AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Découvrez les meilleures listes de livres


Au cinéma avec Douglas Sirk
Liste créée par Pecosa le 16/03/2023
14 livres. Thèmes et genres : cinema , cinéastes , cinéma allemand , cinéma americain , hollywood

Douglas Sirk, ( Hans Detlef Sierck), né en 1897 à Hambourg et mort en 1987 en Suisse, est un réalisateur, scénariste et metteur en scène de théâtre allemand d'origine danoise, époux de la comédienne allemande Hilde Jarry et père de l'acteur allemand Klaus Detlef Sierck (1925 - 1944).

Il commence sa carrière en Allemagne puis s'expatrie aux États-Unis, où il réalise des thrillers, des films historiques et des mélodrames.



1. Conversations avec Douglas Sirk
Douglas Sirk
4.00★ (5)

Cette longue conversation fourmille d’informations sur l’œuvre de Sirk en Allemagne et en Amérique, mais également sur l’histoire de l’entre-deux-guerres en Allemagne, sur l’âge d’or des studios d’Hollywood et la place qu’y ont tenue les cinéastes immigrés. De la filmographie de Douglas Sirk, l’on retiendra surtout ses mélodrames flamboyants, qui aujourd’hui encore inspirent nombre de cinéastes aprés avoir été l’une des sources d’inspiration de R. W. Fassbinder: Le Secret magnifique, Tout ce que le ciel permet, Ecrit sur le vent, La ronde de l’aube, Le Temps d’aimer et le temps de mourir… Douglas Sirk est né à Hambourg le 26 avril 1897, de parents danois. Il passa sa petite enfance à Skagen, dans le nord du Jutland, au Danemark. Ensuite il vécut à Hambourg. Sirk est né sous le nom de Hans Detlef Sierck; il a commencé à travailler au théâtre, depuis 1926-1927 sous ce nom; ensuite toute son œuvre en Allemagne a été réalisé sous le nom de Detlef Sierck. A son arrivée aux Etats-Unis, il changea son nom en Douglas Sirk. C’est sous ce nom qu’il signa l’ensemble de ses films à Hollywood et qu’il est interrogé tout au long de cet ouvrage. Il est mort en 1987.
2. Douglas Sirk
Jean-Loup Bourget
3.83★ (3)

Douglas Sirk a été sacré « prince du mélodrame ». Chacun connaît la série flamboyante et baroque qu'il a signée chez Universal-International : Le secret magnifique, Écrit sur du vent, La ronde de l'aube, Mirage de la vie constituent autant de tableaux, peints de couleurs stridentes, de la décadence d'une société. Intoxiqués par l'alcool et le pouvoir, hantés par l'obsession de la stérilité, fascinés par les engins de vitesse et de mort, les personnages de Sirk se cloîtrent dans des palaces de marbre qui deviendront leurs mausolées. Ce n'est là pourtant que la partie la plus spectaculaire d'une œuvre singulièrement riche, tout à la fois diverse et cohérente. Dès les années trente, celui qui s'appelle encore Detlef Sierck réalise, en Allemagne nazie, d'admirables mélodrames. Curieux, depuis l'enfance, de l'Amérique, il entreprend à Hollywood une seconde carrière, signe des productions indépendantes, dirige George Sanders dans des œuvres raffinées et ironiques, comme Scandale à Paris, étonnante biographie romancée de Vidocq. Avant de donner avec La ronde de l'aube la plus belle adaptation cinématographique de Faulkner, il porte à l'écran Tchékhov, réalise un film sur les Jésuites, des comédies acides, de toniques films d'action et d'aventures (Le signe du païen, Capitaine Mystère). Après avoir passé vingt ans à Hollywood, Sirk revient en Allemagne, retourne au théâtre, à l'enseignement, à la lecture des classiques : il redevient un intellectuel européen.
3. Un père sans enfant
Denis Rossano
4.27★ (107)

Le père est un des plus grands cinéastes d'Hollywood. Le fils est un jeune premier du cinéma nazi. Le roman vrai de leur déchirure.Le père est Douglas Sirk, réalisateur en vogue dans les années 20 et 30 en Allemagne, contraint de fuir avec sa femme juive aux États-Unis, où il deviendra célèbre grâce à ses mélodrames. L'enfant est Klaus, le fils que Douglas a eu avec sa première femme. Convertie à l'idéologie du Troisième Reich, elle fera du garçon un enfant star du cinéma nazi. Le père ne reverra jamais son fils, sauf à l'écran. Grâce à des années de recherches et aux confidences de Douglas Sirk à la fin de sa vie, Denis Rossano raconte l'histoire bouleversante de l'un des plus grands cinéastes hollywoodiens et de son fils emporté par l'Histoire
4. Le mélodrame américain
Robert Lang
Robert Lang retrace ici le développement du mélodrame dans les cinquante premières années du cinéma américain, à partir de films clés réalisés par les trois plus grands spécialistes du mélodrame à Hollywood, DW Griffith, King Vidor et Vincente Minnelli. La famille apparaît comme un sujet central du cinéma américain, le mélodrame familial est devenu le genre dominant... Une contribution à la compréhension de la culture américaine.
6. Les actrices du IIIe Reich
Isabelle Mity
3.70★ (35)

Le portrait de dix actrices au cœur du star system nazi. Nous le savons, la production cinématographique a été intense en Allemagne sous le IIIe Reich. Mais si l’on connaît les films de propagande exaltant l’esprit guerrier (tels Stukas ou Kolberg) ainsi que les incontournables documentaires de Leni Riefenstahl (notamment celui sur les Jeux olympiques de 1936), le cinéma de divertissement est souvent mis de côté, voire totalement ignoré. C’est pourtant entre 1933 et 1945 que les studios allemands comme la UFA produisent le plus de films (comédies, mélodrames, films d’amour, policiers, etc.) et élèvent nombre d’actrices au rang d’icônes (Zarah Leander, Brigitte Horney, Camilla Horn…). Largement inspirée du modèle hollywoodien, cette industrie est une véritable usine à rêves qui présente alors deux avantages majeurs : d’une part, divertir les citoyens allemands et leur faire oublier la guerre en leur offrant un monde de glamour et de paillettes ; d’autre part, délasser les « grands » – tels Goebbels – qui se consolent facilement dans les bras des actrices… Pour la première fois, cet ouvrage explore et analyse le star system nazi : le statut particulier et ambigu des comédiennes, leurs carrières étonnantes, leurs vies hors du commun, leurs rapports avec les hauts dignitaires, le rôle qui leur a été dévolu à l’écran… En dévoilant cette face cachée de l’univers national-socialiste, Isabelle Mity revisite de manière originale et inattendue l’histoire de l’Allemagne au XXe siècle.
7. Les douze dernières pièces, tome 1 : Les piliers de la société - Maison de Poupée - Les Revenants
Henrik Ibsen
3.96★ (31)

Les Piliers de la société (Stützen der Gesellschaft) est un film allemand réalisé par Douglas Sirk, sorti en 1935.
8. Les mémoires de Vidocq, tome 1
Vidocq
3.65★ (49)

Scandale à Paris est un film américain réalisé par Douglas Sirk sorti en 1946, biographie romancée d'Eugène-François Vidocq.
9. L' obsession magnifique
Lloyd Cassel Douglas
4.00★ (4)

Le Secret magnifique (titre original : Magnificent Obsession) est un film américain réalisé par Douglas Sirk sorti en salles en 1954.
10. Le capitaine Lightfoot
William Riley Burnett
3.17★ (13)

Capitaine Mystère (Captain Lightfoot) est un film américain réalisé par Douglas Sirk et sorti en 1955.
11. Les ailes de l'espérance.
Dean E. Hess
Les Ailes de l'espérance (Battle Hymn) est un film américain réalisé par Douglas Sirk en 1956, sorti en 1957.
12. Pylône
William Faulkner
3.81★ (302)

La Ronde de l'aube (titre original : The Tarnished Angels) est un film américain réalisé par Douglas Sirk, sorti en 1958.
13. Un temps pour vivre, un temps pour mourir
Erich Maria Remarque
4.13★ (179)

Le Temps d'aimer et le Temps de mourir (A Time to Love and a Time to Die) est un film américain réalisé par Douglas Sirk, sorti en 1958.
14. Mirage de la vie
Fannie Hurst
3.00★ (8)

Mirage de la vie (titre original : Imitation of Life) est un film américain réalisé par Douglas Sirk et sorti en 1959. C'est le dernier long métrage de ce réalisateur.
Commenter  J’apprécie          297

Ils ont apprécié cette liste




{* *}