AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Christian Bourgois Editeur

Les éditions Christian Bourgois ont été fondées en 1966. Quelques grands succès comme Le Seigneur des Anneaux en 1972 ou les Versets sataniques en 1988 ont fait la réputation de cette maison. 50 titres sortent en moyenne chaque année. Il s`agit du plus grand éditeur français de littérature espagnole, et propose aussi de la littérature française, des essais, des documents, du théâtre et une spécialité musique.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Christian Bourgois Editeur



Dernières parutions chez Christian Bourgois Editeur


Dernières critiques
stoner
  10 août 2022
Demande à la poussière de John Fante
Un jeune apprenti écrivain sans le sou se retire dans un minable motel du Colorado pour se consacrer à son art. Sa machine à écrire et sa bouteille pour seuls compagnons, il affronte seul les affres de la création littéraire jusqu'au jour où une jeune femme... Mélange de flamboyance, d'auto-destruction et de quête impossible, le héros séduira ou laissera indifférent. Et à la fin ne restera que la poussière...
Commenter  J’apprécie          20
Dieselle
  10 août 2022
Orgueil et préjugés de Jane Austen
Elisabeth Bennet est la seconde des cinq filles du couple Bennet. La famille appartient à la gentry anglaise du XVIIIème siècle, c'est à dire à cette classe sociale de la haute bourgeoisie qui vit grâce aux rentes des terres qu'ils louent.

Sans enfant mâle, l'héritage reviendra à un cousin, Mr Collins, après la mort de Mr Bennet, laissant sa femme et ses filles sans ressource. Cette situation angoisse beaucoup Mrs Bennet qui n'a de cesse de s'agiter pour que ses filles trouvent des maris avec de bonnes rentes.

Quand Mr Bingley et son ami Mr Darcy, des gentlemen, emménagent dans un domaine non loin de chez eux, c'est l'effervescence à la maison de Longbourn. Mr Bingley se révèle être un homme charmant et Jane, la sœur ainée d'Elisabeth, ne tarde pas à succomber à ses charmes. Mr Darcy par contre, se révèle être un homme détestable. Constamment à l'écart des groupes de femmes, il ne se mélange pas à la bonne société de Meryton qu'il semble exécrer. Elisabeth déteste ses manières hautaines et, dotée d'un fort caractère, ne se laisse pas impressionner par ses airs supérieurs. Elle se rapproche de Mr Wickham, un officier qui connait Darcy de longue date et qui le tient responsable de tous ses malheurs.

Mr Collins, à l'occasion d'une visite au domaine de Longbourn, en profite pour faire une demande en mariage à Elisabeth mais même si l'alliance serait idéale et permettrait au domaine de rester dans la famille, celle-ci refuse la proposition. En effet, l'amour passe avant l'intérêt financier pour les Bennet.



Avis personnel

Les intrigues de ce roman bien connu sont intéressantes et amusantes. Les filles Bennet ont toutes des personnalités différentes ce qui permet à l'autrice de décrire les différentes façons dont elles peuvent se conduire.

Jane Austen se moque beaucoup de ses contemporains. La mère d'Elisabeth est tellement ridicule qu'elle fait honte à sa fille. L'étiquette, les bonnes manières, le langage soutenu, quand ils sont utilisés à l'excès par Mr Collins, sont risibles.

Austen prône plus de simplicité et de franchise à travers Elisabeth qui osera affronter la grande Lady Catherine venue l'insulter pour la dissuader de convoler avec Mr Darcy dont elle a planifié l'union depuis sa naissance avec sa propre fille.

C'est un récit à la fois ancré dans le passé (des femmes qui ne travaillent pas et qui sont contraintes de s'en sortir via des unions calculées) et à la fois moderne (les Bennet privilégient l'amour à l'argent, le libre arbitre et la voix des femmes est, en général, respectée).
Lien : https://christine-lecture.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Emmanuel_C
  10 août 2022
Bilbo le Hobbit de J. R. R. Tolkien
Pas vraiment une critique mais un avertissement : faites lire le livre à vos enfants bien avant qu'ils ne voient le film de Peter Jackson. Mieux : dites leur de ne pas le regarder. Les deux scénariste ont défiguré le monde enchanté de Tolkien pour des raisons idéologiques et mercantiles. A lire avant le Seigneur des Anneaux. Je l'ai lu aussi en anglais. C'est faisable avec le dictionnaire en ligne de la liseuse.
Commenter  J’apprécie          60