AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.68 /5 (sur 837 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Saint-Gédéon-de-Beauce , le 23/09/1937
Biographie :

Jacques Poulin complète des études classiques aux Séminaires de St-Georges et de Nicolet (B.A. 1975). Il obtient en 1960 une licence en Orientation professionnelle et en 1964 une licence en lettres de l'Université Laval.

D'abord traducteur, il devient conseiller en orientation au Collège Bellevue de Québec pendant quelques années. Il quitte ses fonctions dès la parution de son second livre et se consacre à son métier d'écrivain.

Son premier roman "Mon cheval pour un royaume" paraît en 1967. À la fin de cette même année, paraît son deuxième roman "Jimmy".

Jacques Poulin a publié 14 romans à ce jour.

Source : felix.cyberscol.qc.ca
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo

Jacques Poulin : Chat sauvage
Olivier BARROT présente dans une rue de Montréal, le livre de Jacques POULIN "Chat sauvage".
Citations et extraits (189) Voir plus Ajouter une citation
le_Bison   05 septembre 2016
Volkswagen Blues de Jacques Poulin
Jack humait l’air et regardait de chaque côté de la route.

C’était une odeur humide et accablante, épaisse et comme un peu vaseuse, semblable à ce que l’on pouvait sentir dans un sous-bois marécageux, un mélange d’eau, de terre et de plantes, une odeur d’eau boueuse et de mousse vieillie.

En arrivant à un pont, ils virent un cours d’eau très large avec des eaux jaunes et lourdes ; ils comprirent tous les deux et sans avoir besoin de se dire un mot que c’était le Mississippi, le Père des Eaux, le fleuve qui séparait l’Amérique en deux et qui reliait le Nord et le Sud, le grand fleuve de Louis Jolliet et du père Marquette, le fleuve sacré des Indiens, le fleuve des esclaves noirs et du coton, le fleuve de Mark Twain et de Faulkner, du jazz et des bayous, le fleuve mythique et légendaire dont on disait qu’il se confondait avec l’âme de l’Amérique.

Commenter  J’apprécie          370
le_Bison   14 septembre 2016
Volkswagen Blues de Jacques Poulin
PRIERE SIOUX POUR LE RETOUR DES BISONS (1889)

Père, aie pitié de nous ;

Nous pleurons parce que nous avons soif,

Tout est fini.

Nous n’avons rien à manger ;

Père, nous sommes misérables.

Nous sommes très malheureux.

Le bison n’est plus.

Ils ont tous disparu.

Aie pitié de nous, Père ;

Nous dansons comme tu le désires

Puisque tu nous l’as ordonné.

Nous dansons avec peine,

Nous dansons longtemps.

Aie pitié,

Père, aide-nous ;

Nous sommes près de toi dans les ténèbres ;

Entends-nous et aide-nous,

Chasse les hommes blancs,

Ramène le bison,

Nous sommes pauvres et faibles,

Nous ne pouvons rien seuls ;

Aide-nous à être ce que nous étions

D’heureux chasseurs de bisons.
Commenter  J’apprécie          365
michemuche   09 novembre 2017
Volkswagen Blues de Jacques Poulin
Il y a des gens qui disent que l'écriture est une façon de vivre ; moi, je pense que c'est aussi une façon de ne pas vivre. Je veux dire : vous vous enfermez dans un livre, dans une histoire, et vous ne faites pas très attention à ce qui se passe autour de vous et un beau jour la personne que vous aimez le plus au monde s'en va avec quelqu'un dont vous n'avez même pas entendu parler...
Commenter  J’apprécie          327
SebastienFritsch   17 avril 2012
Le vieux chagrin de Jacques Poulin
Quand vous commencez à écrire une histoire, vous êtes comme un voyageur qui a vu de très loin un château. Dans l'espoir de l'atteindre, vous suivez un petit chemin qui descend au flanc d'une colline vers une vallée couverte de forêt. Le chemin se rétrécit et devient un sentier qui s'efface par endroits, et vous ne savez plus très bien où vous êtes rendus; vous avez l'impression de tourner en rond.

De temps en temps, vous traversez une clairière inondée de soleil, ou vous franchissez une rivière à la nage. Au sortir de la forêt, vous escaladez une petite montagne. Parvenu au sommet, vous apercevez le château, mais c'est sur la colline suivante qu'il se trouve, et il est moins beau que vous ne l'aviez cru: il fait penser à manoir ou à une grande villa.

Sans perdre courage, vous descendez encore une fois dans une vallée, vous traversez une forêt obscure en suivant un sentier presque invisible, puis vous grimpez au sommet de la colline et, à bout de force, vous arrivez enfin devant le château.

En réalité ce n'est pas un château, ni un manoir, ni même une villa: c'est plutôt une vieille maison délabrée et, curieusement, elle ressemble beaucoup à celle où vous avez passé votre enfance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
fanfanouche24   06 octobre 2013
La Tournée d'automne de Jacques Poulin
C'est vrai que les livres nous protègent, dit-il, mais leur protection ne dure pas éternellement. C'est un peu comme les rêves. Un jour ou l'autre, la vie nous rattrape. (p. 126)
Commenter  J’apprécie          300
jeunejane   07 novembre 2017
La Tournée d'automne de Jacques Poulin
Mais le bibliobus lui appartenait en propre.

C'était un ancien camion de laitier, qu'il avait transformé avec l'aide de son père.

...

Avant de se mettre au volant, il se pencha pour regarder si quelque chat ne s'était pas blotti sous le camion.

...il n'oubliait jamais de vérifier, car le bibliobus semblait avoir gardé de ses origines une petite odeur de lait que les chats étaient les seuls à détecter.
Commenter  J’apprécie          290
Sachenka   17 mars 2013
Le vieux chagrin de Jacques Poulin
Ce qui compte, ce sont les liens d'affection qui relient les gens entre eux, formant une toile immense et invisible sans laquelle le monde s'écroulerait. Le reste, auquel on consacre la plus grande partie de son temps en prenant des airs très sérieux, n'a que peu d'importance.
Commenter  J’apprécie          270
michemuche   07 novembre 2017
Volkswagen Blues de Jacques Poulin
Jack trouva un Petit Robert des noms propres et, dans la notice biographique de Saul Bellow, il lut cet extrait des " Aventures d'Augie March":

Je suis une sorte de Colomb pour tous ceux qui sont à portée de la main et je crois fermement qu'on peut les rejoindre dans cette terra incognita immédiate qui s'étend devant chaque regard.
Commenter  J’apprécie          264
Moan   14 novembre 2012
Les Yeux bleus de Mistassini de Jacques Poulin
Ils croyaient peut-être ,comme bien des gens, que ce qu'ils voyaient à la télé était plus important que les choses de la vraie vie.
Commenter  J’apprécie          260
fanfanouche24   14 décembre 2016
La traduction est une histoire d'amour de Jacques Poulin
Le premier texte d'elle [ Isabelle Eberhardt.] que j'ai trouvé se lisait comme suit :

" Pour l'instant je n'aspire qu'à [...] dormir dans le silence et la fraîcheur de la nuit, sous des étoiles filantes tombant de très haut, avec pour toit l'immensité sans fin du ciel, et pour lit la chaleur de la terre, en sachant que personne, où que ce soit sur la Terre, ne se languit de moi, que nulle part l'on ne me regrette ou l'on ne m'attend. Savoir cela, c'est être libre et sans entraves, nomade dans le grand désert de la vie où je ne serai jamais rien d'autre qu'une étrangère" (p. 49-50)
Commenter  J’apprécie          240
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Littérature québécoise

Quel est le titre du premier roman canadien-français?

Les anciens canadiens
La terre paternelle
Les rapaillages
L'influence d'un livre
Maria Chapdelaine

18 questions
157 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature québécoise , québec , québécoisCréer un quiz sur cet auteur