AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Libretto


Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Libretto


Dernières critiques
JaneEyre
22 juillet 2017
Quo vadis ? de Henryk Sienkiewicz
"Et il sentit soudain qu'il ne suffisait pas de l'avoir chez lui, qu'il ne suffisait pas de la prendre de force dans ses bras, que son amour voulait quelque chose de plus, c'est-à-dire son consentement. "



Dans cette phrase tient toute la beauté de cette œuvre absolument magnifique, qui m'a remuée les tripes. Quo vadis ? est un roman historique aux multiples facettes, qui nous parle de la Rome antique, de sa philosophie, de sa cruauté et du martyr des premiers chrétiens. Mais, comme tout chef d'œuvre, il parle de quelque chose qui traverse le temps et qui résonne, quelle que soit l'époque à laquelle le lecteur le lira. Car Quo Vadis ? parle surtout de l'amour, de la tyrannie, du libre-arbitre, de la fraternité et de la résistance à l'oppression. La conversion de Vinicius aux valeurs chrétiennes (et non catholique, en tant que protestante j'insiste!) est décrite avec une finesse qui m'a impressionnée. D'un personnage assez égoiste (mais pas par méchanceté, juste parce qu'il a été conditionné et a grandi dans la certitude que son bon vouloir et son plaisir primait sur celui d'autrui), Vinicius va apprendre le sens du libre arbitre, du pardon et comprendre que l'amour qui s'impose n'est pas de l'amour.

A cela s'ajoute des scènes particulièrement intenses voire insoutenables, celles des martyrs chrétiens, celles de la folie de Néron et du silence accablant de son entourage, terrifié.

Jamais un livre n'aura évoqué avec autant de justesse ce que devrait être l'âme chrétienne. Si les chrétiens avaient gardé cela à l'esprit, de combien de massacre aurions-nous fait l'économie ?



Un magnifique roman à conseiller les yeux fermés.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
LePamplemousse
21 juillet 2017
L'Observatoire de Edward Carey
Vous aimez les romans inclassables ?

Vous voulez du bizarre, de l’étrange, de l’absurde avec une belle pointe de mystère et de poésie ?

L’Observatoire est fait pour vous !

C’est un roman au style original avec une intrigue prenante, qui oscille sans cesse entre l’univers de Tim Burton et celui de Wes Anderson.

Nous découvrons le quotidien des habitants d’un étrange manoir à l’abandon, quelque part en Angleterre.

Chaque habitant y a ses particularités, ses failles, sa douleur ou sa faute, et l’histoire est un mélange de mélancolie, d’espoir, de tristesse et de joie mélangées, de surprises, de découvertes aussi incroyables que poétiques, on passe par le désespoir le plus profond, le plus lourd, le plus sombre à la joie la plus pure, la plus lumineuse, on croit lire un roman léger et on tombe sur des révélations « coup de poing », on pense être au coeur d’un roman noir et soudain, une lueur irradie et donne au récit une douceur et une tendresse fantastique.

Un roman merveilleusement écrit qui vous emmène dans un univers à part, fait de folie, de compassion, de chagrin, mais aussi d’amour et d’humanité, qui vous fait rencontrer des personnages que vous ne pourrez pas oublier même après avoir refermé le livre, qui vous émeut et vous donne envie de sourire et de partager de bons moments avec la terre entière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          326
Aelys_
19 juillet 2017
Vingt-quatre heures d'une femme sensible de Constance de Salm
Parce qu’elle a vu son amant quitter l’opéra au bras d’une autre, une jeune veuve s’imagine être trompée. Au cours des vingt-quatre heures qui suivent cette découverte, cette femme sensible et jalouse va écrire quarante-quatre lettres à l’homme aimé, témoignage de la vague d’émotions confuses qui la submerge.



Je suis encore sous le charme de ce superbe roman épistolaire, de son analyse psychologique subtile, rédigée dans un style raffiné. J’ai suivi avec intérêt les souffrances de cette femme douloureusement amoureuse, ressassant le souvenir d’un bonheur qu’elle croit perdu et s’abîmant progressivement dans le doute et le désespoir. Sublime. Tragique. Plein d’espoir aussi.
Lien : https://figuresdestyle2017.c..
Commenter  J’apprécie          30