AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.99 /5 (sur 3945 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : New Albany, Mississippi , le 25/09/1897
Mort(e) à : Byhalia, Mississippi , le 06/07/1962
Biographie :

William Faulkner, (William Cuthbert Falkner de son nom de naissance), est un romancier, nouvelliste, scénariste et poète américain, considéré comme un écrivain majeur du XXème siècle.

Il appartient à une famille d'hommes d'affaires et de lois, ruinée par la guerre de Sécession.

Après avoir exercé différents métiers et vécu à New-York et à Paris, il revient habiter dans l'état qui l'a vu naître, à Oxford, dans le Mississippi. Il partage alors son temps entre la littérature et la gestion de ses terres.

William Faulkner est probablement l'écrivain américain qui a eu le plus d'influence sur la littérature contemporaine. En France, il a été découvert et commenté, en autres, par André Malraux, Jean-Paul Sartre et Claude Edmonde-Magny.

Ses romans les plus connus sont: "Le Bruit et la Fureur" (1929), "Tandis que j'agonise" (1930), "Sanctuaire" (1931), "Lumière d'août" (1932), et "Absalon, Absalon!" (1936).

Dans le courant des années 30, il se rend à plusieurs reprises à Hollywood où il devient occasionnellement scénariste, non par amour du cinéma, mais plutôt pour le profit financier qu'il en retire. Ami avec Howard Hawks, il écrit pour lui le scénario du "Port de l'Angoisse", d'après Hemingway, "En avoir ou pas", ainsi que, en collaboration avec Francis Scott Fitzgerald, celui du "Grand Sommeil", d'après le roman de Raymond Chandler, puis toujours pour Hawks le scénario de "La Terre des Pharaons". Il collabore également au film de Jean Renoir "L'homme du Sud".

William Faulkner a reçu le prix Nobel en 1949 "pour sa contribution puissante et artistiquement unique au roman américain moderne", le prix Pulitzer de la Fiction à deux reprises pour "Parabole" et "Les larrons", et le National Book Award à titre posthume pour l'ensemble de son œuvre.
+ Voir plus
Source : "Sartoris", William Faulkner, Folio Gallimard, 2002.
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

15 décembre 2009 : Mot de l'éditeur : Un inconnu vient se réfugier en un lieu où il croit trouver la tranquillité : une cave donnant sur une petite place, dans un village du Sud. Un inconnu : un Arabe. Le jour, il charrie des tonnes de cailloux sur un chantier de terrassement. le soir il rentre dans son trou. Pourquoi se cache-t-il ? Le village s'agite, une hostilité sourde monte de la terre. Ici, il n'est pas chez lui et ne le sera jamais. L'Arabe n'entend rien, se berce de l'illusion qu'à force de vivre invisible, il finira par disparaître. Lorsqu'un meurtre est commis sur la place, cette illusion se dissipe. Aux yeux de tous, c'est lui le coupable. Mais les forces qui se dressent contre lui sont anciennes, comme le feu, la rage, la peur. Pour leur échapper, se rendre invisible ne suffira plus. L'Arabe est un grand roman «sudiste», où des personnages de Faulkner ou de Flannery O'Connor traverseraient des paysages à la Giono. le Sud d'Antoine Audouard est lui aussi un vieux pays vaincu, peuplé de figures tour à tour tragiques et grotesques. Ecrit dans une langue où le parler populaire se mêle à un lyrisme altier, ce roman qui multiplie les dissonances et les ruptures de ton est l'oeuvre d'un écrivain accompli. Antoine Audouard est né en 1956. Il est l'auteur de huit romans, dont Adieu, mon unique et Un pont d'oiseaux (Gallimard).

+ Lire la suite
Podcasts (13) Voir tous


Citations et extraits (675) Voir plus Ajouter une citation
William Faulkner
Silena   26 novembre 2013
William Faulkner
Ne vous souciez pas d'être meilleur que vos contemporains ou vos prédécesseurs. Essayez seulement d'être meilleur que vous-même.
Commenter  J’apprécie          1260
William Faulkner
Bookycooky   03 février 2017
William Faulkner
Ecrire, c'est comme craquer une allumette au coeur de la nuit en plein milieu d'un bois. Ce que vous comprenez alors, c'est combien il y a d'obscurité partout. La littérature ne sert pas à mieux voir. Elle sert seulement à mieux mesurer l'épaisseur de l'ombre.
Commenter  J’apprécie          1074
William Faulkner
Nastasia-B   08 septembre 2013
William Faulkner
Tout le mal du mauvais provient de son propre fait, tandis que le bon est une absence de fait.
Commenter  J’apprécie          820
Laetirature   10 mai 2011
Le bruit et la fureur de William Faulkner
C'est toujours ceux qui ne sont bons à rien qui vous donnent des conseils. C'est comme ces professeurs d'Université qui ne possèdent même pas une paire de chaussettes et qui vous enseignent comment gagner un million en dix ans ; et une femme qui n'a jamais pu trouver de mari vous dira toujours comment élever vos enfants.

Commenter  J’apprécie          740
William Faulkner
Nastasia-B   11 septembre 2013
William Faulkner
Celui qui naît têtard quand il essaie de faire le saumon, n'arrive qu'à être une loche.



MUSIQUE NOIRE.
Commenter  J’apprécie          670
William Faulkner
Eve-Yeshe   30 mars 2019
William Faulkner
« Le passé n’est jamais mort, il n’est même jamais passé »

dédicace de Charline Malaval dans "Le marin de Casablanca
Commenter  J’apprécie          652
Nastasia-B   15 septembre 2013
Le docteur Martino et treize autres histoires de William Faulkner
Quand vous avez peur de faire quelque chose, vous vivez. Mais quand vous avez peur de faire ce dont vous avez peur, vous êtes mort.



LE DOCTEUR MARTINO.
Commenter  J’apprécie          632
William Faulkner
Piatka   19 mars 2019
William Faulkner
Le but de chaque artiste est d’arrêter le mouvement, qui est la vie, par des moyens artificiels et de le figer, de sorte que, cent ans plus tard, lorsqu’un nouvel arrivant y jettera un coup d’oeil, le mouvement reprendra vie, puisqu’il l’incarnera.
Commenter  J’apprécie          590
Valdimir   12 octobre 2017
Sartoris de William Faulkner
Merde, dit-il, étendu sur le dos, en regardant par la fenêtre où il n'y avait rien à voir, attendant le sommeil sans savoir s'il viendrait ou non et sans se demander vraiment s'il arriverait. Rien à voir et cette longue, longue durée de la vie d'un homme. Soixante-dix ans à traîner dans le monde ce corps obstiné et à tromper ses exigences perpétuelles. Soixante-dix ans, disait la Bible. Et il n'en avait que vingt-six. Pas beaucoup plus qu'un tiers de passé. Merde !
Commenter  J’apprécie          581
William Faulkner
Nastasia-B   21 septembre 2013
William Faulkner
L'homme n'a pas besoin d'être religieux au vrai sens, ni religieux dans le mauvais sens du mot. Ni même religieux le moins du monde.



MUSIQUE NOIRE.
Commenter  J’apprécie          580

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les titres des œuvres de William Faulkner

Quel est le titre correct ?

Le Bruit et l'Odeur
Le Bruit et la Peur
Le Bruit et la Fureur
Le Bruit et la Clameur

12 questions
141 lecteurs ont répondu
Thème : William FaulknerCréer un quiz sur cet auteur

.. ..