AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Libretto


Livres les plus populaires voir plus


Dernières parutions chez Libretto


Dernières critiques
BartMacondo
23 septembre 2017
Knockemstiff de Donald Ray Pollock
Je viens de terminer Knockemstiff, le troisième livre de Donald Ray Pollock que j'ai lu est en réalité son premier. Il est composé de 18 nouvelles qui se déroulent au sud de l'Ohio, dans un milieu marginal, sordide rongé par la pauvreté et la déchéance et peuplé de personnages tellement déguelasses qu'il est difficile à comprendre comment l'auteut a pu les inventer. J'espère qu'il ne s'est pas laissé inspirer par de vraies gens. Une mort qui en vaut la peine est son roman le plus récent. C'est grâce à ce roman que j'ai découvert Donald Ray Pollock. Je vous conseille de lire d'abord ce roman magistral avant d'entamer Knockemstiff, qui est à mon avis plutôt une curiosité à lire si on a été impressionné par Une mort qui en vaut la peine.
Commenter  J’apprécie          00
JeanPierreV
20 septembre 2017
Le sillage de la baleine de Francisco Coloane
Pedro Nauto a 13 ans quand il perd sa mère, retrouvée noyée et défigurée...Après 4 jours, dans l'attente d'une autopsie, elle est enterrée. Le gamin n'a pour seule famille que son grand-père riche propriétaire terrien. Le vieil homme méprisait sa fille, une fille-mère....Alors le gamin décida de le quitter, et de travailler ailleurs afin de rendre en retour les journées de travail qu'on leur avait prêtées : "Pedro passa le plus clair de son temps à travailler chez les uns et les autres afin de rembourser les dettes de sa mère"..

...Mais la mer l'attirait, le Pacifique, immense, riche...

Un plongeur à la recherche du banc d'huitres qui lui permettrait d'être riche pour le restant de ses jours le prend sur son bateau, Pedro veillera à la bonne alimentation en air du scaphandre...mais le plongeur trop naïf avec ses "amis", devra déchanter et s'incliner devant la puissance de l'argent...déjà en 1910, et perdre ses ambitions.

La deuxième partie du livre nous permet d'accompagner Pedro sur les baleiniers qui écument les mers, des baleiniers qui concourent pour le plus grand nombre de cachalots, la plus grosse baleine bleue tuée..Ce n'est plus l'homme, le capitaine du baleinier, qui jette le harpon, mais une machine puissante. Le harpon est armé d'explosifs qui déchirent les poumons, les crânes. La lutte est inégale, l'animal n'a plus aucune chance. Le massacre qui a presque fait disparaitre ces géants de nos mers s'est dorénavant industrialisé.

Francisco Coloane aime ces hommes rudes, cette vie de solidarité et de risques qu'il partagea, le Chili et l'Archipel de Chiloé, où il naquit. Il nous dépeint ces mers froides de l'Antarctique et leurs tempêtes, ces métiers difficiles et dangereux, ces chasses miraculeuses, ces superstitions ancestrales, dans lesquelles ces tueurs qui risquent leur vie ont peur de monstres de légende et d'êtres surnaturels qui hantent leur rêves, le trauco, le camahueto, l'imbunche, le cheval de mer.. Superstitions dont on tient compte avant de prendre la mer.

Un beau roman, très documenté, qui rappelle par bien des points Moby Dick, et nous transporte plus d'un siècle en arrière. L'aventure ? Pas sûr : "On s'imagine que les marins sont attirés par l'aventure et l'inconnu ; inutile d'enjoliver la réalité : ils cherchent avant tout à gagner les quelques sous qu'ils n'ont pas pu trouver à terre et pour lesquels ils risquent leur peau."

Fortement remué par ces massacres, Francisco Coloane milita pour la défense de la nature; Une réserve naturelle chilienne de protection des baleines porte désormais son nom


Lien : https://mesbelleslectures.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Stophe86
17 septembre 2017
Construire un feu (Recueil) de Jack London
Ce petit recueil de nouvelles (sept au total) est une parfaite illustration du style de Jack London. On arpente les grands espaces du nord où la survie ne tient bien souvent qu'à un fil et où les règles sont fixées par la nature.



Fidèle à lui même, London nous plonge sans retenue dans le froid glacial dont la morsure se fait sentir à chaque changement de page. Grâce à ses descriptions et son écriture directe, on n'a aucun mal à entrer dans ces cours récits et à cheminer dans la neige en compagnie des personnages.



C'est à chaque fois un grand plaisir de lire ces histoires et cela confirme tout le bien que je pense de l'auteur. Que ce soit pour le découvrir ou simplement pour prolonger l'aventure, je vous conseille ce recueil !
Commenter  J’apprécie          40