AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 4.02 /5 (sur 183 notes)

Nationalité : Norvège
Né(e) à : Larvik , le 06/10/1914
Mort(e) à : Andora , le 18/04/2002
Biographie :

Thor Heyerdahl est un anthropologue, archéologue et navigateur norvégien.

Il a étudié la zoologie et la géographie à l'Université d'Oslo. Dans les années 1937-1938, il séjourne en Polynésie française. Il passe notamment une année avec son épouse, Liv Torp-Heyerdahl (1916–1969), sur l'île de Fatu Hiva, aux Marquises.

C'est pendant ce séjour, en 1937, que Thor Heyerdahl fut frappé par l'impact des forces naturelles des vents et des courants océaniques se dirigeant d'est en ouest. Parallèlement, il eut connaissance de contes indigènes suggérant que les ancêtres des Marquisiens seraient arrivés sur ces îles poussés d'est en ouest par les vents et les courants, un scénario en contradiction complète avec les thèses scientifiques prédominantes de l'époque.

Il est connu pour sa théorie affirmant que la Polynésie aurait été peuplée par des populations venant du continent Américain, via l'île de Pâques et non d'Asie du Sud-Est. En 1947, il se lance sur un radeau, le "Kon-Tiki", à travers le Pacifique afin de prouver ses théories. C'est cette expédition qui le rendra célèbre. Le livre qu'il écrit, "L'Expédition du Kon-Tiki" ("Kon-Tiki ekspedisjonen", 1948), connaît un succès international, avec de nombreuses traductions.

En 1955, Thor Heyerdahl arriva à l'île de Pâques, avec un groupe de 23 chercheurs, pour réaliser les premières fouilles systématiques.

En 1970, à bord d'un autre radeau de papyrus, le "Râ II", il traversa l'Atlantique. En 1977, à bord d'un bateau de type sumérien, le "Tigris", il tenta de prouver que les Sumériens, par la seule force du vent et des courants, auraient pu partir de Basra (auj. Bassora) et atteindre l'Inde et l'Afrique.

Dans les années 1990, il avait installé sa résidence aux Canaries. Son dernier travail le conduisit en Azerbaïdjan, où il se rendit pour essayer de trouver une relation entre les Vikings et les anciens habitants de la région.

Il a publié de nombreux ouvrages de vulgarisation et d'aventure traduits dans de nombreuses langues qui lui ont assuré une renommée internationale.
+ Voir plus
Source : /www.bibliomonde.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Thor Heyerdahl   (8)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Kon-Tiki, l'expédition portée au cinéma.


Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
finitysend   14 avril 2017
L'expédition du Kon-Tiki sur un radeau à travers le Pacifique de Thor Heyerdahl
17 mai. Jour de l’Indépendance norvégienne. Grosse mer. Bon vent. Je suis cuistot aujourd’hui et j’ai trouvé sept poissons volants sur le pont, une pieuvre sur le toit de la cabine et un poisson inconnu dans le sac de couchage de Torstein…
Commenter  J’apprécie          354
gill   08 juin 2012
L'expédition du Kon-Tiki sur un radeau à travers le Pacifique de Thor Heyerdahl
Oui, cela commença le soir où, dans une île du Pacifique, près d'un feu allumé en plein air, un vieil indigène nous raconta des légendes et des histoires de sa tribu.

Bien des années plus tard, je me trouvai en face d'un autre vieillard, cette fois dans un bureau sombre, à l'un des étages supérieurs d'un grand musée de New-York.

Autour de nous, dans des vitrines soigneusement rangées, s'étalaient des fragments de poterie, traces d'un lointain passé.

Aux murs s'alignaient des livres dont certains, œuvres d'un même auteur, n'avaient pas dû avoir plus de dix lecteurs.

Le vieillard qui, lui, les avait tous lus et en avait écrit quelques-uns, était assis à sa table, affichant sous ses cheveux blancs une expression de bonne humeur.....

(extrait du chapitre II "Naissance d'une expédition")
Commenter  J’apprécie          110
gill   09 juin 2012
Expéditions Râ de Thor Heyerdahl
Je ferme la fenêtre. Je saisis mon crayon et écris :

"Je ne sais pas encore. Je ne suis arrivé à formuler aucune théorie. Je sais seulement qu'une embarcation de joncs est en mesure de tenir la mer et que l'Atlantique est un ruban transporteur. Mais ce serait bien miracle si, au cours des innombrables expéditions maritimes entreprises durant les millénaires que dura l'Antiquité, un navire ne s'était jamais trouvé avec sa rame-gouvernail brisée au large de Lixus ou jetée hors de sa route par les courants qui environnent le cap Juby.

Sommes-nous arrivés en Amérique parce que nous étions, plus que les autres, incapables de sauvegarder nos gouvernails ; ou bien parce que nous étions, plus que les autres, capables de rester sur des tiges de papyrus ?

Là, j'ai une théorie : peut-être que nous avons franchi un océan et non une carte de géographie".

(extrait du "Post-Scriptum" rajouté en fin de l'édition parue chez "Presses Pocket" en 1974)
Commenter  J’apprécie          100
vichenze   23 juin 2016
L'expédition du Kon-Tiki sur un radeau à travers le Pacifique de Thor Heyerdahl
Quand les étoiles scintillaient dans le ciel foncé des tropiques, la phosphorescence de la mer rivalisait avec elle. [...] Plus d'une fois enfin, en de telles nuits, nous avons sursauté parce que deux yeux ronds et brillants surgissant, soudain de la mer à côté du radeau, nous fixaient sans faire un mouvement, comme pour nous hypnotiser. Nos visiteurs étaient souvent des pieuvres géantes qui venaient flotter à la surface de l'eau, leurs yeux verts diaboliques luisant dans l'obscurité comme du phosphore.
Commenter  J’apprécie          60
Khat   02 mars 2015
L'expédition du Kon-Tiki sur un radeau à travers le Pacifique de Thor Heyerdahl
[...] nous sommes à 5000 mètres au-dessus du fond de la mer, et à un certain nombre de brasses au-dessous de la lune.
Commenter  J’apprécie          60
Malahide75   15 septembre 2015
L'expédition du Kon-Tiki sur un radeau à travers le Pacifique de Thor Heyerdahl
Il arrive parfois qu'on se trouve dans une situation bizarre. On y a été entraîné peu à peu, le plus naturellement du monde, mais une fois qu'on y est bien plongé, on s'étonne soudain et la question se pose de savoir comment diable les choses en sont venues là.

Si, par exemple, vous vous êtes embarqué sur un radeau avec un perroquet et cinq compagnons, il est inévitable que tôt ou tard, vous réveillant un beau matin en pleine mer, peut-être un peu plus reposé que d'habitude, vous vous mettiez à méditer.
Commenter  J’apprécie          40
LouSayahazar   13 juin 2016
L'expédition du Kon-Tiki sur un radeau à travers le Pacifique de Thor Heyerdahl
Il est aussi vain de vouloir interpréter les pensées et les actes d'hommes primitifs au moyen d'un savoir livresque et de visites dans les musées, qu'il est impossible à un explorateur de notre époque d'atteindre les nombreux horizons que peut évoquer un seul rayon de livres.
Commenter  J’apprécie          40
ulysse13003   08 avril 2021
L'expédition du Kon-Tiki sur un radeau à travers le Pacifique de Thor Heyerdahl
Nous étions tellement habitués à sentir la mer danser autour de nous que nous n'y faisions plus attention. Tant pis si nous tournoyions un peu au-dessus de quelque mille brasses d'eau, du moment que nous et le radeau restions à la surface. La seule question était de savoir combien de temps nous pourrions y rester. On voyait sans peine que les troncs s'imprégnaient d'eau. La traverse de l'arrière était plus gorgée encore que les autres. Il suffisait de la presser du doigt pour la faire suinter. Je cassai en cachette un bout de ce bois détrempé et le jetai par-dessus bord. Il coula doucement et disparut sans se presser dans les profondeurs.
Commenter  J’apprécie          30
AmIvankovDiaz   18 janvier 2021
L'expédition du Kon-Tiki sur un radeau à travers le Pacifique de Thor Heyerdahl
Des vagues se brisaient sur la mer bleue. Nous ne pouvions plus les atteindre. Les blancs nuages de l'alizé voguaient à travers le ciel bleu. Nous ne suivions plus le même chemin qu'eux. Nous défiions maintenant la Nature. Nous retournions vers le vingtième siècle, qui était bien loin, bien loin de nous.

Mais nous six sur le pont, à côté de nos chers neuf troncs de balsa, nous étions heureux d'être vivants. Et dans la lagune de Tahiti, on voyait six blanches couronnes qui dansaient au rythme des vaguelettes de la baie.
Commenter  J’apprécie          30
vichenze   08 mai 2016
L'expédition du Kon-Tiki sur un radeau à travers le Pacifique de Thor Heyerdahl
Qu'on fût en 1947 avant ou après le Christ n'avait aucune importance. Nous vivions, et cela nous le sentions avec force. Nous comprenions qu'avant l'âge de la technique les hommes avaient eu une vie bien pleine — oui, plus pleine et plus riche que celle des modernes. Le temps et l'évolution cessaient d'exister; les choses qui étaient vraiment réelles et qui comptaient avaient toujours été les mêmes, le restaient aujourd'hui, le resteraient toujours.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Agatha Raisin et la quiche fatale (niveau facile)

Où vivait Agatha Raisin avant de déménager dans les Costwolds ?

Manchester
Londres
Cambridge

10 questions
201 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha Raisin enquête, tome 1 : La quiche fatale de M.C. BeatonCréer un quiz sur cet auteur