AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Jouvence


Livres les plus populaires voir plus


Collections de Jouvence



Dernières parutions chez Jouvence


Dernières critiques
croquemiette
  03 décembre 2022
Prendre soin de sa maison (même en plein KO) : 31 jours d'autocompassion de KC Davis
Submergée par le ménage après une naissance, K. C. Davis nous fait part de sa méthode pour prendre soin de son intérieur sans se mettre la pression. En effet, pour des personnes ayant des problèmes de santé mentale ou suite à un drame ou à un changement de vie, les tâches ménagères et l’hygiène corporelle peuvent devenir difficiles, voire impossibles, à tenir.



La célèbre Tiktokeuse part de deux postulats qui font du bien !



1 - Personne n’est paresseux



2 - Les tâches de ménage et l’hygiène corporelle sont neutres. Oublier de passer la serpillière ou ne pas se laver les dents ne fait pas de nous de mauvaises personnes. La pile de linge non pliée ne nous juge pas, elle !



Comme le signale le sous-titre, le tout dans la bienveillance et l’auto-compassion, l’idée n’est vraiment pas de se faire violence ou d'être dur avec soi-même, mais de trouver ses propres astuces pour avoir un logement fonctionnel, qui nous permette de nous y épanouir.



En résumé : c’est votre intérieur qui est à votre service et non vous qui êtes au service de votre intérieur.



Assorti de conseils pratiques, ce guide pourra aider les gens en difficulté. Sa méthode de rangement en cinq étapes et les conseils fournis pour se motiver, s'organiser et répartir les tâches au sein du foyer me semblent pertinents.



Un petit livre audio écouté rapidement qui déculpabilise et désamorce pas mal d’idées reçues sur le ménage.



Par contre, je m'attendais à un processus sur 31 jours, ce que je n'ai pas retrouvé. Je reproche aussi le côté parfois peu écolo, mais l'auteure se justifie plutôt bien à ce sujet. Et puis, ça reste un livre sur le ménage, pas de quoi se mettre en transe non plus !



Mais je recommande tout de même ce petit livre qui trouvera ses lecteurs et lectrices.



Merci @netgalleyfrance !



#NetGalleyFrance #prendresoindesamaisonmemeenpleinKO
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Nathalire
  03 décembre 2022
La lettre à Lila de Cueff Vincent
C'est grâce à la Masse Critique Littératures de Babelio que j'ai découvert cette "Lettre à Lila" de Vincent Cueff. J’ai d’abord été attirée par le titre, mais surtout, ensuite, par le principe : 

"À l’aube de sa vie d’adulte, la jeune Lila, en quête de sens, écrit à son ancien professeur de philosophie. Le vieil homme, riche d’expérience, lui adresse une réponse pour le moins surprenante : à chacune de ses interrogations, il répond par… une maxime latine."



Dans ce joli conte philosophique, l'auteur traite de nombreux thèmes, notamment la liberté, le courage, l’amour ou les regrets, sous forme de réponses aux questions de Lila, par son ancien professeur. Et surtout, il propose de trouver du sens à la vie via des maximes latines (traduites), voilà de quoi ravir la latiniste que je suis !



Cet ouvrage est pourtant très facile d’accès : le vieil homme y fait en effet part de son expérience, avec des exemples accessibles à tous et applicables à la vie de tous les jours.

C'est un livre que je conseillerais particulièrement aux adolescents - malgré ou grâce aux maximes latines, que ce soit pour l'une d'entre elles ou pour toutes - car il est assez court, très didactique et offre un contenu philosophique très accessible.



Le format est un peu répétitif, prévisible, mais cela reste un livre intéressant, à lire d'une traite ou par petits bouts, et à déposer sur sa table de chevet pour le relire, à différentes époques de sa vie, pour y piocher un peu de sagesse au fil de ses envies ou besoins.



J'ai été un peu déçue de n'avoir que la réponse écrite aux interrogations de Lila. Sans "débat", il n'y a pas vraiment d'échange philosophique, plutôt un condensé de principes de développement personnel, assez intéressant toutefois, à la manière de "L'homme qui voulait être heureux" de Laurent Gounelle. 



Par contre, j'ai vraiment aimé l'utilisation des maximes en latin, cette langue soi-disant "morte" qui a tant à nous apprendre.

J'ai aussi apprécié l'écriture et la sérénité, sinon la sagesse, apportée par ce bouquin.



Je pense vraiment que chacun peut y glaner des conseils intéressants, et que j'en relirai volontiers des passages, à l'occasion. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Nathalire
  03 décembre 2022
La lettre à Lila de Vincent Cueff
C'est grâce à la Masse Critique Littératures de Babelio que j'ai découvert cette "Lettre à Lila" de Vincent Cueff. J’ai d’abord été attirée par le titre, mais surtout, ensuite, par le principe : 

"À l’aube de sa vie d’adulte, la jeune Lila, en quête de sens, écrit à son ancien professeur de philosophie. Le vieil homme, riche d’expérience, lui adresse une réponse pour le moins surprenante : à chacune de ses interrogations, il répond par… une maxime latine."



Dans ce joli conte philosophique, l'auteur traite de nombreux thèmes, notamment la liberté, le courage, l’amour ou les regrets, sous forme de réponses aux questions de Lila, par son ancien professeur. Et surtout, il propose de trouver du sens à la vie via des maximes latines (traduites), voilà de quoi ravir la latiniste que je suis !



Cet ouvrage est pourtant très facile d’accès : le vieil homme y fait en effet part de son expérience, avec des exemples accessibles à tous et applicables à la vie de tous les jours.

C'est un livre que je conseillerais particulièrement aux adolescents - malgré ou grâce aux maximes latines, que ce soit pour l'une d'entre elles ou pour toutes - car il est assez court, très didactique et offre un contenu philosophique très accessible.



Le format est un peu répétitif, prévisible, mais cela reste un livre intéressant, à lire d'une traite ou par petits bouts, et à déposer sur sa table de chevet pour le relire, à différentes époques de sa vie, pour y piocher un peu de sagesse au fil de ses envies ou besoins.



J'ai été un peu déçue de n'avoir que la réponse écrite aux interrogations de Lila. Sans "débat", il n'y a pas vraiment d'échange philosophique, plutôt un condensé de principes de développement personnel, assez intéressant toutefois, à la manière de "L'homme qui voulait être heureux" de Laurent Gounelle. 



Par contre, j'ai vraiment aimé l'utilisation des maximes en latin, cette langue soi-disant "morte" qui a tant à nous apprendre.

J'ai aussi apprécié l'écriture et la sérénité, sinon la sagesse, apportée par ce bouquin.



Je pense vraiment que chacun peut y glaner des conseils intéressants, et que j'en relirai volontiers des passages, à l'occasion. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20