AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.95 /5 (sur 432 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Saint-Armand , le 07/12/1982
Biographie :

Christian Guay-Poliquin est un écrivain québécois.

Il fait des études supérieures en littérature à l'Université du Québec à Montréal, où il obtient en 2010 un baccalauréat et, en 2012, une maîtrise en Études littéraires, avec mention d'honneur.

Étudiant au doctorat depuis 2013, il travaille sur une thèse ayant pour sujet les enjeux du récit de chasse dans les arts narratifs au XXe siècle. Il s'inscrit en 2015 à un stage doctoral de l'Université de Champagne.

Il publie un premier roman, "Le fil des kilomètres" (2013) qui retient l'attention de la critique. Il est finaliste pour le Grand prix littéraire Archambault 2015 et le prix Senghor 2014.

En 2017 paraît "Le Poids de la neige", roman qui remporte le Prix France-Québec, le Prix littéraire des collégiens, le Prix littéraire des lycéens AIEQ, le Prix Ringuet et le Prix littéraire du Gouverneur général.

Il vit à Montréal.

son site : https://www.christianguaypoliquin.com/

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Christian Guay-Poliquin   (2)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le lundi 24 septembre 2018, la librairie Charybde (129 rue de Charenton 75012 Paris - www.charybde.fr ) avait la joie d'accueillir Christian Guay-Poliquin, de passage à Paris depuis son Canada natal, pour une rencontre-discussion autour de ses deux premiers romans, "Le fil des kilomètres" et "Le poids de la neige".


Citations et extraits (138) Voir plus Ajouter une citation
Christian Guay-Poliquin
Nastie92   18 mars 2018
Christian Guay-Poliquin
Un trait de notre époque consiste à être seuls tous ensemble par le biais des écrans et du monde virtuel.
Commenter  J’apprécie          462
marina53   21 mai 2018
Le Poids de la neige de Christian Guay-Poliquin
Je rassemble mon courage et me retourne sur le dos, les bras en croix, les paumes vers le ciel. Autour de moi les ténèbres rôdent. La nuit a faim. Et les flocons sont carnivores.
Commenter  J’apprécie          390
marina53   17 mai 2018
Le Poids de la neige de Christian Guay-Poliquin
La douleur est un oiseau de proie qui me tient dans ses serres.
Commenter  J’apprécie          403
Christian Guay-Poliquin
fanfanouche24   11 janvier 2018
Christian Guay-Poliquin
A mon âge, les tricheries ne me tourmentent plus. L'imagination, c'est une forme de courage. (" Le poids de la neige", Les éditions de l'Observatoire, décembre 2017, p. 53)
Commenter  J’apprécie          360
marina53   23 mai 2018
Le Poids de la neige de Christian Guay-Poliquin
Le vent s’est levé avec la tombée de la nuit. Les rafales secouent la véranda. Il neige. J’entends les flocons se précipiter contre la vitre comme des oiseaux bernés par les reflets.
Commenter  J’apprécie          330
marina53   19 mai 2018
Le Poids de la neige de Christian Guay-Poliquin
Nous sommes dans le ventre de l'hiver, dans ses entrailles. Et, dans cette obscurité chaude, nous savons qu'on ne peut jamais fuir ce qui nous échoit.
Commenter  J’apprécie          320
marina53   25 mai 2018
Le Poids de la neige de Christian Guay-Poliquin
Le ciel gris est opaque et sans aucune nuance. Le soleil pourrait être n'importe où. Quelques flocons virevoltent dans l'air en s'accrochant à chaque seconde.
Commenter  J’apprécie          310
fanfanouche24   25 janvier 2018
Le Poids de la neige de Christian Guay-Poliquin
Regarde le réveil , observe le mouvement des aiguilles, écoute le tic-tac. Ce n'est ni la neige ni le froid, ni l'obscurité ni la faim. C'est le temps qui viendra à bout de nous. (p. 169)
Commenter  J’apprécie          300
marina53   19 mai 2018
Le Poids de la neige de Christian Guay-Poliquin
Personne ne peut survivre avec quelqu'un qui refuse de parler.
Commenter  J’apprécie          310
diablotin0   17 février 2018
Le Poids de la neige de Christian Guay-Poliquin
Devant moi, cinq types me fixent comme s'ils venaient d'apercevoir un revenant. Je reconnais certains visages, mais le temps a fait son oeuvre. Avec les années, nous sommes tous redevenus des étrangers.
Commenter  J’apprécie          280

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Tu ne l'as pas encore lu mais tu vas avoir envie de le lire

Tu préfères :

La capitale
La Bretagne
La Provence
L'Alsace

5 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Elle... Lui... Eux... de Odile G. HuetCréer un quiz sur cet auteur

.. ..