AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Editions Philippe Picquier

Les Éditions Philippe Picquier sont une maison d'édition créée en 1986 et spécialisée dans la publication des livres venant d'Extrême-Orient, c'est-à-dire des livres traduits venant de la Chine, la Corée, le Japon, le Vietnam, l'Inde et le Pakistan.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Editions Philippe Picquier



Dernières parutions chez Editions Philippe Picquier


Dernières critiques
cvd64
  20 juin 2018
Aux portes de l'enfer : Récits fantastiques de la Chine de Anonyme
histoires de démons, de fantômes et autres esprits dans la Chine du début du premier millénaire. Encore peu connues car traduites dans les 20 dernières années par quelques traducteurs; les textes sont parfois difficiles à traduire car certains mots ou expressions n'ont pas d'équivalence dans d'autres langues.

Loufoque, "gore" et instructifs, ces historiettes sont un régal.

livre acquis à la suite de la visite de l'exposition Enfers et fantômes d'Asie actuellement au musée du quai Branly.
Commenter  J’apprécie          00
BrunoA
  19 juin 2018
Le temps qui va, le temps qui vient de Kawakami Hiromi
Ce superbe roman de Kawakami entraîne le lecteur dans un petit quartier commerçant de Tokyo où on commence par visiter la poissonnerie.

C'est ce quartier qui sert de ciment pour relier chaque protagoniste qui raconte à son tour son histoire.

Sur un rythme serein, chacun se livre et les destins s'entrecroisent pour donner un roman de très belle facture qui se lit avec un plaisir immense.

On y retrouve cette atmosphère si particulière ainsi que les traditions en usage au Japon entre la fin de la guerre et nos jours.

Les histoires croisées de ces personnes sont touchantes et confèrent au roman une fond d'émotion qui contribue à la beauté du texte.
Commenter  J’apprécie          210
lafilledepassage
  18 juin 2018
Le rêve du village des Ding de Lianke Yan
Une petite bourgade agricole dans la campagne chinoise, pauvre, très pauvre. Pour gagner facilement l’argent qui manque tant, une seule solution: donner son sang. Facile. Mais les conditions sanitaires ne sont pas respectées, les seringues pas stériles. Et l’intermédiaire particulièrement véreux … En ces temps d’épidémie de sida, vous pouvez imaginer les conséquences de ce trafic, dans ce coin perdu abandonné par les autorités bien trop préoccupées à développer l’industrie, le commerce et à s’enrichir personnellement ….



Au travers de ce roman, c’est la Chine en pleine mutation qu’on devine, la Chine prête à vendre son âme pour rattraper son retard et accéder coûte que coûte à la modernité occidentale, au confort matériel et à la vie facile et métropolitaine. Les bourgades deviennent des villes du jour au lendemain. Et les gens malhonnêtes s’enrichissent sur le dos des plus naïfs ou des plus (trop ?) honnêtes. Restent les laissés-pour-compte dans les campagnes.



Un vrai plaisir de lecture, grâce notamment au recours aux images poétiques et oniriques, qui masquent tant bien que mal le dégoût et la colère de l’auteur (par ailleurs privé de parole en Chine). Un auteur à suivre, ce Lianke Yan, pour découvrir cette autre Chine, bien différente de l’image de l’élève « méritant » du capitalisme socialiste (non, non, il parait que ce n’est pas incompatible), que les médias et les chiens de garde nous proposent.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161