AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Boréal

Les Editions du Boréal sont une maison d`édition québécoise fondée en 1963. Tournée au départ vers le thème de l`histoire, la ligne éditoriale de la maison s`est par la suite diversifiée et les Editions du Boréal se sont imposées comme une des principales maisons d`édition de littérature générale. La maison compte aujourd`hui plus de 1200 titres dans son catalogue.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Boréal



Dernières parutions chez Boréal


Dernières critiques
rabanne
  22 octobre 2020
Annabelle de Marie Laberge
Mon premier livre de l'auteure québécoise aux multiples récompenses littéraires.



Annabelle : une naufragée de 13 ans, victime et otage d'un divorce douloureux, fragile et attach(i)ante, à la fois en demande d'attention et en quête d'émancipation...

Un roman d'apprentissage plutôt dense (540 p.), profondément incarné et psychologique, souvent émouvant mais également éprouvant.



Un récit sur l'adolescence, le traumatisme, le chantage affectif, l'abandon, la culpabilité et l'autodestruction.

Une écriture précise, incisive, clairvoyante. Un vocabulaire également irrésistible, avec cet accent qui chantait perpétuellement dans ma tête.



En bref, j'ai beaucoup apprécié, en dépit de certaines longueurs. (Merci @Nad. qui se reconnaîtra !)
Commenter  J’apprécie          349
cigogne
  22 octobre 2020
Quelques Adieux de Marie Laberge
Une histoire d'amour pas banale entre un professeur et son élève, mais aussi entre ce même professeur et son épouse. Peut-on aimer deux personnes à la fois? comment vivre une double vie? Quand la personne trompée n'est pas au courant est-ce que c'est mieux?

Je me suis posé toutes ces questions en lisant ce roman qui est touchant et bien écrit. Je commençais un peu à me lasser de cette histoire mais la deuxième partie m'a embarqué et à redonné une dynamique à cette histoire et ce roman. J'ai ensuite eu du mal à lâcher ma lecture.
Commenter  J’apprécie          40
Bloglitterairedecalliope
  18 octobre 2020
Canada de Richard Ford
1960, Great Falls, Montana.



Dell Parsons a quinze ans lorsque ses parents sont condamnés à de la prison pour avoir braqué une banque. Tandis que sa soeur jumelle, Berner, part vivre sa vie de son côté, lui, décide, pour échapper à l’orphelinat, de rejoindre au Canada une connaissance de sa mère, Arthur Remlinger. Ce dernier, personnage énigmatique et douteux, vit à Fort Royal où il cherche à se faire oublier. Dans cet exil au delà des frontières américaines, Dell découvre la dure vie des contrées reculées du Saskatchewan. L’auteur décrit avec un réalisme doublé d’un sens aigu du détail le quotidien du héros, les réactions et motivations des personnages qui gravitent autour de lui . Confronté à la solitude et à la détresse, Dell ne perd pourtant jamais espoir et avance vers ce qu’on pourrait appeler un destin. Passionné de jeu d’échecs, il en tire des enseignements pour sa propre vie. Si le geste insensé de leurs parents entraîne des conséquences irréversibles pour les deux enfants, chacun va réagir à sa manière: Berner ira de galère en galère, tandis que Dell deviendra un professeur de littérature, attaché à la formation de ses élèves.



Roman d’apprentissage, Canada est aussi celui de la résilience. L’auteur y déploie une réflexion sur le destin et le sens de l’existence. Comment une vie bascule t’elle brutalement dans le néant? qu’est ce qui préside aux choix individuels? Et surtout comment faire les bons choix? « Comprendre le monde et apprendre à l’accepter » telle est la leçon que le jeune garçon, devenu adulte, tire de sa propre expérience.



« Ce que je sais, c’est qu’on a plus de chances dans la vie, plus de chances de survivre, quand on tolère bien la perte et le deuil et qu’on réussit à ne pas devenir cynique pour autant; quand on parvient à hiérarchiser, comme le dit Ruskin, à garder la juste mesure des choses, à assembler des éléments disparates pour les intégrer en un tout où le bien ait sa place, même si, avouons le, le bien ne se laisse pas trouver facilement. On essaie, comme disait ma soeur. On essaie, tous tant que nous sommes. On essaie. »



Richard Ford est l’un des chefs de file de la littérature américaine. Il a reçu les prix Pulitzer et Faulkner pour son roman, Indépendance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60