AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur L'ex (13)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Alinette74
  19 décembre 2018
Un roman sur le comportement du pervers narcissique.

Ce livre peut déranger peut même excéder énerver. On a envie de dire à Bertille la narratrice de se sauver! de ne pas continuer ainsi sa vie.

Mais quand on connaît cette situation et quand on comprend le pouvoir de l'ex on a de l'empathie pour elle.

C'est un roman que j'ai apprécié mais avec beaucoup de longueurs surtout lorsqu'elle parle de son travail et des parties de négociation et licenciement du personnel je n'y ai pas trouvé d'interet.

Le sujet est intéressant et bien mené mais parfois l'ecriture Peut ennuyer.
Commenter  J’apprécie          10
AlouquaLecture
  24 juin 2018
Je pense que je ne réussirai jamais à comprendre les personne qui ne veulent pas lire des auteurs autoédités, c'est vrai que j'ai eu quelques expériences un peu difficiles, mais franchement la plupart du temps je suis satisfaite de ce que je découvre. Avec L'ex, Sophie Aubard met d'ailleurs le niveau assez haut. Si vous me demandiez de décrire ce livre avec uniquement quelques mots, eh bien je dirais que c'est un univers qui vous glace le sang, qui est totalement addictif , mais surtout un véritable régal littéraire.
Vous voyez la photo de couverture ? L'expression dans le regard qui dit clairement « faut pas me faire chier » ? Eh bien nous sommes encore loin du compte car L'ex, est à vous glacer le sang, sans être dans cette extrême, il m'a un peu fait penser à Dexter de la série du même nom.
Que peut-il se passer derrière les murs d'une maison une fois la porte fermée ? Cela peut très bien se passer, comme cela peut être un véritable enfer pour l'un des deux conjoints, en l'occurrence, ici, pour Bertille. Sa seule issue, le divorce, mais elle sait que ce sujet sera le déclencheur d'une rage folle, cela sonnera le début de la grande guerre, pas simple de faire le bon choix, mais si elle ne le fait pas, quelle vie se profilera devant elle ?
Que d'émotions dans ce livre, j'ai pu passer d'une extrême à l'autre en un rien de temps, de la colère à la compassion, de la haine au rire, et tout cela sur quelques paragraphes à peine. Les touches d'humour donnent un peu de légèreté par moment, des moments rares que l'on apprécient d'autant plus lorsqu'un vent de légèreté se fait sentir. Une avancée pas à pas vers la liberté, un parcours où chacun des pas est une victoire en soi. le côté psychologique est omniprésent, il donne une profondeur extraordinaire au récit, sans jamais devenir trop pour autant, mais cela donne l'impression de carrément vivre cette histoire de l'intérieur, et je peux vous certifier que pas un seul poil de bras ne restera à sa place initiale dès le moment où vous vous aventurerez dans cette aventure.
SI vous cherchez un roman léger, celui-ci n'est pas fait pour vous. Par contre si vous cherchez un bon roman, une histoire prenante et bien écrite, un livre qui vous transportera, alors ne cherchez plus, vous l'avez trouvé ! Ma découverte de ce second roman de Sophie Aubard me donne l'envie de lire son premier Pas de deux dont le résumé m'intrigue beaucoup. EN tout cas, c'est une auteure à suivre sans hésiter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
zorrajess
  14 avril 2019
la manipulation dans toute sa splendeur, un livre fort, qui livre beaucoup des traits du parfait manipulateur narcissique !
Commenter  J’apprécie          00
Loley
  19 novembre 2018
Bertille a épousé un monstre, elle tente tant bien que mal de cacher ses blessures, aux enfants, à la famille...
Elle sourit en public et pleure une fois seule.

Le sujet me fait l'effet d'ongles qui crissent sur un tableau noir, j'ai pourtant plaisir à le rencontrer dans un roman pour le voir dénoncé.
Les pervers narcissiques sont des êtres abjects, aussi collants que des sangsues et qui jouissent en détruisant le mental de leur compagne.
Leur seul but, réduire le conjoint au doute, le rabaisser, le fragiliser psychologiquement pour mieux l'écraser.

J'ai envie de dire aux hommes violents, qu'il est sûrement difficile de se débarrasser d'eux, mais que des mecs biens y en a plein la planète.
Tôt ou tard ils se retrouveront seuls, donc il ne sert à rien d'user de perversité et de maltraiter.
Une femme, ça se respecte, ça donne la vie et ça a aussi un cerveau.
D'ailleurs on en parle peu, mais il existe aussi le contraire avec des femmes maltraitantes, dans un cas comme dans l'autre, les victimes directes sont toujours les enfants.
Et ça c'est intolérable, à dénoncer et à condamner.

Le personnage masculin "l'Ex" est un beau spécimen, il laisse sa femme seule à l'hôpital suite à une intervention, ne prend pas de nouvelles et la laisse rentrer seule en scooter.
J'ai eu envie de lui arracher la tête, dire que ça existe des hommes toujours prêts à blesser, à décevoir, à humilier.

L'auteure a l'air de connaître parfaitement son sujet, et j'ai aimé le message que fait passer ce roman, il est pour la liberté des femmes, il ferait du bien à tous, qu'on soit confronté à la violence ou pas.
Il ouvre l'esprit sur ce qui est juste et ce qui ne l'est pas.
Nous sommes face à un roman noir et là, je peux vous assurer que c'est le lecteur qui a les envies de meurtres.
Ce qu'il s'y passe est rageant et désespérant, mais pas que...



Lien : https://leshootdeloley.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
blogunpeudelecture
  31 octobre 2018
Je tiens tout d'abord à remercier Sophie Aubard de m'avoir accordé sa confiance pour ce service presse. Je ne sais pas par où commencer, car même si j'ai beaucoup aimé l'histoire, j'ai eu énormément de mal à y « rentrer ». Je ne sais pas si c'est dû à la façon dont est racontée l'histoire ou bien si c'est parce que ce n'était peut-être pas le moment pour moi de la lire. Toutefois, je ne regrette pas de l'avoir lu, car ce roman m'a fait frissonner du début à la fin. L'Ex n'est pas tendre ! L'Ex est un enfer à lui tout seul ! L'Ex est exécrable ! Croyez-moi, vous n'aimeriez pas vivre avec lui et, encore moins, le côtoyer jour après jour. Rien que le regard qu'il vous renvoie à travers la couverture, vous glace le sang et ne vous donne pas envie de le connaître. Même si ma lecture fut difficile, je suis passée par tout un tas d'émotions que je vous laisse le loisir d'expérimenter, car, cette lecture, vous devez l'expérimenter, vous devez la vivre pleinement pour vous faire votre propre idée. Je veux juste revenir sur une chose qui m'a beaucoup plu, c'est le côté psychologique qui est très présent dans ce récit. C'est finalement cela qui a quand même rendu ma lecture addictive parce que je voulais absolument savoir comment l'histoire de Bertille. Ce roman est une aventure a lui tout seul une aventure qui nous fait trembler du début à la fin. Un dernier avertissement, si vous êtes fleur bleue, passez votre chemin ! Ce livre n'est pas pour vous ! D'un autre côté, si vous aimez la noirceur de l'âme humaine, alors, foncez ! N'hésitez pas ! À lire !
#Virginie
Lien : https://unpeudelecture.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LeslecturesdeMaryline
  23 octobre 2018
J'ai déjà lu plusieurs romans abordant le sujet de la violence conjugale, et j'avoue que j'aime beaucoup car ça me permet d'ouvrir les yeux sur quelque chose dont je connais l'existence mais qui ne me concerne pas et qui est difficile à imaginer. Depuis peu, je suis un peu plus touchée après qu'une amie proche soit concernée elle-même... Alors j'attendais beaucoup de ce roman afin de mieux comprendre et surtout d'avoir peut-être des solutions à proposer à mon amie.

J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire. Bertille nous raconte son calvaire auprès de son homme qu'elle surnomme "l'ex" à tout bout de champ. J'en ai fait une overdose tellement elle en parle! Je pense que l'auteur a fait exprès d'insister là-dessus pour marquer le lecteur mais pour moi, c'était trop. La jeune femme vit une situation difficile, très compliquée et j'aurais aimé m'attacher plus à elle mais ça n'a pas été le cas. Par contre, je dois souligner son courage pour mener une vie professionnelle et familiale malgré la situation dans laquelle elle se trouve. C'est son côté guerrière que j'ai le mieux apprécié et qui m'a donné envie de continuer ma lecture pour savoir comment elle allait s'en sortir.

Dans une deuxième partie, on vit sa "liberté". Je ne souhaite pas en dire trop pour ne pas spoiler mais j'ai mieux aimé cette histoire finalement car Bertille est moins introvertie et on sent que même l'écriture de l'auteur devient plus libre, plus souple. Cette dernière est sans doute également plus à l'aise car elle nous parle de son boulot qu'elle connait bien.

Mon avis est donc assez mitigé, la lourdeur des premières pages a failli me stopper dans ma lecture mais je ne regrette pas d'avoir persévéré car sa nouvelle vie après est plus légère et plus digeste à lire. le côté professionnel très bien détaillé est ce qui m'a permis de tenir jusqu'au bout, j'avais besoin de savoir comment son usine allait s'en sortir.

Un sujet bien trop d'actualité plutôt pas mal abordé ici, qui plaira aux fans de romans noirs qui se terminent bien.
Lien : http://leslecturesdemaryline..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bookdream35
  30 août 2018
La couverture nous met directement dans le contexte de l'histoire. Malheureusement ce livre est d'actualité, il a sa place dans les moeurs. Ce livre pourrait être une histoire vraie, aussi bien la mienne, que la votre. de nos jours il y aura toujours des hommes ou des femmes pour manipuler son ou sa partenaire, pour un peu plus chaque jours le dévaloriser , l'empoisonner, je dirai même le tuer à petit feu.

Ce livre ce suit en 3 étapes. Bertille mariée à un homme depuis plus de 7 ans va tout le long du récit nous parler de son joint sous le nom de l'Ex. On va donc suivre le avant pendant et le après divorce. L'Ex va voir son attitude changer, mais pas spécialement dans le bon sens. Malgré tout ce qui se passe Bertille ne baisse pas les bras, même si c'est dur, elle reste forte. J'ai aimé la voir attaquer avec le sarcasme, le fait qu'elle ne se laisse plus faire, qu'elle riposte avec l'humour est très agréable à lire.

Un livre très dur mais tellement réaliste.La plume de l'auteure est puissante associé à son histoire préparez vous à être submergé par les émotions. Les émotions de Bertille tel que la colère, le sentiment d'impuissance, la rage mais aussi la force deviennent les nôtres. On est très facilement mis dans la peau du personnage. Son histoire devient la nôtre.

Un livre que je recommande fortement. Une histoire qui fait réfléchir sur notre vie et ce que l'on veut et rêve vraiment.  Un livre qui pourrait briser la loi du silence si sa lectrice ou son lecteur est un(e) Bertille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lolo60
  17 juillet 2018
Sophie Aubard prend le temps de nous présenter les différents personnages. On les découvre peu à peu dans leur quotidien et l'attitude de l'Ex se dévoile. Toujours très sûr de lui, il ne se remet jamais en question et accuse Bertille en permanence. Il la fait se culpabiliser, la prend en otage par ses mots, ses réactions et ses actions. Elle est en permanence sur la défensive, savoure les quelques jours où il est en mission avec l'angoisse permanente de découvrir dès son retour ce qu'il va bien pouvoir lui dire, lui faire sans qu'elle ne puisse se défendre. Il a toujours les mots qu'il faut pour que cela la touche en plein coeur, la révolte, mais surtout l'empêche de quitter cette prison. Une emprise quotidienne car même si il n'est pas présent physiquement tout le temps, il l'est au travers des sms, des décisions , pervers il laisse une empreinte indélébile.

"Il est comme il a toujours été, un immense nombril. Il ne pense qu'à lui et utilise tout le monde pour satisfaire son seul bien-être. Un monstre d'égoisme. Son attitude ne fait que confirmer le diagnostic, il est givré et dangeureux pour les autres."

On pense souvent que la violence au sein d'un couple ce sont les coups portés, qui laissent des traces. Vivre avec un pervers narcissique c'est vivre avec une personne violente, dans les mots, ces mots sans cesse employés pour rabaisser, culpabiliser et détruire à petit feu. l'auteur a très bien su retranscrire cette personnalité et l'enfer de ceux qui subissent. le plus important , peut-on se délibérer d'une telle emprise, est-il possible de s'en sortir ?
Lien : http://pausepolars.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
dorotheehauquier
  16 juillet 2018
Tout d'abord j'ai apprécié l'écriture de Sophie Aubard et l'histoire de Bertille.

On découvre Bertille avec son univers familial avec ses enfants, sa soeur, ses parents et l'Ex comme elle le prénomme tout au long du livre.
Ensuite, on se rend compte que sa vie professionnelle prend beaucoup de place également au vu de la fonction qu'elle exerce. On se dit heureusement qu'elle mène une belle carrière pour se tirer de la tyrannie qu'elle vit au sein de son foyer.
J'ai apprécié cette lecture, juste un peu trop tiré en longueur pour moi, je pense que certain passage n'était pas nécessaire à la bonne compréhension de l'histoire. Un peu de répétition dans les premiers chapitres sur la perversité de l'ex et de nombreuses coquilles au niveau orthographe. Bravo à Sophie et merci pour cette découverte
Commenter  J’apprécie          00
Sami33
  02 juillet 2018
Je trouve que la première de couverture illustre parfaitement ce que représente l'ex dans ce récit.



Bertille est mariée depuis sept ans avec celui qu'elle appelle l'Ex. Ils vivent tous deux avec leurs trois enfants dont un issu d'une précédente union à Levallois. Bertille est très prise par son travail qu'elle aime par-dessus tout. Elle doit s'occuper de gérer la fermeture d'une usine en Belgique et les voyages se multiplient mais ce n'est pas pour le plaisir, c'est pour son travail.



L'Ex est militaire. Il part souvent en mission mais sa mission première est de pourrir le plus possible la vie de cette pauvre Bertille. Il est extrêmement jaloux, il l'a surveille, il l'épie dans ses moindres faits et gestes ; il fait tout pour la rendre complètement barjo ! Vous allez me dire comment il fait lorsqu'il n'est pas là, et bien c'est très simple, il utilise tout le matos nécessaire qu'il peut trouver au travail pour la surveiller. Ce n'est plus de la surveillance, c'est de la persécution, du voyeurisme. Il sait tout ce qu'elle fait, quand elle le fait. Elle ne peut pas faire un pas sans qu'il ne soit au courant !



Bertille n'en peut plus et ça se comprend ! La seule solution pour son salut et sa paix intérieure : le divorce. Mais comment divorcer quand on vit sous la contrainte d'un pervers ? En voulant divorcer, c'est la guerre qu'elle lui déclare. Qui de l'Ex ou de Bertille ressortira vivant, gagnant de cette bataille qui s'annonce terriblement houleuse ?



Heureusement que la vie de Bertille n'est pas complètement tout noir. Elle trouve du bonheur à son travail et auprès de ses collègues qui sont des amours ! Depuis quelques temps, elle part souvent en voyage d'affaires et elle va se rapprocher au fil du temps de Gaspard, fraîchement divorcé. En lui, elle retrouve tout ce dont elle n'a pas chez elle et tout ce dont elle a besoin. Cet homme est son oxygène, sa bouée de sauvetage.



Sophie ne nous raconte pas une histoire facile mais je trouve qu'elle s'en est bien sortie ; je me suis même demandée si il n'y a pas un peu de vécu dedans tant les émotions sont palpables. Certains passages sont difficiles, on a envie de protéger cette pauvre femme de cet homme qui est bon à être enfermé ! A côté de sa vie personnelle, on va vivre avec elle la fermeture de cette usine.



Cette histoire pourrait être l'histoire de n'importe quelle femme mais ici c'est Bertille qui nous raconte comment elle a fait pour survivre, comment elle a fait pour retrouver le chemin de sa liberté.



Une histoire incroyable, à découvrir.


Lien : https://leslecturesdeladiabl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Sophie Aubard (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Qui suis-je ? (9) [Cinéma] # Portrait chinois

Si c'était un peintre, ce serait ...

Renoir
Picasso
Van Gogh

9 questions
19 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinéma français , acteur français , filmographie , metteur en scène , mascaradesCréer un quiz sur ce livre