AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Editions Philippe Picquier

Les Éditions Philippe Picquier sont une maison d`édition créée en 1986 et spécialisée dans la publication des livres venant d`Extrême-Orient, c`est-à-dire des livres traduits venant de la Chine, la Corée, le Japon, le Vietnam, l`Inde et le Pakistan.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Editions Philippe Picquier



Dernières critiques
Frch
  26 mai 2022
La papeterie Tsubaki de Ogawa Ito
Quel magnifique roman ! Tout en poésie et sensibilité.

Éloge de la douceur, du temps qui passe, du lâcher prise, de l’acceptation et du pardon.



Une autre vraie petite pépite* qui me donne l’envie de découvrir d’autres romans japonais.

J’aime beaucoup leur retenue et leur manière de ressentir le monde.



*. après la découverte des mémoires d’un chat de Hiro Arikawa, il y a quelques mois. À lire aussi mais plus difficile à offrir !
Commenter  J’apprécie          10
Vazub
  25 mai 2022
Une soupe à la grenade de Marsha Mehran
j’ai hésité à mettre quatre comme note, car ce livre m’a attendrit .

J’étais heureux de lire l’histoire de ces trois sœurs iraniennes qui atterrissent dans ce petit village irlandais et grâce à leur cuisine se font reconnaître et estime

De plus l’histoire de la révolution iranienne et leur départ mouvementé d’Iran est intéressant.

maintenant j’ai trouvé qu’il y avait un peu trop de clichés, même si c’est gentil c’est un peu trop facile avec le méchant Tom qui est puni à la fin , son fils qui se repentit ,et toutes ses dames avec le curé autour des trois sœurs.
Commenter  J’apprécie          10
Alfr
  25 mai 2022
Chinoises de Xinran
Femme utile- femme objet- femme soumise- femme criminelle- femme innocente- femme ignorante- femme battue- femme violée. Pas une de ces femmes ne m'a laissée indifférente. Xiran, journaliste, présente le destin bouleversant de chacune de ces épouses, mères ou filles. D'abord subir le joug familial. Ensuite essuyer les foudres de la révolution culturelle. Enfin, obéir à la loi du silence du parti. Naître, souffrir, endurer pour devenir autre, devenir folle, absente. L'histoire de la Chine est là, derrière le portrait de ces femmes. La Chine traditionnelle, la révolution culturelle, l'ouverture économique. C'est tout un peuple qui souffre, subissant les purges, les lignes de conduite. Hélas, la femme, comme pour les guerres, reste un butin à échanger lorsque l'histoire tend à être réécrite. C'est ainsi qu'elle devient le cadeau de ceux qui oeuvrent pour la révolution communiste. Et c'est ainsi qu'elle devient le symbole de la déchéance familiale lorsqu'il s'agit de faire disparaitre ceux qui trahissent le régime. La femme est tour à tour complice, coupable de tous les maux. Et il leur appartient de se taire. Depuis, la Chine n'a plus le même visage. Mais le sort de la femme n'est pas pour autant à l'abri de la cruauté. Partout dans le monde, le joug des traditions pèse. Ce genre de témoignages est une prise de conscience. La mémoire est éphémère mais les écrits restent. Merci Xiran d'œuvrer à la connaissance de l'histoire chinoise en générale, et de celle des femmes en particulier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111