AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.15 /5 (sur 351 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Canton, Ohio , le 06/10/1934
Mort(e) à : Albuquerque , le 07/02/2015
Biographie :

Marshall Rosenberg a grandi à Détroit, dans le Michigan. Au moment où sa famille s’établissait dans cette ville, des tensions raciales dégénérèrent en émeutes qui firent plus d’une quarantaine de victimes. Quelques semaines plus tard, lors de la rentrée scolaire, il découvrit à son insu qu’« un patronyme pouvait être aussi préjudiciable qu’une couleur de peau », lorsque certains de ses camarades prirent l’habitude de l’attendre à la sortie des cours pour le tabasser parce qu’il était à leurs yeux un « sale youpin »…

C’est à partir de ces événements, que la quête de Marshall Rosenberg a débuté. Il n’eut de cesse de découvrir un mode d’expression qui consisterait en une alternative à la nécessité de recourir à la violence.
Il reçut en 1961 le titre de docteur en psychologie clinique de l’université du Wisconsin et se vit accorder cinq ans plus tard la plus haute distinction du Jury américain de psychologie professionnelle.
Après avoir été collaborateur de Carl Rogers, il mit au point, au début des années 80, le processus de la Communication Nonviolente.
Il fonda ensuite le Centre pour la Communication Nonviolente, organisation à but non lucratif destinée à promouvoir cet art du dialogue invitant à une bienveillance mutuelle.

Avec ses confrères, Marshall Rosenberg a fait connaître le processus de la CNV à des dizaines de milliers de personnes dans une quarantaine de pays – y compris des pays en guerre – et sur les cinq continents. Ces formatrices et formateurs s’adressent à des publics extrêmement variés : pédagogues, élèves et étudiants, parents, dirigeants et personnel d’entreprise, professionnels de la santé physique et mentale, avocats, juges, prisonniers, agents de police, religieux, etc.

Il a voyagé dans le monde entier pour intervenir en tant que médiateur dans les conflits et promouvoir la paix.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

28 mars 2013 Communiquer, nous le faisons tous constamment et tous les jours. Cependant peu sont celles et ceux qui connaissent les règles d'une communication réellement respectueuse de soi et de l'autre. Dans ce livre, Marshall B. Rosenberg propose une méthode qui permet en toutes circonstances d'accroître la qualité de la relation, la compréhension et les rapports entre les personnes, mais aussi et surtout le respect de nos différences mutuelles. "Quand nous réussissons à entretenir la fluidité de communication décrite dans ces pages - en exprimant sincèrement ce qui se passe en nous et ce que nous aimerions, ainsi qu'en écoutant les autres et ce qu'ils aimeraient de manière empathique -, j'ai constaté que nous pouvons goûter plus pleinement à la magie de la bienveillance. J'espère que, pour vous, ce livre y contribuera."

+ Lire la suite

Citations et extraits (235) Voir plus Ajouter une citation
Marshall B. Rosenberg
BigDream   25 juillet 2015
Marshall B. Rosenberg
On a le choix dans notre vie entre être heureux et avoir raison.
Commenter  J’apprécie          860
Marshall B. Rosenberg
BigDream   15 novembre 2015
Marshall B. Rosenberg
Votre présence est le cadeau le plus précieux que vous puissiez offrir à un autre être humain.
Commenter  J’apprécie          660
Marshall B. Rosenberg
Yggdrasila   27 avril 2018
Marshall B. Rosenberg
Les êtres sont épanouis si les besoins sont comblés.
Commenter  J’apprécie          611
Marshall B. Rosenberg
BigDream   23 octobre 2015
Marshall B. Rosenberg
La colère signifie trois choses :

1. Je veux plus que tout quelque chose que je n'arrive pas à avoir

2. Je me raconte que quelqu'un devrait me la donner

3. Je m'apprête à me comporter d'une manière qui m'assure que je ne l'aurai pas.
Commenter  J’apprécie          470
Bruno_Cm   05 novembre 2015
Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) de Marshall B. Rosenberg
Je partage les sentiments de Georges Bernanos, quand il écrit :

Je pense depuis longtemps déjà que si un jour les méthodes de destruction de plus en plus efficaces finissent par rayer notre espèce de la planète, ce ne sera pas la cruauté qui sera la cause de notre extinction, et moins encore, bien entendu, l'indignation qu'éveille la cruauté, ni même les représailles et la vengeance qu'elle s'attire... mais la docilité, l'absence de responsabilité de l'homme moderne, son acceptation vile et servile du moindre décret public. Les horreurs auxquelles nous avons assisté, les horreurs encore plus abominables auxquelles nous allons maintenant assister ne signalement pas que les rebelles, les insubordonnés, les réfractaires sont de plus en plus nombreux dans le monde, mais plutôt qu'il y a de plus en plus d'hommes obéissants et dociles.
Commenter  J’apprécie          430
isachon42   24 mai 2012
Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) de Marshall B. Rosenberg
LES MOTS SONT DES FENETRES

(OU BIEN ILS SONT DES MURS)



Je me sens si condamnée par tes mots

Je me sens tellement jugée et repoussée,

Avant de partir, j'aimerais savoir,

Est-ce cela que tu voulais dire ?

Avant que je ne me lève pour ma défense,

Avant que je ne parle poussée par ma souffrance

ou par la peur

Avant que je ne construise un mur de mots,

Dis-moi, ai-je bien entendu ?

Les mots sont des fenêtres, ou bien ils sont des murs.

Ils nous condamnent ou nous libèrent.

Lorsque je parle et lorsque j'écoute,

Puisse la lumière de l'amour rayonner à travers moi.

Il y a des choses qui signifient tant pour moi,

Si mes mots ne rendent pas mon message limpide,

M'aideras-tu à me sentir libre ?

Si j'ai paru te rabaisser,

Si tu m'as crue indifférente,

Essaie d'écouter par-delà mes mots

Les sentiments que nous partageons.

(Ruth BEBERMEYER)
Commenter  J’apprécie          410
Marshall B. Rosenberg
babel95   12 mai 2017
Marshall B. Rosenberg
Ce que je recherche dans la vie, c'est la bienveillance, un échange avec autrui motivé par un élan du cœur réciproque.
Commenter  J’apprécie          370
Bruno_Cm   05 novembre 2015
Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) de Marshall B. Rosenberg
Nous sommes dangereux quand nous ne sommes pas conscients que nous sommes responsables de nos actes, de nos pensées et de nos sentiments.

Commenter  J’apprécie          340
michoko   30 juin 2014
Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) de Marshall B. Rosenberg
Lorsque nous écoutons, nous n'avons besoin ni de connaissances en psychologie, ni de formation en psychothérapie. L'important, c'est de savoir être présents aux sentiments et aux besoins spécifiques que ressent un individu ici et maintenant.
Commenter  J’apprécie          270
legraindeble   12 mai 2012
Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) de Marshall B. Rosenberg
La Communication Non Violente repose sur une pratique du langage qui renforce notre aptitude à conserver nos qualités de coeur, même dans des conditions éprouvantes. Elle n'innove pas, et tout ses principes sont connus depuis des siècles.



La CNV nous engage à reconsidérer la façon dont nous nous exprimons et dont nous entendons l'autre. Les mots ne sont plus des réactions et automatiques, mais deviennent des réponses réfléchies, émanant d'une prise de conscience de nos perceptions, de nos émotions et de nos désirs. Nous nous exprimons alors sincèrement et clairement, en portant sur l'autre un regard empreint de respect et d'empathie. - 19 -
Commenter  J’apprécie          220

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Marshall B. Rosenberg (673)Voir plus


Quiz Voir plus

Edie, Fais-moi peur !

On peut trouver plusieurs raisons à la fascination qu’il continue à exercer sur nous, à commencer par la couleur de sa barbe, qui est déjà un élément étrange, plaçant ce personnage dans un cadre inquiétant, ni tout à fait réaliste, ni tout à fait surnaturel… Il y a ensuite un objet qui change de statut : la clé que sa nouvelle femme ne doit utiliser sous aucun prétexte se révèle être magique, acquérant une valeur symbolique dans un récit au réalisme terrifiant. En ouvrant la porte interdite, sa femme découvre en effet les corps des précédentes épouses de son mari, et, terrifiée, laisse tomber la clé dans le sang, qui restera tachée à jamais. Qui est l'auteur de ce conte ?

Charles Perrault
Jean de La Fontaine
Hans Christian Andersen
Grimm

10 questions
26 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychopathe , tueur en série , littérature , contesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..