AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.18 /5 (sur 94 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Issue d’une famille d’enseignants en littérature, Valéry K. Baran a baigné depuis l’enfance dans la passion de l’écriture. Après plusieurs années animées par une grande soif d’aventures, elle a finalement renoué avec ce premier amour, livrant aux lecteurs des histoires chargées d’érotisme. Ses récits torrides font cependant toujours la part belle à la romance.

https://valerykbaranhopetiefenbrunner.wordpress.com/

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Anniversaire de la collection Harlequin HQN, célébré lors du Salon du Livre 2015 sur le stand des éditions Harlequin. Parmi les auteurs HQN, étaient présents Julien Tubiana, Maëlle Parisot, Emily Blaine, Louisa Méonis, Gilles Milo-Vaceri, Barbara Katts, Cécile Chomin, Valéry K. Baran, Angéla Morelli, Sylvie Géroux, Matthias Claeys, Elie Darco, Marie Lerouge et Marie-Laure Bigand, ainsi que Sophie, l'éditrice de la collection. Découvrir la collection : http://www.harlequin.fr/collection/harlequin-hqn Sur Facebook : https://www.facebook.com/HarlequinHQN Sur Twitter : https://twitter.com/HarlequinHQN
+ Lire la suite

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
archi19   07 novembre 2016
À un stade du plaisir de Valéry K. Baran
Il n'avait jamais été sûr de sa sexualité. Mais, par défaut, il s'était considéré "normal"...

Hétérosexuel, donc. Hétéro par défaut ; c'était ça, être "normal".
Commenter  J’apprécie          110
ValeryKBaran   03 juin 2014
Quatre ans, deux mois et dix-huit jours de Valéry K. Baran
Quatre ans, deux mois et dix-huit jours. Une rencontre dans un bar du quartier gay de la capitale. La peur d’en franchir le seuil d’entrée. Le premier coup de sa vie et, paradoxalement, le meilleur. Trois jours passés ensuite ensemble à croire qu’il était amoureux. Une disparition. Des retrouvailles inattendues quelques semaines plus tard, puis d’autres bars, d’autres saunas, d’autres salles obscures, à ne plus savoir, parfois, s’il s’agissait bien de ses mains posées sur lui ou de celles d’autres, et l’essai de chaque meuble de l’appartement prêté par un copain. Le pincement à l’intérieur de sa poitrine en pénétrant pour la première fois chez lui, l’amas de ses vêtements et le tas de vaisselle dans son évier. La surprise de le découvrir, une fois, en train de l’attendre, assis sur une pierre, à la sortie de son école, sa posture témoignant du temps qu’il avait patienté au même endroit. Un week-end au bord de la mer et le courage de lui prendre la main, en même temps que la sensation d’être ridicule. Une descente de train et l’absence de celui qui devait l’accueillir, le vide du quai de la gare. Un plan à trois avec un inconnu dans la cabine dégueulasse d’un lieu de rencontres, les semelles qui collent aux résidus de substances corporelles et l’incongruité d’une déclaration d’amour alors que son propre sexe est dans le corps d’un autre. Quatre promesses de partir vivre ensemble. Deux autres disparitions. Une baise vite fait, contre un mur de toilettes, sans saveur et sans parvenir à jouir. Un numéro de téléphone auquel plus personne ne répond et la découverte d’un inconnu sortant de ce qui avait été son appartement. Huit mois sans aucune nouvelle. Et tous les autres coups d’un soir, au milieu. Cent cinquante-huit orgasmes, quarante et un lieux différents et deux cent quatre-vingt-neuf pipes.

Et cinq mots mortels.

« Tu ne me suffis pas. »

Connard.

Il ne lui avait pourtant jamais demandé de ne plus coucher avec d’autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Floreen   26 mai 2016
L'initiation de Claire, tome 4 : Accepter de Valéry K. Baran
Elle faisait même de la boxe !

Alors qu’elle lui décrivait son dernier entraînement, il se permit de lui faire remarquer :

– Tu as l’habitude de prendre des coups, alors…

– Pas tant que ça ou pas comme tu l’imagines.

Il sourit en constatant qu’elle n’avait pas loupé son allusion au BDSM.

– Rien ne se fait sans protections, nuança-t-elle.

– Alors, tu as l’habitude d’en donner.

Cette fois, elle rit. Il se rendit compte avec trouble à quel point il aimait l’entendre rire.

– Je m’y exerce… Je n’ai jamais rien connu qui défoule autant.
Commenter  J’apprécie          90
Floreen   03 mai 2016
L'initiation de Claire, tome 3 : Découvrir de Valéry K. Baran
– Qu’est-ce que tu entends par « sexualité particulière » ? la relança Béné.

Elle haussa les épaules. Il y avait des mots qui étaient plus difficiles à prononcer que d’autres.

– La question, intervint Hugo, c’est de savoir si ça te plaît.

Elle rit.

– Là est bien la question, répondit-elle, en se laissant retomber sur le dos.

Elle observa le ciel bleu, au-dessus d’elle, si bleu qu’aucun nuage n’en altérait la profondeur.
Commenter  J’apprécie          80
Floreen   03 mai 2016
L'initiation de Claire, tome 3 : Découvrir de Valéry K. Baran
Mort. Stade zombie avancé, option légume en décomposition. Dis à ton oncle qu’il fait trop chaud pour faire bosser les gens en plein cagnard et que c’est un tortionnaire. Tu attendras samedi pour voir Claire et ELLE N’EST PAS ma soumise.
Commenter  J’apprécie          60
Marlene_lmedml   29 janvier 2018
La révélation de Claire - Céder : La révélation de Claire S2E3 de Valéry K. Baran
Claire doit-elle enfin lâcher prise ? Doit-elle accepter les sentiments qu’elle ressent pour Mathieu ? Mais comment nommer ce tourbillon d’émotions qu’elle ressent auprès de cet homme qui semble la connaître mieux que quiconque ?



Claire a affronté la nuit noire, elle sait désormais qu’avec Mathieu elle est en sécurité pour explorer les moindres de ses désirs, cependant leur relation reste encore très flou en dehors du club. Que sont-ils l’un pour l’autre ? Claire a su se dépasser, explorer ses limites avec Mathieu mais aussi avec les autres membres du club, que ce soit Olivier, Isabelle ou encore Catherine. Au fil des étapes, Claire s’interroge maintenant sur le lien qui l’unit avec Mathieu, cela va au-delà de la soumission et de la domination, même si ce genre de rapports fait partie intégrante de leur relation.



Ce troisième épisode est vraiment intéressant, à mes yeux il temporise vraiment les rebondissements de cette second saison. On retrouve Claire qui a encore besoin de peser le pour et le contre de cette relation qu’elle ne maîtrise plus, il lui est impossible de museler ses sentiments. Grâce au soutien de ses amis, Claire va pouvoir envisager l’avenir avec moins d’appréhension même si elle reste sur ses gardes tant que leur relation ne sera pas clairement définie. Claire a souffert par le passé et elle ne peut pas offrir son cœur comme ça sans être sûre de pas être blessée à nouveau.



L’intrigue se poursuit, c’est un véritable cheminement. Valéry K. Baran met en lumière les relations amoureuses, quelles qu’elles soient, car ici si nos héros s’adonnent à des pratiques sexuelles particulières, cela n’en reste pas moins lié à un engagement mutuel où des sentiments intenses assaillent nos héros. Ici les doutes persistent, Claire est-elle la soumise de Mathieu ? Leur relation se limite-t-elle à leurs jeux érotiques ? J’ai aimé une fois de plus que l’auteure explore les limites de ses personnages en nous faisant découvrir le monde bdsm. On se rend compte que la soumission est une forme d’épanouissement et non une faiblesse. La soumise a énormément de pouvoir, et elle en remercie son maître avec l’obéissance et l’abnégation.



Depuis le début de cette saga, j’ai aimé chaque épisode pour des raisons différentes, ici c’est un vrai coup de cœur. J’ai été éblouie par le dénouement de cette suite, j’attendais que certaines choses se passent, que les réponses tombent et l’auteure a exaucé mes souhaits de la meilleure des façons et sans facilité. Elle maîtrise vraiment l’aspect psychologique lié à ce mode de vie. Cela a vraiment renforcé toutes les émotions que j’ai ressenti, j’ai eu le cœur qui battait à toute vitesse. Valéry n’en a pas oublié le côté charnel et cet épisode nous offre une scène érotique intense et lourde de sens, j’ai frissonné et je me suis délecté de ce moment crucial, car encore une fois même si le récit reste érotique et qu’il procure un certain plaisir à la lecture et bien le sexe est bien là pour enrichir l’histoire.



En bref, un épisode exaltant et intense. J’appréhendais énormément de poursuivre la série, bien que l’auteur ne m’ait jamais déçue, car certains rebondissements me faisaient un peu peur, j’avais peur de dépasser mes limites, et pourtant cette suite m’a vraiment envoûtée. Je dois dire que Valéry K. Baran a su nous offrir un peu de répit et beaucoup d’émotions avec toujours cet érotisme haut de gamme qui nous pousse sans cesse plus loin sur le chemin du plaisir. Elle reste toujours une fine psychologue pour que l’on s’attache davantage à Claire et Mathieu. Je sens que le final va être magistral ^^



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ValeryKBaran   19 juin 2014
L'initiation de Claire de Valéry K. Baran
– Tu connais le code des couleurs ? reprit-il.

– Non.

– Tu ne connais rien, en fait ?

– Oui.

– Qu’est-ce que tu fais ici alors ?

Comme il s’était tourné vers elle avec une expression d’incompréhension, elle prit quelques secondes pour lui répondre. Elle se décolla du mur où elle avait pris appui et déambula dans la salle. Son regard se porta sur une chaîne pendue un peu plus loin.

– Je veux connaître.

Il eut un sourire. Un son métallique plana tandis que la chaîne qu’elle venait de toucher oscillait lentement.
Commenter  J’apprécie          20
ValeryKBaran   27 juillet 2015
Un corps qui danse de Valéry K. Baran
Elle devait reconnaître qu’il captait si merveilleusement la lumière qu’il n’avait vraiment pas besoin d’elle pour briller. Très vite, d’ailleurs, elle n’avait plus pris que lui, négligeant les autres danseurs et les musiciens. Les photos de la répétition s’arrêtaient. Elle fit une pause, faisant tourner de droite à gauche son fauteuil, réfléchissant. Pour une exposition moins prestigieuse, ce qu’elle avait pris pourrait probablement passer ; mais là, elle ne pouvait s’en contenter. Et puis surtout… Elle fit de nouveau défiler des images. En aucun cas elles ne rendaient hommage au spectacle auquel elle avait assisté. Flávio était superbe, dans chacune de ses poses, mais où était le mouvement ? Où était l’aérien ? Où étaient la magnificence, la magie ? Ça ne valait rien ! Ça aurait dû être transcendant et ce n’était que banal !



Dans un geste de découragement, elle laissa tomber le haut de son corps en avant, posant le front sur son clavier.



Lorsqu’elle releva finalement le visage, Flávio la dévisageait sur l’écran, de ce petit regard en coin qu’il avait eu, assorti de ce sourire qui semblait dire : « je sais que les photos que tu es en train de prendre dépassent du cadre de ton travail ».



Elle l’observa plus attentivement.



Ou peut-être disait-il simplement : « Je sais. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marlene_lmedml   18 janvier 2019
OMG that's hot ! de Valéry K. Baran
MAINTENANT (Genre M/M. Érotique. PWP. Foursome)

« Il détestait les passages aux vestiaires comme d’autres haïssent les fêtes de fin d’année, ou tous ces autres moments pour lesquels il était attendu un état d’esprit particulier. Ce qu’il aurait dû éprouver, il le savait : l’impatience, la peur, l’exaltation, la franche camaraderie, les effusions viriles, frappes sur l’épaule, et l’amitié tellement dénuée du moindre sous-entendu qu’on pouvait se palper les fesses sans qu’il y ait là de geste déplacé. Pourtant, chez lui, tout était déplacé : ses pensées, lorsque son regard se posait sur les corps nus de ses camarades, ses réactions physiques lorsque ceux-ci le touchaient, ses perceptions lorsque l’un d’eux lui souriait d’une manière qui aurait pu signifier toute autre chose qu’une simple expression d’affection… Surtout avec Colin. Colin dont les sourires en coin semblaient toujours porter en eux un second degré, Colin qui ignorait la pudeur, Colin qui devait être le seul type au monde capable de faire des étirements, entièrement à poil, à l’intérieur des vestiaires. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ValeryKBaran   21 février 2016
L'initiation de Claire, tome 2 : Douter de Valéry K. Baran
Elle ne savait plus très bien ce qui appartenait à son imagination et ce qui relevait de la réalité. Même les marques sur ses fesses avaient disparu, reléguant les souvenirs de cette séance dans un flou aux frontières de la réalité. Elle se demandait si elle devrait enterrer ce secret, désormais, accepter de ne jamais en parler, ou uniquement à des inconnus. Les forums BDSM lui faisaient de l’œil, ces derniers temps, et elle avait hésité à s’y inscrire. Mais pour dire quoi ?

Peut-être devrait-elle accepter tout simplement que ce qu’elle avait vécu appartienne au passé, condamné à se disloquer, à se résumer à quelques images, quelques souvenirs esquissés aux crayons de couleur que le temps se chargerait de gommer méticuleusement. Une mèche blonde sur un regard noir, la brûlure d’un coup cinglant, la tension de liens qui se resserrent, des paroles douces et torrides à son oreille, et le plaisir explosif de la soumission. Peut-être ne persisteraient que ces ombres-là.
Commenter  J’apprécie          10

Auteur membre de Babelio voir son profil
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Triangles amoureux: on recherche le troisième point.

Carmen, Don José, ...

Almaviva
Catherine
Christian
Escamillo
Forcheville
Lancelot
Mathilde de La Mole
Santos Iturria

16 questions
68 lecteurs ont répondu
Thèmes : triangle amoureux , littérature , théâtre , opéra , cinemaCréer un quiz sur cet auteur