AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.9/5 (sur 10989 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Bruxelles , le 03/12/1969
Biographie :

Barbara Abel est une autrice de romans policiers.

À 15 ans, elle prend des cours de théâtre à l'Académie d'Etterbeek, puis elle étudie à l'Université Libre de Bruxelles où elle obtient une licence en philologie romane. Elle s’inscrit ensuite à l’École d’interprétation du Passage de Paris, puis exerce pour un temps le métier de comédienne et participe à des spectacles de rue.

Elle écrit sa première pièce de théâtre à 23 ans, "L'Esquimau qui jardinait", montée avec succès sur des scènes bruxelloises et au Festival de théâtre de Spa. Elle continue dans l'écriture, publie quelques textes dans différentes revues et, en 2002, un premier roman policier, "L'Instinct maternel", lauréat du Prix du roman policier du festival de Cognac. Elle publie ensuite d'autres récits de suspense qui évoquent souvent des milieux familiaux étouffants où germent délits et folie.

Sélectionnée par le prix du Roman d'Aventures pour "Un bel âge pour mourir" (Éditions du Masque, 2003), elle voit aujourd'hui son œuvre adaptée à la télévision et traduite en plusieurs langues. "Un bel âge pour mourir" est adapté en téléfilm et diffusé sur France 2 en 2008, sous le titre "Miroir, mon beau miroir", avec Marie-France Pisier et Émilie Dequenne dans les rôles principaux.

Marquant son grand retour au roman noir, "Derrière la haine" (Fleuve Éditions, 2012) - Prix des lycéens de littérature belge 2015 -, sort sur les grands écrans en 2019 sous le titre "Duelles", réalisé par Olivier Masset-Depasse. Ce film remporte neuf prix à l'occasion des Magritte du cinéma 2020. Son roman, "Comme si de rien n'était", est paru en 2024.

Barbara Abel collabore à l'émission "Cinquante Degrés Nord" diffusée sur Arte Belgique et la RTBF. elle fait partie de la Ligue de l'Imaginaire.

Elle vit à Bruxelles et se consacre à l’écriture.

page Facebook : https://www.facebook.com/Barbara-Abel-694494010674167/
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Barbara Abel   (35)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (55) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Découvrez l'émission intégrale ici : https://www.web-tv-culture.com/emission/niko-tackian-la-lisiere-53718.html Les études de droit et d'histoire de l'art peuvent mener à l'écriture de roman noir. La preuve ! C'est en tout cas le chemin pris par Niko Tackian pour arriver en librairie au rayon des romans qui font peur… On l'a aussi connu journaliste, auteur de BD, metteur en scène et scénariste. On lui doit d'ailleurs la série télé « Alex Hugo » écrite en collaboration avec Franck Thilliez. Mais aujourd'hui, c'est avant tout de l'auteur de thrillers que je veux vous parler, lui qui, en quelques titres, est devenu un incontournable. Il fait d'ailleurs partie du collectif « La ligue de l'imaginaire » aux côtés de Bernard Minier, Olivier Norek, Bernard Werber ou Barbara Abel. Dans l'univers du thriller, Niko Tackian fait ses armes avec « Quelque part avant l'enfer », un premier titre primé au festival de Cognac. Rapidement les succès vont s'enchainer au rythme d'un livre par an. Et si vous n'avez pas encore lu « Avalanche hôtel », « Celle qui pleurait sous l'eau » ou « Repère », allez-y ! Vous allez adorer avoir peur ! Dans ses romans, Niko Takian aime décortiquer la psychologie de ses personnages, les mettre face à des situations toutes plus angoissantes les unes que les autres et, à chaque fois, son histoire prend place dans un paysage différent, sorte de huis-clos naturel qui joue un rôle dans le déroulé de l'intrigue. Avec « La lisière », le nouveau thriller de Niko Tackian, nous voici en Bretagne. Mais pas la Bretagne de bord de mer, riante et touristique. Non, nous sommes ici au coeur de la Bretagne, celle des monts d'Arrée, rugueuse et austère, pétrie de légendes autour des elfes, du chien noir et de l'Ankou, le serviteur de la mort. Ce soir-là, Vivian est en voiture avec son mari Hadrien, au volant et leur fils Tom à l'arrière. Il fait nuit, le crachin masque la visibilité, le vent s'engouffre dans ses paysages tortueux des monts d'Arrée. Tout à coup, une forme surgit devant la voiture obligeant le conducteur à s'arrêter précipitamment. Hadrien descend du véhicule pour vérifier que tout est en ordre. le petit Tom descend aussi pour soulager un besoin pressant. Une minute passe, puis deux… Vivian sort à son tour de voiture. Personne. Son fils et son mari ont disparu, elle est seule dans cette lande bretonne battue par le vent et la pluie. Voilà le point de départ de cette histoire à vous empêcher de dormir. Une petite famille bien ordinaire embarquée dans une intrigue sinistre à souhait. L'écriture est vive, rythmée, addictive. Les situations angoissantes s'enchainent, les chausses trappes abondent et le lecteur de suivre frénétiquement les soubresauts de l'enquête et d'accompagner Vivian dans sa quête de la vérité. Que sont devenus sont fils et son mari ? Un thriller impeccablement réussi que vous allez dévorer jusqu'à la dernière page avec une conclusion terrifiante que vous n'aurez pas vue venir. Et cerise sur le gâteau, Niko Takian vous offre aussi un chapitre supplémentaire grâce à un QR code en fin de roman qui vient compléter le plaisir de lecture. Vous qui aimez avoir peur, vous allez vous régaler. « La lisière » de Niko Takian est publié chez Calmann Lévy.

+ Lire la suite

Citations et extraits (1146) Voir plus Ajouter une citation
L’amitié est une force dont nul ne peut prétendre pouvoir se passe. On a besoin d’amis, comme on a besoin de manger, de boire ou de dormir. L’amitié, c’est un peur la nourriture de l’âme : elle ravitaille le cœur, elle sustente l’esprit, elle nous comble de joie, d’espoir et de paix. Elle est la richesse d’une vie. Et le gage d’une certaine idée du bonheur.
Commenter  J’apprécie          581
Quand la certitude d'être à l'abri du malheur se fendille inexorablement, comme un éclat qui entraîne des fissures à l'âme que l'on tente de colmater, (…) on ferme les yeux pour ne plus voir, ne plus sentir, ne plus penser, dérisoires tentatives d'échapper au désastre par la seule force de sa volonté.
Commenter  J’apprécie          570
- Ce qui est étrange, dans toute cette histoire, c’est la similitude des avis sur Ema Verdier et sur Mylène Gilmont. Elles déclenchent toutes les deux des émotions négatives. On ne les aime pas beaucoup, on s’en méfie d’une certaine manière. On les rejette. Elles ont peu d’amis, voire pas du tout. Elles ont toutes les deux un sacré capital antipathie. Comme si elles avaient été fondues dans le même moule. La seule chose qui les différencie vraiment, c’est qu’il y en a une qui est très jolie et l’autre qui est très laide.
Commenter  J’apprécie          470
Dans le lit, Jeanne ne bouge pas. Jeanne ne bouge plus depuis quatre ans. Jeanne n'est plus qu'un corps inerte et allongé. Elle, la vraie Jeanne, celle qui animait cet organisme léthargique, celle qui donnait vie à ce corps désormais passif, s'est perdue quelque part dans les méandres de sa conscience. On ne sait pas très bien où. Loin en tout cas. Si loin qu'elle est incapable de retrouver le chemin. Son esprit erre dans une autre dimension, une perspective inconnue, un monde inexploré d'où elle ne peut pas communiquer. Certains disent qu'il est hors service, d'autres en sommeil.
Commenter  J’apprécie          400
L’ex-mari, c’est le meilleur ennemi de la famille recomposée. Celui qui va tout faire pour que ça ne fonctionne pas. Parce qu’un autre homme ne peut pas réussir là où il a échoué.
Commenter  J’apprécie          462
"Le malheur est un fardeau qui, à l'inverse du bonheur, ne se partage pas." (p.180)
Commenter  J’apprécie          441
Est-ce le lot de tous les parents de se retrouver un jour dans un lieu inconvenant, à chercher son enfant ? Avec, dans la tête et dans le cœur, le souvenir d’un bébé rose et tout potelé, la frimousse illuminée par un sourire qui jamais ne sera égalé. Et puis, regarder autour de soi et constater dans un misérable soupir qu’on n’a pas vu le temps passer.
Commenter  J’apprécie          410
Le malheur est un fardeau qui, à l'inverse du bonheur, ne se partage pas.
Commenter  J’apprécie          410
La vie est un parcours qui se trace au fil du temps, autoroute bien droite pour certains, chemin de croix pour d'autres, quand le destin bascule, quand on arrive à un carrefour, quand il faut choisir un itinéraire.
Commenter  J’apprécie          390
Certaines personnes pensent, et affirment !, qu'on a toujours le choix. C'est faux. Il existe des circonstances où aucune option n'est envisageable.
Commenter  J’apprécie          390

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Barbara Abel Voir plus

Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Derrière la haine" de Barbara Abel.

Quel cadeau le parrain de Milo offre-t-il au garçon pour ses 4 ans ?

un ballon de foot
une petite voiture
des gants de boxe

10 questions
144 lecteurs ont répondu
Thème : Derrière la haine de Barbara AbelCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..