AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.61 /5 (sur 28 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Mauricie , 1945
Biographie :

Yvon Rivard est né en Mauricie en 1945. Après avoir fait des études à l’Université McGill et à l’Université Paris-IV-La Sorbonne, il a obtenu en 1971 un doctorat en littérature française à l’Université d’Aix-en-Provence. Professeur à l’université du Vermont de 1971 à 1973, puis oprofesseur de création littéraire, de littérature française et québécoise à l’Université McGill, il est maintenant à la retraite.

Membre de la revue Liberté de 1977 à 1995, chroniqueur littéraire à Radio-Canada de 1978 à 1988, il a été invité comme enseignant aux Universités de Yaoundé, de Bologne, de Turin, d’Avignon et de Rimouski (UQAR).

Romancier, poète, essayiste et scénariste, il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages et de trois scénarisations ou co-scénarisations.

Source : Université McGill
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
 Yvon Rivard
experyoshi   14 juillet 2014
Yvon Rivard
La lecture commence les yeux fermés.
Commenter  J’apprécie          240
Carolire   13 décembre 2007
Personne n'est une île de Yvon Rivard
« Bien sûr, comme tous les écrivains, j'aimerais laisser en héritage quelques livres ou quelques phrases susceptibles de réconforter un lecteur, de le réconcilier, ne serait-ce qu'un instant, avec lui-même. » (p. 31)





« Les plus purs élans du cœur comme les plus beaux poèmes d'amour sont toujours des appels au secours, des prières, c'est-à-dire l'ouverture d'un vide qui aspire à être comblé, l'expression de ce qui est sans voix et veut être entendu. » (p. 86)





« À quoi reconnaît-on une grande œuvre ? Question difficile à laquelle je réponds pourtant sans hésiter : à son pouvoir de compassion. » (p. 97)


Commenter  J’apprécie          40
 Yvon Rivard
rejeamar   17 juillet 2015
Yvon Rivard
Comment se rapprocher du savoir des hommes qui ne savent rien, c'est-à-dire qui éprouvent tout, la joie ou la détresse, sans le recours à une image ou à une idée qui en réduise ou en augmente l'intensité?
Commenter  J’apprécie          30
mongrainc   25 mars 2019
Le dernier chalet de Yvon Rivard
Est-il possible qu’après avoir longtemps vécu en marge de l’histoire nous ayons commencé de mourir lorsque nous y sommes entrés, impatients de répéter la vieille illusion humaine qui croit repousser la mort en maîtrisant le monde, plutôt que de l’empêcher de vieillir en le redécouvrant chaque matin, en faisant de chaque jour une aventure ?

(131)
Commenter  J’apprécie          20
 Yvon Rivard
hotaru   24 novembre 2012
Yvon Rivard
La parole, cette forme désuète de communication.
Commenter  J’apprécie          30
Carolire   13 décembre 2007
Le milieu du jour de Yvon Rivard
« Si l'histoire ne se termine pas ici, c'est que la vie est une bien mauvaise romancière, qui ne craint ni les répétitions, ni les digressions, ni les temps morts, comme si elle prenait plaisir à éprouver la patience du lecteur en l'obligeant à traverser des pages et des pages qui l'éloignent de la fin promise, de la récompense du sens. » (p. 175)
Commenter  J’apprécie          10
Pixie_dust   03 février 2020
Une idée simple de Yvon Rivard
On n'en a jamais fini avec l'enfance et la meilleure façon de vieillir, c'est de la laisser grandir en soi.
Commenter  J’apprécie          20
Pixie_dust   25 janvier 2020
Une idée simple de Yvon Rivard
La superficialité, c'est aussi oublier (...) que ce que je pense, écris, invente, que les illusions créées par la culture ont des répercussions dans la réalité, que la pensée, même lorsqu'elle croit jouir de l'immunité intellectuelle, est responsable du réel. Personne, et surtout pas les intellectuels, ne peut prétendre être au-dessus de la mêlée. (...) Dissocier la pensée de l'acte (l'oeuvre de la vie) crée la distance nécessaire à l'exercice de la pensée, mais si la pensée ne tend pas aussitôt à abolir cette distance, elle risque les pires aveuglements. Toute tentative de dissocier l'oeuvre de la réalité, toute tentative de dissocier l'homme de ses actes est une entreprise d'aveuglement au service de la lâcheté.
Commenter  J’apprécie          00
mongrainc   26 mars 2019
Le dernier chalet de Yvon Rivard
Le monde serait moins stagnant si tous les retraités étaient conscients que leur oisiveté n’est pas inutile, que leur solitude n’est pas une malédiction, que l’une et l’autre sont leur dernière chance d’être plus grands que leur destin …

(140)
Commenter  J’apprécie          10
Pixie_dust   04 février 2020
Une idée simple de Yvon Rivard
Longtemps je me suis demandé comment on pouvait guérir de ce "mal du pays sans pays" dont parle Nietzsche. Ma réponse aujourd'hui serait la suivante : habiter son pays jusqu'à ce qu'il redevienne chaque jour un nouveau monde.
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Littérature québécoise

Quel est le titre du premier roman canadien-français?

Les anciens canadiens
La terre paternelle
Les rapaillages
L'influence d'un livre
Maria Chapdelaine

18 questions
156 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature québécoise , québec , québécoisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..