
Jim [ le père ] aussi avait de l'amour-propre, doublé d'un sens moral paradoxal puisqu'il n'avait foi qu'en lui-même. Que sa femme le quitte, il ne l'aurait jamais accepté. J'en étais sûr. Il aurait pu nous flinguer pour ne pas avoir à subir la honte. Le regard des autres comptait pour lui. Il lui fallait la plus belle bagnole, le plus impressionnant tableau de chasse, les amis les plus fortunés. Il en rajoutait, il se vantait. Un divorce aurait gâché le portrait supposé idyllique que ses admirateurs se faisaient de lui. A croire qu'il ne vivait que pour eux.
(p. 15)
Commenter  J’apprécie          130
Le chef du service de l’entretien entre dans la danse. « Monsieur Pittet, ça va pas du tout. Votre solution tache les sols. » Didier doit le convaincre d’expérimenter de nouveaux produits d’imprégnation des linoléums jusqu’à ce qu’il découvre celui qui les protège de l’alcool. En même temps, Didier suggère à William Griffiths de fabriquer une formule gélifiée. « On en mettra moins partout. » La fac de pharmacie planche sur le sujet. Peu à peu, le projet devient multidisciplinaire. Tous les corps de métier de l’hôpital participent à l’aventure.
Commenter  J’apprécie          120
Je peux tuer tout le monde, Katelyn. Je ne suis qu'une arme. Une balle n'éprouve aucune culpabilité quand elle fait exploser une tête ou déchire un cœur.
Commenter  J’apprécie          130
Jusque-là, Jim a peu quitté le Midi, sinon pour quelques voyages dans les Pyrénées où sa mère l'emmenait soigner ses bronches de colosse. Il ne sait du monde que ce qui se raconte. L'Algérie est aussi abstraite que l'Ouest américain où se déroulent les westerns qu'il aime voir au cinéma. Le gouvernement lui a simplement proposé d'entrer dans un film.
(p. 29)
Commenter  J’apprécie          110
«  Ces antibiotiques vous ont transformés à tout jamais .
Votre corps est un véhicule pour des billions de bactéries .
Elles forment l’écosystème que nous connaissons , le plus dense, le plus extraordinaire .
Ce microbiote est en contact permanent avec l’écosystème global, que les bactéries gouvernent depuis presque quatre milliards d’années. »
Commenter  J’apprécie          110
Il crée alors la fondation Guillaume-Depardieu pour recueillir le témoignage des 770 000 Français victimes chaque année d’infections nosocomiales, dont 40 000 mortelles. « En un an, tout le monde commence à avoir peur des hôpitaux, commence à s’y intéresser de près ; les chiffres sont effarants. »

Ironie de l’histoire, en octobre 2008 Guillaume contracte une pneumonie, doublée d’une nouvelle infection par un staphylocoque doré résistant à la méticilline (MRSA16). Il décède trois jours plus tard.

(au sujet de Guillaume Depardieu)
Commenter  J’apprécie          100
Un jour, une infirmière britannique d’origine musulmane a des problèmes avec son père qui a remarqué qu’elle se désinfectait les mains avec de l’alcool. « On sait pas quoi faire, annonce l’agence anglaise pour la sécurité des patients. On a beaucoup de soignants musulmans. » Didier reste sans voix. Un moment, il craint une fatwa.

Il consulte un ami médecin en Arabie Saoudite et ils décident de monter un groupe de travail avec le clergé musulman. Ils se réunissent à Genève, puis à Riyad, traquent dans le Coran tout ce qui concerne l’alcool. Au bout de quatre mois, le verdict tombe. Les musulmans n’ont bien sûr pas le droit de boire de l’alcool, mais aussi pas le droit de l’ingérer par tout autre moyen. Le Coran est inflexible.
Commenter  J’apprécie          91
L’Angleterre devient le premier pays à promouvoir l’hygiène des mains avec la solution hydro-alcoolique dans tous ses hôpitaux. Et ça marche. La preuve est faite que les résultats obtenus à Genève sont reproductibles ailleurs, à grande échelle. Didier est soulagé. Certains sceptiques avaient postulé un « effet Pittet ». Ils avaient imputé la réussite extraordinaire des HUG à la présence de Didier, à son charisme. Il n’en est rien. La méthode est universelle. Et son universalisation entraîne des conséquences surprenantes.
Commenter  J’apprécie          90
Jim chassait partout, dans l'hémisphère sud quand la chasse était fermée en Europe. Il partait en bande avec ses amis chirurgiens, notaires, architectes. Il accompagnait à l'affût Gaston Defferre, alors ministre de l'Intérieur, pas très bon tireur, à qui il donnait quelques pièces pour que le grand homme ne paraisse pas ridicule à son retour au rendez-vous de chasse.
(p. 17)
Commenter  J’apprécie          92

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Thierry Crouzet (222)Voir plus

Quiz Voir plus

Quel est le bon titre des livres de Roald Dahl ?

James et la ... pêche ?

Fabuleuse
Grosse

10 questions
170 lecteurs ont répondu
Thème : Roald DahlCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..