AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

5 sens éditions


Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez 5 sens éditions


Dernières critiques
MilleetunepagesLM
  04 octobre 2018
Le chant du tambour de Jean-Luc Bremond
Le commentaire de Cathy :

Achack est un jeune indien Algonquin, l'année de ses 13 ans comme tous les adolescents de sa tribu, il doit entreprendre sa quête de vision. Il va partir en mission pour voir ce qui se passe dans le pays et rencontrer d'autres personnes. Il a aussi pour mission de se confectionner un tambour, commence alors son voyage initiatique. Ce roman est d'un genre que je lis très rarement et je vais vous dire que cette lecture à été pour moi un réel coup de cœur. J'ai adoré découvrir le périple de ce jeune Indien, la plume de l'auteur m'a complètement embarquée, j'ai eu l'impression de voyager au côté d'Achack. Ce roman est plein de poésie, de beauté malgré les épreuves que va devoir traverser ce jeune adolescent. L'auteur a une très belle plume, un style avec lequel je me suis senti de suite à l'aise. Merci Jean-Luc Bremond pour le moment de lecture que vous venez de m'avoir fait vivre, je ne suis pas prête d'oublier Achack et son fameux tambour.
Lien : http://lesmilleetunlivreslm...
Commenter  J’apprécie          00
jeanlucmarieandree
  04 octobre 2018
Le chant du tambour de Jean-Luc Bremond
BBB – Le Chant du Tambour (éd. 5 Sens), votre dernier roman paru, se passe au Canada, dans la tribu indienne des Algonquins. Voulez-vous nous dire quelques mots sur cette tribu amérindienne d’autant moins connue que lorsqu’il s’agit d’Indiens on pense plus au territoire des États-Unis ?



JLB – C’est une tribu vivant dans la région de l’Abitibi-Témiscamigue au Québec. Elle a gardé tant bien que mal sa culture et sa spiritualité ; elle a une prophétie sur la venue des Blancs qui a pris progressivement de la place dans mon roman.



BBB – Pourquoi avoir choisi ces Algonquins ? Vous semblez y être très attachés.



JLB – J’ai choisi les Algonquins, et non les Innus, ou Montagnais, de la région de ma compagne, suite à la lecture d’un livre de Dominique Rankin, "on nous appelait les sauvages." Je n’y suis pas plus attaché qu’à n’importe quels peuples subissant le mépris parce qu’ils sont différents.



BBB – Qu’ont-ils à nous dire à nous, Européens ?



JLB – Le respect de la terre et de ses éléments, sous peine d’effondrement de la planète, par notre recherche de profit, sans égard pour les vivants. Une culture qui inclue, même l’ennemi, pour sortir de l’anéantissement.



BBB – Le Chant du Tambour parle de rite initiatique. C’est un thème capital dans votre roman. Définiriez-vous Le Chant du Tambour comme un roman initiatique, un conte ou bien un roman historique ?



JLB – C’est un roman initiatique sur fond historique.



BBB – Il est aussi question de l’exposition universelle de San Francisco, bien moins connue en France que celles de Paris au XIXe et début XXe siècle. Pourquoi en avoir parlé ?



JLB – J’ai eu connaissance de cette exposition dans un livre, la Bible tchouktche ou le dernier chaman d'Ouelen, de Youri Rytkhèou. En recherchant la documentation sur cette exposition, j’ai été effaré par l’orgueil colonial en pleine guerre mondiale. J’y ai donc placé mon personnage pour montrer l’impitoyable égoïsme des colonisateurs.



BBB – La défense de l’environnement est un sujet de plus en plus discuté. Vous en parlez également dans ce roman dont l’histoire nous semble si éloigné.



JLB – L’histoire n’en est pas éloigné, puisque l’environnement fait intégralement partie de la culture des amérindiens. Respecter et soigner la terre, en se considérant comme un de ses éléments, et non comme distinct d’elle en la dominant, est une solution pour l’humanité puisse cohabiter avec ce qui la fait vivre : oxygène, eau, végétaux et animaux ; ainsi, l’individu, plutôt que de penser à lui-même, son propre intérêt, devrait se relier avec tous les vivants et préserver l’environnement.


Lien : http://www.bla-bla-blog.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MilleetunepagesLM
  01 octobre 2018
La révolution du klezmer de Jean-Luc Bremond
Le commentaire de Cathy :

Elijah est un klezmer, un musicien ashkénaze, il parcourt la Transylvanie Roumaine de 1925. Lors d'une journée un peu comme les autres, il va avoir un déclic, une envie de voir autre chose, de découvrir autre chose, sa quête ne fait que commencer. Plonger, en compagnie d'Elijah, dans un pays que je ne connaissais pas, dans une époque que je ne connaissais pas à été pour moi une bonne découverte. J'ai l'impression d'avoir beaucoup voyagé pendant ma lecture, j'ai aimé découvrir ses différents peuples, ses différentes cultures qu'Elijah va rencontrer pendant sa quête. Différents personnages vont croiser le chemin de notre musicien, chacun à sa manière va avoir une grande place dans l'évolution de ce dernier. L'auteur a eu la bonne idée de nous faire un lexique à la fin de son roman ce qui m'a permis de pouvoir, à chaque fois que je ne connaissais pas certains termes, trouver leurs significations. L'auteur a une plume que je trouve très agréable, et un style fluide. Merci Jean-Luc Bremond pour le voyage que vous venez de me faire vivre.


Lien : http://lesmilleetunlivreslm...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00